citoyenhmida.org

Chroniques d'un citoyen Lambda
Subscribe

UN LIVRE DE FEMME…..SUR DES FEMMES ECRIVAINS …ET SUR LA LECTURE

December 21, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Livres

Quand j’ai choisi ce livre, c’est avant tout à cause de la couverture!

Ensuite, pour le titre : MARGUERITE, FRANCOISE et MOI.

Enfin pour l’auteurE : Danièle SAINT-BOIS. Je ne connaissais pas mais comme cela fait un bon moment que je n’ai rien lu d’écrit par une femme, je me suis dit, allons-y!

C’est ainsi que j’ai découvert ce roman paru chez JULLIARD en avril 2009.

m f et moi

Je reconnais que j’avais un apriori en ouvrant le livre : ce sera un livre de femme sur les femmes. Un livre comme les femmes en écrivent parfois, qui traitent de problèmes de femmes : ils peuvent être intéressants, mais disons que ce n’est pas ma tasse de thé.

Mais je dois reconnaitre que j’ai vite été recadré : mon apriori était ridicule et sans aucun fondement. Ce livre est avant tout un hommage à la lecture.

La trame du roman est assez simple : une femme écrivaine de son état est en panne d’inspiration et doit travailler comme vendeuse dans une boulangerie!

Cette situation simple donne lieu à des pages écrites dans un style absolument unique, enlevé, drôle, émouvant, et qui n’épargne personne!

La description des diverses catégories de clients de la la boulangerie, de leur comportement, de leurs manies, de leur arrogance ou leur gentillesse, est d’une vérité cinématographique.

Les semaines et les jours  qui précédent et qui suivent l’accouchement de la patronne sont décrites avec une précision qui met en relief l’hypocrisie qui entoure ce genre d’événements qui vient changer le quotidien d’un quartier où tout le monde se connait.

Un joli chapitre est consacré aux livres que la patronne-boulangère a lu, aimés ou pas d’ailleurs, et qu’elle expose fièrement sur un présentoir posé sur le comptoir!

La lecture est en effet au centre de ce roman.

La relation qu’entretient l”héroïne avec les livres et avec la lecture en constitue le fil rouge.

Durant une période difficile de sa vie de femme et d’écrivaine, elle va découvrir deux auteurs femmes très différentes l’une de l’autre mais elle va nous les présenter avec un grand élan de sympathie et d’admiration.

Cette double  découverte de Marguerite YOURCENAR et de Françoise SAGAN  – là, j’ai enfin compris le choix du titre –  lui fera oublier les aléas de sa vie.

La lecture comme bouée de sauvetage ou comme outil de survie, oui pourquoi pas!

Et plus étrange encore, Danièle Saint-Bois provoque chez le lecteur le désir de participer à cette découverte ou de cette redécouverte littéraire.

 

 

OBAMA et son dernier tour de passepasse!

December 19, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Coups de griffes, Etranger

Les médias du monde entier sont en pâmoison devant le président américain et sa déclaration ridicule : “TODOS SOMOS AMERICANOS!”

Par un petit discours d’une quinzaine de minutes, Barak H. OBAMA a voulu effacer plus d’un demi-siècle d’histoire entre les U.S.A., l’énorme, la gigantesque, la superpuissance qui domine le monde et le petit poucet communiste, perdu dans la Mer des Caraïbes avec ses 11 millions d’habitants, asphyxiés par le blocus imposé par les américains.

Pourquoi cette soudaine prise de conscience?

Pourquoi cet élan du cœur envers un peuple qui souffre doublement : à cause de son propre régime totalitaire et à cause du blocus étasunien?

Pour choisir ce moment?

Juste au lendemain de l’annonce  de Jeb BUCH au sujet de sa candidature potentielle aux primaires présidentielles de 2016!

Pourquoi détourner l’attention du monde d’un sujet autrement plus important, plus inquiétant : la situation du peuple palestinien et l’éventualité de la reconnaissance de la Palestine en tant qu’état indépendant troublent-t-elle tant les dirigeants que le président Obama a été obligé de sortir de sa manche, tel un prestidigitateur maladroit, la carte de CUBA?

Pourquoi choisir ce moment?

Alors que la levée de l’embargo américain sur Cuba dépend du Congrès et que le Congrès n’est pas du tout sur la même longueur d’ondes que la Maison Blanche?

S’agit-il d’un écran de fumée pour cacher son impuissance ou d’une sonde lancée dan le ciel politique intérieur américain?

Le président entame la dernière ligne de son mandat et veut la marquer de façon honorable et sympathique! OK! On veut bien!

Mais il ne faut pas oublier que la situation dans le reste du monde n’est pas sereine et que les américains se trouvent enlisés au Proche Orient avec le mystérieux DAECH.

Face à la RUSSIE, les USA n’ont pas réussi à imposer totalement  leur points de vue à l’Europe : on le voit bien avec la grogne des agriculteurs  et la peur des européens de voir tarir la source énergétique russe. François Hollande représente bien ces hésitations européennes, entre fermeté et ouverture.

Israël enfin tient tête au gouvernement américain : Obama ne sait plus quoi faire ni comment faire pour imposer à Benjamin Netanyahou la fin de la colonisation ni comment arrêter le processus international actuel qui mènera inéluctablement à la reconnaissance de la Palestine comme état!

Devant toutes ces difficultés, Barak H. Obama n’avait plus que ce tour de passe-passe pour épater la galerie !

Il y a réussi!

Reste à savoir ce qu’il adviendra du peuple de Cuba! Passera-t-il du pressoir communiste à la moulinette capitaliste?

 

PLONGEE DANS LES ANNEES D’OR DE LA BLOGOMA (3)

December 18, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Dans la blogama

Dans la blogoma des années d’or, on croisait bien sûr des blogueurs sérieux, des blogueurs qui ont apporté une valeur ajoutée à la blogoma, par leur style d’écriture, leur apport intellectuel, leur manière de voir le monde.

Au sein de  cette catégorie, je suis certain que beaucoup de blogueurs et de commentateurs vont penser immédiatement à Ibn Kafka et son espace “Obiter Dicta – Divagations d’un juriste marocain en liberté surveillée“. Et ils n’auront pas tort, dans une certaine mesure!

En effet, Ibn Kafka est un cas à part ! Son blog est une mine de renseignements dans le domaine juridique, ses analyses sont souvent pertinentes – je me souviens de son billet sur : Amina, l’article 475 et l’ancien droit français.

Dans ce billet, il avait abordé le problème du viol sous un angle que personne au Maroc n’avait exploré!

D’autres billets sont brillants, documentés, argumentés, mais ils restent des billets que je qualifierais de  “savants”! Quelle a été la portée réelle de ces billets pour la blogoma? Il est difficile d’en juger : On peut se demander s’ils étaient effectivement destinées à un lectorat marocain! Mais bon, ils ont l’avantage d’exister et de pouvoir être consulter par qui s’intéresse au droit.

Pour ma part, si je devais retenir un glog à classer dans la catégorie “blogueurs sérieux”, mon choix se fixerait sans aucune hésitation sur l’espace de Rachid NAÏM au titre bien inspiré : AU DEBUT ETAIT LE BLOG.

L’intérêt de cet espace, en plus de l’apport de son auteur et ses réflexions personnelles sur les sujets les plus divers (citoyenneté, enseignement, politiaue ou cinéma entre autres) réside dans le fait qu’il a été la locomotive qui donné la vie à plusieurs blogs tenus par les étudiants de Rachid Naim!

C’est en ce sens qu’il mérite très largement sa place dans la liste des blogs marocains qui ont compté et qui continuent à compter.  On peut regretter que l’impulsion donnée par Si Naïm nait pas pas été soutenue dans le temps : mais les promotions des étudiants varient chaque année et leurs centres d’intérêt aussi. Il n’est pas a exclure qu’il continue ses expériences avec ses étudiants sur d’autres médias comme Face Book!

Pour finir cette plongée chez les blogueurs sérieux, je me dois d’en citer deux qui sont passé du bloging à l’édition, du virtuel au papier, au bon vieil outil de lecture qu’est le LIVRE.

Il s’agit de deux personnes et de personnalités très différentes, évoluant dans deux mondes très différents, mais une passion les unit quelque part, la passion de l’écriture et dans une certaine mesure celle de la recherche!

Le premier à franchir le pas est Si Mohamed MAROUAZI, dont le blog LE JARDIN DES MOTS a donné une charge d’émotion et de tendresse à la blogoma. L’auteur y évoquait un Maroc que nous aimons tous, que nous avions connu dans notre jeunesse!

Le second est le blogueur engagé dans la défense des droits de l’homme  Mounir BENSALH qui tenait  un espace intitulé MOI, DANS TOUS MES ETATSdevenu   DES MOTS A DIRE, Regards sur l’humanité.

Malheureusement l’un et l’autre blogs de Si Marouazi et Bensalah ne sont plus vivants : le premier est réservé par son propriétaire à ses publications et le second n’st plus en ligne.

Il nous reste donc de ces deux blogueurs :

 

  • Une série de trois ouvrages sur LE MAROC QUI FASCINE, qui traitent  du Maroc profond, un livre plein de réflexions   personnelles intitulé REFLEXIONS VESPERALES  et une fiction historique empreinte de souvenirs personnels LE PALMIER SOLITAIRE, tous édités par la maison EDLIVRE.

Ces deux exemples  doivent ramener les blogueurs à une très grande modestie : les blogs peuvent faire pschissttt… et disparaitre complètement, soit par une raison technique, peut-être indépendante de la volonté du blogueur; soit par la volonté personnelle du blogueur.

Par contre les livres resteront …

Stade Moulay Abdellah : 220 millIons de DH noyés sous 16mm de pluie!

December 15, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Coups de gueule, Justice, Politique intérieure, Sport

Le Mondialito 2014 devait réconcilier le Maroc avec le foot-ball ! Selon nos officiels tout était prêt! Notamment les stades où devaient se dérouler les diverses rencontres.

Et en particulier le Stade Moulay Abdellah de Rabat!

complexe_moulay_abdellah_-_g-1024x656

220 millions de dirhams avaient été consacrés à sa rénovation! En bon marocains, je dirais VINGT DEUX MILLIARDS! Énorme!

Le ministre de tutelle avait annoncé à grand renfort de communication la fin des travaux en organisant une visite guidée du site : on y avait vu des douches, eh oui…..des douches, des couloirs tdix jours avant!rès propres, une pelouse et beaucoup de déclarations de messieurs cravatés-costumés, très contents d’eux-mêmes!

Les inspecteurs  de la toute puissante FIFA ont adoubé le stade et en octobre dernier, ils ont estimé, dans leur infinie expertise et leur honnêteté sans faille,   que les travaux entrepris était “très satisfaisants” et que le stade était con forme aux normes sacrosaintes de l’honorable organisation internationale!

Comme toujours, tout allait bien dans le meilleur des mondes footballistiques!s

Il a fallu une journée de pluie, en ce samedi 13 décembre 2014, une journée de pluie normale pour la saison : 16 millimètres de précipitations !  Pas de quoi paniquer, il avait plu deux fois plus dix jours plutôt !

Il a donc fallu 16 millimètres de pluie pour mettre à nu les failles du système drainage du Stade Moulay Abdellah ! Pour autant qu’un tel système ait jamais  été  installé, ni même prévu!

Il a fallut moins de deux doigts d’eau pour engorger complètement une pelouse dont les responsables voulaient faire une vitrine du Maroc, pour une chimérique et ridicule énième candidature de notre pays pour une hypothétique Coupe du Monde de 2026§

Il a fallu quelques gouttes de pluies insistantes pour nous assistons au triste spectacle de préposés, armées de raclettes, de sceaux en plastiques et d’éponge, tentant vainement d’écoper la pelouse du stade!

raclette

sceaux

Cette situation est grave! Extrêmement grave!

Il ne s’agit pas d’un  stade, d’un match, de supporters, de compétition, de billetterie ! IL Y VA DE LA GESTION GLOBALE DE CE PAYS!

Une telle situation ne devait se produire et les responsables doivent être recherchés, désignés et sanctionnés!

En tout cas, des réactions immédiates doivent être enregistrées :

Réaction politique : le ministre de tutelle doit rendre son fauteuil, il est trop grand pour lui, ce n’est pas la première fois que le ministre de la Jeunesse et des  sports fait preuve de légèreté, sinon d’incompétence dans la gestion des dossiers relevant de son ministère!

Réaction administrative : les responsables techniques du ministère et  les entreprises chargées des travaux de rénovation du stade doivent être mis à leurs responsabilités, à tous les niveaux (conception, suivi, contrôle) et des comptes doivent leur être demandés dans les plus brefs délais et dans la plus grande transparence, pour que toutes les démarches administratives coercitives soient mises en œuvre contre les  auteurs de défaillances qui seraient relevées.

Réaction judiciaires : en cas de besoin, les tribunaux compétents devraient être saisis et toute vélléité d’iimpunité devrait être écartée! Siprocès il y a il ne devrait pa&s s’éterniser ni s’enliser dans des procédures!

Il est clair que le Maroc n’organisera jamais la Coupe du Monde! Cette scandaleuse et lamentable autant que coupable séquence nous en donne la preuve! Il faudrait donc que les responsables paient le prix de leur incurie!

 

Une façon originale de se promener dans PARIS

December 14, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Livres

Avec “LE PARIS DES PARISIENS“, paru chez les éditions STOCK en mars 2014, le journaliste indépendant Stanislas de HALDAT a inventé une nouvelle manière de nous faire visiter PARIS.

paris

L’auteur fait parler une centaine  de personnes, habitant la capitale française, parisien d’origine ou d’adoption, à propos de Paris, de leur vie dans cette ville, de leurs habitudes, de leurs façons de la percevoir, de la subir ou de l’aimer!

L’intérêt des différents textes réside dans leur authenticité et surtout dans leur diversité!

La diversité est sociale : on y trouve bien sûr des artistes – Paris reste quand même la ville des artistes -  et des artisans  – un boulanger, un chauffeur de taxi, comme ion y croise des ouvriers ou des cadres, des retraités et des étudiants, des journalistes et des femmes au foyer, un prêtre et des avocats, des sans-papiers et un commissaire-priseur, un éboueur et une clubeuse, un kiosquier et même un jeune collègien, un policier et uen malvoyante!

L’autre intérêt de cette longue liste de témoignages est qu’elle s’étale dans le temps : les premiers témoignages recueillis le sont à cinq heures du matin! On a l’impression en les lisant de réécouter le tube de Jacques Dutronc : “Paris s’éveille“.

et ainsi s’égraine heure après heures, les autres témoignages!

Six heures, l’heure où le tagueur paut taguer tranquillement sur les villes de la ville, sans croiser la maréchaussée!

Ou dis-neuf heures, l’heure où le comédien Eric part vers le théâtre où il joue, avant que sa femme et ses enfants ne soient encore rentrés à la maison!

Entre vingt-heures et minuit, on peut écouter les histoire d’une ouvreuse de l’Olympia, celle d’un client de call-girls ou celle assez étrange d’un “cataphile” (amateur de promenade nocturne dans les catacombes (galeries souterraines).

Dans la journée,l”ouvrière clandestine chinoise nous fait part des difficultés de son quotidien dans une ville qu’elle ne connaitra jamais et l’américaine  installée à Paris depuis dix-sept nous raconte son intégration malaisée dans la société parisienne, en relevant que “les parisiens restent parisiens, dans leurs cercles”.

Connaitrait-on mieux la ville de Paris après la lecture de ce livre? J’en doute! Mais on aura surement une idée plus claire de ses habitants et ce n’est pas tout à fait inutile.

PLONGEE DANS LES ANNEES D’OR DE LA BLOGOMA (2)

December 12, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Dans la blogama, Humour

Dans les années d’or de la blogoma, on trouvait de tout! Quelques blogueurs avaient découvert des créneaux d’expression très pointus et s’y étaient positionnés avec un talent certain!

Certains nous faisaient profiter de leur savoir et de leur expertise (je pense à un juriste qui bénéficiait d’un succès mérité) , d’autres partageaient avec nous leur expérience professionnelle et les difficultés qu’ils affrontaient (je revois les billets d’une enseignante dans une faculté de droit), beaucoup nous parlaient de la vie de tous les jours, beaucoup nous faisaient part de leurs lectures, des films qu’ils voyaient!

La preuve de ce foisonnement des blogs  est que, en 2008, les organisateurs des MAROC  BLOGS AWARDS (dont l’organisation et les palmarès ne sont pas LA référence en la matière mais qui ont tout de même valeur de repère sérieux)  avaient prévu 17 catégories de récompenses , dont   celles de “meilleur rookie”, meilleur blog ado, meilleur blog Linguistique, meilleur blog artistique, sans compter les nominations classiques tant convoitées comme meilleur blog olitique ou bien sûr “meilleur blog marocain”.

Dans ce billet, je vais vous rappeler deux espaces qui nous avaient donné énormément de plaisir : le plaisir de lire quelques pages pleines d’humour et marquées par l’humeur du moment!

Il s’agit des deux blogs humoristiques!

Les textes de ces deux blogueurs auraient pu être repris en tant que sketches, pour peu que leurs auteurs aient pu trouvé des interprètes suffisamment  habiles artistiquement pour passer de l’écrit à l’oral.

Je veux parler de HAMIDA LA MECHE et les “z’uns sous tenables commérages d’une décoiffée volage”.

Entre octobre 2007 et décembre 2008, le blogueur O.B. nous a fait vivre l’intimité  de  Hamida LAMECHE, Mentoufa pour les intimes, avec un sens de l’humour décapant et en l’occurrence “décoiffant”!

Qu’un homme joue le rôle d’une femme dans notre culture n’est pas si inattendu – rappelons-nous Lalla Ghanou interprété, et avec quel talent, par le comédien populaire  Bouchaib Bidaoui !

Mais je ne pense pas qu’on ait eu ce genre d’exercice dans le domaine de l’écriture et surtout avec  ce niveau de truculence rarement sinon jamais atteint chez nous!

Alors, si vous ne connaissiez pas Hamida Lamèche, dite Mantoufa, ou si vous voulez la retrouver, faites un petit tour sur son espace et payez-vous quelques bonnes tranches de franche et fraîche rigolade!

A noter que les échanges de commentaires entre le propriétaire du blog et ses lecteurs démontrent que à un moment de son histoire, la blogoma existait, vivait, respirait et échangeait!

 

Autre acteur humoristique  de la blogoma : FHAMATOR, l’homme qui n’a jamais tort.

L’auteur de ce blog a créé autour de son personnage tout un monde, du Fhamapote à la Fhamatante, avec bien sûr Papa et Maman Fhamator, en passant parles  Fhamasoeurettes , sans oublier Fhamatorcici ou Fhamatorcela, un monde qu’il a appelé Fhamatorland et qui ressemble à s’y méprendre au éplus beau pays du monde” qu’est le Maroc ou plus exactement le Casablanca du début du XXIème!

Dans un style inimitable et avec une technique très sûre du dialogue, Fhamator nous promène dans les différentes situations que connait tout bon marocain, vivant à Casablanca! D’ailleurs, un de ses billets a donné lieu récemment à un  court métrage “HOUKKAK”

A chaque billet, vous êtes sûr de sourire sinon de rire, parfois d’un rire forcé en vous disant “ben zut alors, on dirait qu’il parle de moi”!

L’humour de Fhamator est corrosif, sans être méchant parce qu’il est empreint d’autodérision!  Il  touche tous les aspects de la vie.  Rien n’échappe à son laser comique de Fhamator : la famille, les médias, la société, le sport, l’administration, les hommes, les femmes, les habitudes sociales! Et même, Fhamator lui-même!

Une visite de son blog vous donnera une belle dose de bonne humeur! N’hésitez pas, vous ne le regretterez pas!