Quelques citations

« Si l’on est d’une tolérance absolue, même envers les intolérants, et qu’on ne défende pas la société tolérante contre leurs assauts, les tolérants seront anéantis, et avec eux la tolérance. »
Karl POPPER
' Nous ne pouvons donner que deux choses à nos enfants : des racines et des ailes '


inconnnu
'Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger.'


Roger Ikor
'Il n'y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix.'


Benjamin Franklin.
“On a toujours le choix. On est même la somme de ses choix.”
Joseph O’Connor

Calendrier

March 2015
M T W T F S S
« Feb    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Mes archives

PLONGEE DANS LES ANNEES D’OR DE LA BLOGOMA (8)

Je voudrais revenir dans ce billet au temps d’antan où les bloggueurs marocains, tout en évoluant dans un monde virtuel, avaient encore le sens de la réalité humaine, celui des relations chaleureuses entre personnes s’adonnant au même hobby.

Il faut rendre à César ce qui appartient à César et rendre donc hommage à toute une bande de jeunes d’Agadir qui avaient lancé le “BLOGOTOUR” !

Cela a débuté au début de l’année 2007 : j’avais personnellement participé à une de ces rencontres organisée à Rabat et ce fut un enchantement. Spontanéité et simplicité autour d’un café!

D’autres rencontres suivirent et se firent plus formelles ; on peut en retrouver la trace en visitant ce site .

Des sponsors se mêlèrent de la chose et ces rencontres initialement amicales, simples, amicales et chaleureuses se transformèrent vite en séance de publicité pour tel opérateur ou tel autre prestataire!

La blogoma eut droit à un certain moment, par exemple, à des somptueux “ftour 2.0″ qui ont contribué” à lui faire perdre son âme innocente. Dommage!

Des rencontres entre blogueurs se tenaient ici et là, souvent sous l’égide d’associations : je me souviens d’une conférence aminée par Rachid JANKARI - l’un des fondateurs de la blogoma et l’un de membres les plus influents de l’époque – et organisée par le Rotaract Club Casa Anfa le 8 décembre 2006.

Un autre exemple de rencontres entre blogueurs de tout le Maroc fut le BLOG DAY 2008 organisé à l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Tanger le 3 mai 2008.

A titre personnel, cette rencontre m’avait permis de découvrir, avec un plaisir certain, les personnes qui se cachaient derrière leur pseudonyme de blogueurs et avec lesquelles j’ai continué à avoir de relations très amicales.

Beaucoup de blogueurs, notamment arabophones, sont même arrivés à institutionnaliser ces rencontres et à créer une “Association des blogueurs marocains” ! A mon sens, ce genre de rassemblement de blogueurs ne peut être l’expression d’une liberté de ligne éditoriale ni d’une totale indépendance dans l’exercice du bloging qui est un activité avant tout personnelle.

Les blogueurs ont eu aussi l’occasion de se retrouver dans un cadre, presque intimiste et en tous cas très sympathique, lors des premiers MAROC BLOG AWARDS ! Sans grand sponsor, à part un modeste chocolatier, sans support média, juste les blogueurs entre eux! mais depuis ces dernières années, ces rencontres ont pris aussi un tour trop officiel et trop commercial. Personnellement, je le regrette : mais les blogueurs ont leur part de responsabilité! Certains se sont laissés phagocyter d’autres ont déserté la blogoma!

En tout état de cause, la période d’or de la blogoma restera gravée dans l’histoire de la cyberculture marocaine! Ceux qui ont participé peuvent s’en enorgueillir!

La robe réelle de la discorde virtuelle et surtout ridicule!

Ce vendredi 27 février 2015 est à marquer comme le jour où les internautes ont atteint, comme disait je ne sais plus quel humoriste, le pic du sommet de la montagne de la bêtise, de la vacuité et de la fatuité!

Pendant toute la cette journée, les internautes de tous bords, de toutes catégories sociales, de tous niveaux intellectuels, de tous les pays, se sont lancés dans des débats sans fin et surtout sans intérêt à propos de “la couleur d’une robe“!

De cette robe, postée innocemment sur TRUMBLE par une jeune écossaise qui voulait savoir de quelle couleur elle était :

1239933-la-robe-qui-fait-debat-620x0-1

Cela a suffi à allumer le buzz sur le net !

Comme si le monde n’avait pas d’autres préoccupations sérieuses, comme la situation tragique au Moyen Orient où des fous sont en train de saccager musées et sites archéologiques en toute impunité, sous le regard, le seul regard courroucé du monde! Courroucé certes, mais totalement impuissant!

Comme si le monde avait réglé tous ses autres problèmes, du sida au réchauffement climatique, du racisme renaissant et dévastateur à au manque d’eau et la malnutrition!

Non, les internautes se sont occupés en ce samedi 27 févier de la couleur de ce petit bout de tissu qui est devenue “la robe de la discorde”!

Je dirais plutôt la robe de la bêtise!

La robe de fatuité, celle de ces scientifiques qui n’ont pas hésité à apporter leurs voix à ce débat ridicule et vain, avec force jargon pseudo-scientifique et charabia incompréhensible !

Je dirais “la robe de la vacuité” parce que les discussions sur ce sujet sont vides de sens, vides de valeur intellectuelle !

Que nous chaut que Lady Gaga, ou tel rappeur, ou telle actrice, pense que cette robe soit bleue et noire, ou blanche et or ou que sais-je encore!

Le pire est que les télévisions se soient saisies de cette ridicule affaire et en aient fait leur page d’ouverture durant toute la journée, jusqu’à très le soir!

Décidément, nous méritons bien la période que nous vivons!

La meilleure conclusion à tout ce tralala est celle donnée sur twitter par l’acteur Eddie MacClintock :

(en français : Pour moi, les couleurs de la robe sont « Ça n’intéresse personne » et « Achetez-vous une vie).

Un livre à lire pour comprendre en partie la France d’aujourd’hui

La France de 2015 semble sortir de nulle part!

La société française semble découvrir ses fractures communautaires ou communautaristes, comme si elles n’avaient jamais existé!

Pourtant , la France – modèle de la liberté, chantre de l’égalité et phare de la fraternité – n’a pas été aussi unie autour de de ces trois idéaux.

Il ne faut pas remonter à des temps immémoriaux de l’histoire de ce pays millénaire pour retrouver des fractures multiples et des blessures profondes qui ont laissé des cicatrices parfois béantes et des stigmates indélébiles.

Les années d’occupation de la France par les troupes allemandes recouvrent justement une période historique que la France n’a pas encore complètement assimilé, hésitant entre l’oubli pur et simple et le pardon magnanime, oscillant entre la mémoire écrasée par le remords et le désir de reconstruction de la nation.

Pour ceux qui découvrent la France par la télévision, la lecture de l’ouvrage de Jean-Pierre AZEMA et de Olivier WIEVIORKA, paru en 1997 et réédité plusieurs fois par la suite, peut apporter un éclairage nouveau car il traite justement de “VICHY, 1940-1944“.

vichy

Les auteurs ont tenté, et en grande partie réussi, en cinq chapitres de mettre en évidence le schéma qui a prévalu à faire de la France un pays vaincu, humilié, occupé par son puissant voisin allemand et de démonter le processus par lequel ce pays a essayé d’effacer les traces de la défaite et de l’humiliation et surtout de reconstruire une mémoire vierge de toute culpabilité.

Les cinq chapitres portent des intitulés aussi courts que précis et parfaitement ciblés :

> ENCAISSER, à l’image du boxeur qui subit les coups de butoir de son adversaire, qui le force à un K.O. inattendu mais foudroyant; La France et son armée, réputée la meilleure du monde, est battue et occupée en quelques semaines dans les dernières jours du printemps 1940.

> COLLABORER, car comment faire autrement qu’accepter les règles imposées par le vainqueur et pratiquement exécuter ses ordres dans tous les domaines, même dans les conditions les plus avilisantes.

> GOUVERNER mais dans quelles conditions, avec quelle légitimité et quels appuis? Gouverner avec le risque certain de tomber dans l’autoritarisme personnel, le culte de la personnalité du Maréchal Pétain et de ses dérives droitières.

> SUBIR pendant quatre ans le joug de l’occupant, en lui fournissant tout ce qu’il demande dans tous les domaines! Etre obligé de participer à la honteuse traque aux juifs, être obligé de fournir de la main d’œuvre, être obligé d’égayer les soirées des officiers allemands, être obligé de traquer ses propres fils qui luttent contre l’occupant! Quatre ans à subir tout en essayant d’oublier!

>SOLDER : voilà le maitre mot de l’après-Vichy! La France a tenté d’oublier ce qu’elle a subi en soldant immédiatement tous les comptes avec les acteurs de l’occupation mais en évitant la guerre civile! Épuration extra-judiciaire, procès souvent bâclés, condamnations rapides et définitives.

Mais les traces sont restées : par exemple François Mitterrand, devenu président de la République, a trainé jusqu’à sa mort le boulet de la francisque obtenue sous l’occupation!

La France actuelle cache encore mal ses blessures et, en grande partie, sa lâcheté d’alors!

Le combat contre l’antisémitisme actuel – que l’on peut fort bien comprendre et approuver par ailleurs – n’a d’autres sources originelles que le sentiment de culpabilité des français envers les juifs! Toutes les affirmations des uns et des autres ne sont qu’enfumage.

La France qui il y a à peine soixante dix ans était occupée, humiliée, exploitée, n’a pas encore totalement repris sa place face l’Allemagne, qui après être sortie de la guerre exsangue, divisée et occupée, a su rebondir et retrouver le leadership de l’Europe.

Livre à lire parce que le monde d’aujourd’hui est toujours façonné par les évènements d’hier et il est bon de se rafraichir parfois la mémoire pour comprendre, même partiellement, le présent.

Mais, bon sang, quelle actualité, ces derniers jours ….

C’est assez rare de retrouver une période de l’année où les nouvelles se bousculent, jour après jour et parfois heure après heure!

Je puise donc dans les dépêches de ces derniers jours.

Commençons par le Maroc :

> La FRMF saisit de Tribunal Arbitral du Sport et entend défendre sa position de la manière la plus ferme.

> Le souverain utilise son droit de réponse à un article du quotidien LE MONDE qui s’était lamentablement mélangé les pinceaux dans l’histoire de Swissleakes.

> Le monde de la finance marocain connait des remous tout à fait inattendus, avec des très grandes boites cotées en bourse qui rencontrent des difficultés assez inexplicables.

Passons à la France :

> La discussion au parlement d’une loi tout à fait normale bascule très vite vers le blocage et Emmanuel Valls, le premier ministre français, doit recourir à l’article 49-3 de la constitution et mettre en jeu l’existence de son gouvernement.

En Europe :

> L’Ukraine est à feu et à sang malgré les discussions, les conférences, les rencontres entre les différents dirigeants occidentaux et Poutine! La tension est palpable et la solution pas très visible.

> La Grèce redescend doucement mais sûrement sur terre, après le voyage dans les nuages de l’illusion et de l’utopie quia suivi l’arrivée au pouvoir de Syriza, le parti de la gauche radical. La realpolitik reprend ses droits.

Au Moyen et Proche Orient :

> Chaque jour apporte son lot d’attentats, d’attaques, de morts, de désolation et cela ne semble préoccuper personne, malgré les déclarations des uns et des autres.

> L’Egypte achète 24 Rafales dont aucune armée de l’air au monde n’a voulu depuis 10 ans : qu’en fera-t-elle? L’ex-maréchal Sissi lui-même ne doit pas trop le savoir? Pas plus qu’il ne sait comment il va les payer!

En Afrique subsaharienne :

> Boko Haram continue a dévasté le Nigéria et les pays limitrophes, malgré des tentatives d’intervention de certains pays africains.

Pour ce qui est des nouvelles d’ordre général, ces derniers jours, on a assisté au réveil d’un vieux démon que l’on croyait vaincu! Mais le hooliganisme est encore là et bien là :

> Des supporters anglais de CHELSEA se sont comportés comme de vulgaires racistes, fiers de l’être ! Les pauvres imbéciles!

> Des supporters hollandais de FEYENOORD ont vandalisé le centre de Rome, notamment la splendide Plazza de Spana!

Dans le domaine du cinéma, le film TIMBUKTU du franco-mauritanien Abderrahmane Sissako a raflé une moisson de récompenses aux César 2015 alors que le jury du Festival de Cannes l’avait boudé l’année dernière!

Il y a des périodes comme cela ….

LE MAROC IRRITE LES MEDIAS FRANCAIS

Depuis plusieurs mois, les relations franco-marocaines traversaient une zone de turbulence marquée par des incidents qui auraient pu être évités.

Mais la raison semble reprendre ses droits et les intérêts bien compris des deux états, des deux pays et des deux peuples reprennent le dessus.

Après une normalisation des relations judiciaires et après la reconnaissance de l’importance fondamentale des relations sécuritaires, et après la rencontre entre les deux chefs d’état français et marocain, la situation officielle se stabilise!

La rencontre entre les chefs des deux diplomaties devrait sceller définitivement la réconciliation, après que des stigmates personnelles soient complètement effacées, parce qu’elles sont beaucoup moins importantes que les liens entre les deux états.

Pourtant, ce retour à la normale dans les relations marocco-françaises ne semble pas être du goût de tout le monde en France!

Notamment pas celui de certains médias français!

Accabler le Maroc, le régime marocain, les expériences politiques marocaines, a tout été le sport favori d’une partie de la presse française, depuis les heures sombres des années de plomb où cela pouvait alors se justifier.

Ces dernières semaines, on remarque un intérêt soudain et réitéré des médias français pour le royaume!

A partir des données “Swissleaks”, deux journalistes français ont monté en épingle quelques chiffres et quelques noms et ont voulu démontrer que les dirigeants du Maroc et ses hommes d’affaires ne sont rien d’autres de vulgaires malfrats.

Leur attitude dans la conduite de ce qu’ils qualifient de “enquête” est pour le moins surprenante : ces messieurs s’érigent en juges d’instruction, en procureurs ou pour le moins en policiers dans leur recherche de renseignements auprès des intéressés.

D’autres médias français se sont subitement intéressés à notre pays depuis que l’amorce d’une reprise s’esquisse et surtout depuis que les chefs d’état se sont rencontrés.

FRANCE 24 – dont on connait l’animosité anti-marocaine – et même FRANCE 3 – qui cherche peut-être à se refaire une part de marché sur le dos du Maroc mais qui est incapable de disposer de sa propre équipe de reportage et fait appel à une agence – ont dépêché des équipes pour réaliser des reportages sur le Maroc, sans tenir aucun compte des normes règlementaires en vigueur au Maroc dans ce domaine!

Les journalistes français se croient en territoire conquis et font fi de tout ce qui peut les gêner dans leur travail, au nom de la liberté de s’informer et d’informer.

Ces Tintin de pacotille pensent que leur statut de journalistes les exempte de tout respect des règles en vigueur dans un état souverain. Ils jouent donc les vierges effarouchées dès que l’on ose leur rappeler ce qu’ils sont sensés savoir s’ils sont des professionnels aguerris.

Bien sûr, il s’est trouvé quelques uns de nos compatriotes pour défendre ces journalistes français dans leur droit à violer le droit marocain au nom de principes foireux !

Certains le font en toute bonne foi, croyant les journaux français sur parole, comme au bon vieux temps où tout ce qu’écrivait LE MONDE ou tout ce que diffusait RFI était parole sacrée.

D’autres, dont les réseaux sociaux ont phagocyté les cerveaux, ne savent que répéter ce qui se dit sur TWITTER et sur Facebook! Ils ne donnent plus la peine de réfléchir par eux-mêmes!

Une partie, la moins importante mais la plus virulente, profite de ces incidents pour se faire entendre : défendre les journalistes étrangers est un bon moyen pour se faire passer pour les chantres de la démocratie et la liberté d’expression! Je pense à quelques journalistes ou prétendus tels de chez, à quelques droits-de-l’hommistes professionnels…

Je dirais à tout ce beau monde que le Maroc et les marocains sont bien au-dessus de ces basses magouilles!

Malgré votre énervement, messieurs les journalistes français, le Maroc et les marocains continueront leur petit bonhomme de chemin, sans se laisser entrainer dans ce que l’on peut appeler la “chouha” qui entache les peuples arabes et musulmans!

Non, messieurs les journalistes français, vous n’aurez pas le plaisir de venir monter vos reportages sur une terre marocaine ensanglantée, déchirée et endeuillée.

Non, le Maroc est un état millénaire, qui a marqué l’histoire et qui a été marqué par l’histoire : il n’est ni la création ex-nililo du fantasme d’un dirigeant colonialiste en mal de géographie, ni le résultat d’un coup de crayon fantaisiste d’un général qui s’ennuyait, ni la conséquence du dépeçage d’une quelconque terra-nullus où le premier arrivé était le premier servi!

Non, messieurs les journalistes français, vous avez affaire à un état constitué, avec ses lois, ses règles, ses procédures, ses instituions, sa police, sa justice, sa politique, son gouvernement, et ne l’oubliez jamais la fierté de ses habitants!

Alors, calmons-nous!

Vous êtes les bienvenus chez nous, dans le respect mutuel et réciproque! Respectez-nous et “nous vous mettrons sur nos têtes”, comme le dit si joliment la formule bien de chez nous!

ATTENTATS TERRORISTES EN EUROPE : A QUI PROFITE LE CRIME?

Ce weekend encore, un double nouvel attentat terroriste a été commis! Cette fois, à Copenhague.

Une attaque à l’arme automatique contre un centre culturel où une poignée de personnes discutaient de la liberté d’expression! Pas n’importe quelles personnes.

L’ambassadeur de France au Danemark était là en tant que “orateur principal”, avec Lars Vilks, caricaturiste suédois déjà menacé pour avoir croqué le prophète Mohamed et Inna Shevchenko, l’une des fondatrices du mouvement des Femen.

Bilan : un mort civil, en l’occurrence un cinéaste suédois et trois policiers en faction devant le bâtiment blessés!

Quelques heures après , une synagogue, où se déroulait une cérémonie religieuse, a été visée par des tirs.

Bilan : un mort, un jeune homme juif et deux blessés.

Quel lien entre les deux actes terroristes? On ne le saura jamais!

Le coupable de ces attentats est tué par les forces de police dans des conditions assez floues : il s’agit d’un jeune homme de 22 ans d’origine moyen-orientale, né au Danemark et parait-il repris de justice.

Ce scénario n’est pas sans rappeler celui qui a traumatisé la France il y a quelques semaines avec l’attaque meurtrière de Charlie Hebdo et de la supérette Hyper-Cacher.

On peut tout aussi bien remonter plus loin avec l’affaire MERAH qui commence par le meurtre de militaires français et se termine par celui de quelques citoyens français de confession juive.

Il est légitime, pour un observateur neutre, de s’interroger sur les motivations exactes de ces actes criminels, et donc condamnables sans aucun doute ni hésitation du point de vue du droit et de la morale!

Les extrémistes musulmans semblent être les auteurs ou au moins les commanditaires, directs ou indirects, de ces massacres! Quand ils ne les revendiquant pas, les faisceaux de présomption focalisent l’attention sur leurs réseaux ou sur les électrons libres qui gravitent autour.

Mais en fait, ces actes profitent-ils vraiment à l’islam, même au plus intégriste? Donnent-ils de l’islam et des musulmans une image que les ouailles de Mohamed veulent donner d’elles-mêmes, de leur religion, de leur civilisation, de leurs ambitions, de leur désir de vivre en paix?

Le moins que l’on puisse dire est que, si tel est leur dessein, il est complètement raté! Et que s’ils persistent dans ce genre d’actions criminelles, l’islam et les musulmans seront voués aux gémonies dans les pays qui les ont accueillis, notamment dans ces temps difficiles où les musulmans s’entretuent allégrement avant-hier en Algérie, hier en Irak et maintenant en Syrie, en Lybie et toujours au Pakistan!

Y aurait-il donc un bénéficiaire occulte de ces crimes?

Sans entrer dans le cercle vicieux de la théorie du complot, il n’est pas inintéressant de relever, qu’à chaque événement dramatique de ce genre, les réactions intempestives et surtout disproportionnées des autorités israéliennes qui demandent aux juifs européens de venir se placer sous leur protection en Israël.

Je n’invente rien : voilà une déclaration de Benjamin Netanyahou faite après les événements de Copenhague où il invite les juifs d’Europe et les juifs du monde à immigrer en Israël.

Ces mots rappellent directement le discours qu’il a tenu en janvier dernier à Paris, sous le regard du Président français.

Le chef du gouvernement israélien recommence chaque jour une éternelle campagne électorale et ses déclarations peuvent être mises sur le compte de son désir de rester au pouvoir en utilisant les moyens les plus politiques et politiciens!

Mais le fait est que la corrélation entre les faits terroristes et ses incantations insistantes à la “alya” est troublante.

Aussi troublante que le mal qui est chaque fois porté à la cause des musulmans qui vivent pacifiquement et de manière citoyenne et responsable dans les pays qu’ils ont choisis comme terre d’accueil!

Ceci est juste une réflexion et je crois qu’elle mérite d’être menée, sereinement, sans haine et sans parti pris.