#100DHpourétudier : la F.M.E. ne peut pas tout faire !

Depuis hier le microcosme des internautes marocains est en effervescence – une belle effervescence citoyenne et responsable – suite à un appel lancé par la FONDATION MAROCAINE DE L’ÉTUDIANT!

Je ne m’étendrais pas sur le rôle, les activités et les résultats de cette association reconnue d’utilité publique pour “de permettre aux bacheliers les plus brillants issus des établissements de protection sociale du Maroc de poursuivre des études correspondant à leur niveau académique dans des établissements supérieurs et professionnels privés et/ou publics d’excellence et les accompagner jusqu’à leur insertion professionnelle“.

Vous pouvez obtenir tous les détails en consultant le site de la F.M.E.

Cette année, la F.M.E. s’est trouvée face à un nouveau problème, à un nouveau défi !

Parmi les postulants, vingt orphelins, ne relevant pas des établissements de protection sociale – c’est à dire qu’ils vivent au sein de leur famille – mais issus de milieu extrêmement défavorisé, ont obtenu leurs baccalauréat avec mention TRES BIEN !

La F.M.E. ne pouvait rester insensible au cas de ces orphelins, bien qu’ils ne relèvent pas de son champ de compétence! Et c’est à l’honneur de son président, de sa direction et de ses équipes!

Il a été décidé de recourir à un appel aux dons dans le cadre de l’opération #100DHpourétudier !

Le succès a été immédiat : en 24 heures, il a été recueilli DH 49.845,- grâce à 143 contributions!

Le pari n’est pas encore gagné, bien sûr! Mais l’optimisme est de mise !

Pour tenter d’apporter un autre regard sur cette opération, j’ai pris sur moi de me faire la voix de ces bacheliers, de ces orphelins, de ces jeunes marocains et marocaines qui sont au pied du mur et qui aspirent à pouvoir continuer leurs études supérieurs.

Voilà donc le texte que j’ai rédigé :

Nous sommes 20 bacheliers en quête d’un avenir digne !
Cette dignité peut être atteinte grâce à vous !

Nous sommes 20 bacheliers, toutes séries confondues, qui avons approché la Fondation Marocaine de l’Étudiant, en vue d’obtenir une bourse.

Nous n’avons pas pu en bénéficier et nous le comprenons parfaitement : la priorité de la F.M.E. vise les bacheliers issus des établissements de protection sociale, tels que les orphelinats et autres structures de ce genre (associations comme Bayti, SOS Village, Dar Attaliba, etc).

Nous n’avons pas cette chance, pourrions-nous dire !

Pourtant, notre situation est très atypique :

-Nous sommes tous orphelins, vivant dans un milieu très modeste.
-Nous sommes tous bacheliers MENTION TRES BIEN.
-Notre désir d’entreprendre des études supérieures n’a d’égal que les difficultés matérielles que nous rencontrons.

La Fondation Marocaine de l’Étudiant ne désespère pas de trouver une solution pour nous venir en aide et elle ne peut le faire qu’avec votre contribution.

Nous sommes 20 bacheliers mention « Très Bien » issus de toutes les régions du royaume dont le sort dépend de la générosité de nos concitoyens canalisée grâce à l’aide de la Fondation Marocaine de l’Étudiant.

La prise en charge de chacun de nous par la F.M.E. nécessiterait, pour une année universitaire, un montant de DH 25.000,-
C’est à la fois énorme et bien peu de chose avec votre participation généreuse et citoyenne.

Nous sommes 20 bacheliers, recensés et sélectionnés par la Fondation Marocaine de l’Étudiant qui nous a promis d’entreprendre tout ce qui en en son pouvoir et dans ses compétences pour arriver à nous trouver une place dans l’ascenseur social par la formation !

Aidez la Fondation Marocaine de l’Étudiant à nous ouvrir la porte de l’ascenseur social !

Alors, amis internautes qui passez par cet espace, saisissez cette opportunité et réalisez une action citoyenne et constructive en contribuant à cette opération!

Les pouvoirs publics sont peut-être défaillants, la société civile fait ce qu’elle peut alors le individus doivent réagir!

78 thoughts on “#100DHpourétudier : la F.M.E. ne peut pas tout faire !”

  1. @ hmida

    il ne suffit pas de collecter de l’argent pour que ces vingt très méritants bacheliers puissent poursuivre les études qu’ils méritent.

    il ne suffit pas non plus de s’indigner que les pouvoirs publics aient déserté le terrain de le bienfaisance nationale et de l’encadrement social, s’en remettant à des fondations privées : à grande échelle la privatisation de l’action sociale est une calamité, on en arrive à la toute puissance des fondations caritatives qui deviennent fatalement des entreprises à engranger et à faire fructifier du fric en opérant sur les marchés financiers, ce qui ne fait qu’aggraver la bulle spéculative. sauf si c’est vraiment le modèle de développement usaméricain que l’on souhaite pour notre pays, au mépris de notre exception civilisationnelle je dirais d’état providence, ma façon à moi de traduire “makhzen” 😉

    il s’agit en revanche de faire de ces jeunes gens des “héros du peuple”, de faire en sorte que ce soit leurs visages et leurs physionomies que l’on voie affichés en 4×3 dans nos villes au lieu des tronches faisandées de nos pseudo-étoiles audiovisuelles. il faudrait que ça soient eux qui s’affichent à la une de la presse populaire quotidienne au lieu des victimes de faits divers terroristes ou crapuleux… ils faudrait qu’ils deviennent ainsi un modèle d’exemplarité pour la jeunesse marocaine, que des collégiens et des s’identifient à eux au point de les suivre dans cette voie au lieu de rêver devenir exclusivement des chanteuses, des rappeurs des footballeurs… car ça n’est pas parce qu’ils ne sont que vingt que leur combat devrait être vain 😉 ils sont en fait des centaines de milliers qui n’ont même pas les moyens de parvenir jusqu’au baccalauréat en dépit de l’envie ardente qu’ils en ont…

    et comme tu le sais j’ai de la suite dans les idées, je viens de prendre contact avec la FME, au standard téléphonie de laquelle répond un très sympathique M. Mohcine, afin de leur suggérer un complément de stratégie médiatique de grande envergure. il s’agit comme on dit chez nous de faire men hebba qobba 😉

    parce que s’il fallait compter sur facebook twitter et la cyberdémocratie pour accomplir en profondeur des choses bénéfiques et constructives pour notre pays, on se ferait bien arnaquer par tous ceux qui comptent sur ce f. réseau soi-disant social pour bien convertir les esprits aux prétendues vertus du libéralisme. en rappelant que FB n’est qu’une gigantesque machine à enrichir ses actionnaires en transformant ses affiliés en têtes à claques publicitaires; sans compter tout ce que FB permet comme épandage de ferments disons séditieux 🙁

    bref c’est plus que jamais dans la vie réelle qu’il est urgent d’agir. pas seulement dans la cybersphère hypothétiquement citoyenne; et pas seulement en donnant de l’argent, une façon pour beaucoup de se donner bonne conscience avant de retourner chacun à ses plus ou moins juteux oignons.

    et pour en finir de réagir à l’émotion socio-médiatique. qui fait de nous des espèces de grenouilles de laboratoire d’ingénierie sociale, réagissant neuro-mécaniquement à la stimulation.

    à l’heure de la soupe, 2m et la première chaine devraient diffuser des reportages sur de telles associations, au lieu de nous abrutir de stupide rigolade.

  2. @ salvadorali

    Ces jeunes filles et ces jeunes hommes sont déjà des héros pour leurs familles, pour leurs proches et surtout pour eux-mêmes!

    Ils n’ont pas besoin de starisation et d’exposition médiatique : ils ont juste besoin qu’on leur donne un coup de pouce !

    Pour ce qui est de la FME, je doute fort qu’elle ait assez de fonds pour en arriver à “à engranger et à faire fructifier du fric en opérant sur les marchés financiers”!

  3. @ hmida

    tu as évidemment raison si on s’en tient à ton point de vue 🙂
    mais il s’agit là d’imprimer une dynamique de fond à notre pays.
    donc assez de la starification fallacieuse de sous-artistes et de faux-héros.
    d’autre part je ne prétends évidemment pas que la FME gère des montagnes d’argent auquel cas elle ne ferait pas ainsi appel à la générosité publique.
    je dis simplement qu’il est dangereux de s’en remettre au tout-privé, surtout lorsqu’il s’agit de bienfaisance et de charité.
    vive les services publics, en résumé 😉

  4. Donner pour aider à des études, d’accord dans l’immédiat, mais ensuite que fait-on ? On refait appel aux dons puis on rerefait appel aux dons etc etc en espérant qu’il y ait toujours assez de donneurs ? Ne peut-on, dès maintenant parallèlement au comptage des dons, mettre en œuvre ce qui à l’avenir évitera de faire de ces appels aux dons ?

  5. @ salvadorali

    Ce n’est pas le moment de polémiquer, mais le service public tel qu’il est compris chez nous est plus que défaillant, pour ne pas dire inexistant ou pire encore dévoyé !

    Alors que 20 bacheliers brillants, méritants et surtout nécessiteux, sont en quête de moyens pour entamer leurs études supérieures, on apprend par la presse que des professeurs de la fac de droit de Rabat seraient rendus à Qatar pour faire passer des examens à une étudiante pour le moins privilégiée!

    Ces mêmes profs ont dû zapper des dizaines d’heures de cours, ils ont dû faire poiroter des centaines d’étudiants avant de leur consacrer 5 minutes pour les oraux, ils ont dû corrigé à la va-vite ou faire corriger par des assistants aussi irresponsables qu’eux les copies des étudiants normaux !

    Je ne te parle que de l’éducation nationale supérieure….Ma balaka de la santé, de la justice, des TP, etc….etc….

    Allons, salvadorali, ne ma parle pas de service public !

  6. @ questionneur

    tiens, quelle gentille mouche t’a piqué pour que tu daignes enfin contribuer intelligemment aux débats ?

    la réponse à ta question est évidente, comme je viens de le souligner : hors les services publics, point de réel salut.

    autrement dit, si les citoyens se dérobaient moins à la charge de l’impôt, il y aurait nettement moins besoin de recourir aux dons.

    PS
    etc. (avec un point d’abréviation pour “et cetera desunt” qui signifie “le reste est omis” en latin) ne s’emploie qu’une fois.

  7. @ hmida

    pourquoi serait-il proscrit de parler de services publics ? j’y crois plus que jamais, en dépit des amères et sordides réalités qui nous sont données à constater à ce niveau.

    d’ailleurs dans la perspective des prochaines élections communales, j’attends avec impatience cette occasion d’ouvrir un débat à la plus grande échelle possible sur le thème des services publics communaux.

    si déjà à ce niveau-là de l’administration territoriale, on parvenait à réinstituer cette fonction-là, ça serait une belle partie de gagnée.

    l’urgence est donc d’interpeller, par une action citoyenne de très grande envergure -merci les cyber réseaux sociaux et les cyber meneurs d’opinion- les partis politiques qui bientôt viendront nous chanter leurs foireuses chansons… sans se soucier le moins du monde de toutes ces jeunes pousses talentueuses et hautement méritantes qui sont pourtant leurs enfants à nous tous…

  8. Puis-je me permettre de rire de la formule “…qui sont pourtant leurs enfants à nous tous” sans que cela soit vu comme une attaque avec acharnement ?

  9. @ salvadorali

    J’attends moi-même ces fameuses ou fumeuses élections pour dire tout ce que j’ai sur lequel : mais aujourd’hui, je me contente d’applaudir une initiative menée par une fondation que je respecte beaucoup car elle travaille dans l’ombre pour les plus démunis parmi nos jeunes!

    Le débat que tu envisage viendra en son temps!

  10. @ salvadorali

    Un service public aurait-il réglé le cas de QUATRE orphelins, bacheliers émérites mais démunis, en moins de 24 heures, sans paperesserie, sans intervention du mokkadem, di caïd, sans intervention, sans clientélisme?

    L’opération #100DHpourétudier l’a fait : http://www.cotizi.com/etudiant

    Et je ne compte pas le ou la CINQUIÈME bachelier(e) qui est pris(e) en charge directement par un bienfaiteur dans le cadre cette opération !

  11. @ questionneur

    il s’agissait de ce que l’on appelle une “licence créative”. ou encore un raccourci. parce qu’une langue appartient avant tout à ceux qui s’en servent.

    toutefois libre à toi de rire stupidement de tout et de n’importe quoi, surtout lorsque tu y vois une occasion de nous manquer de respect, sale petite tache que tu es.

    mais si tu joues à te rendre aussi détestable que ridicule, on t’en décernera bientôt la médaille.

    @ hmida

    si j’avais été président de commune, ça aurait été réglé en 48h. chrono, comme disant les publicitaires 😉

  12. D’un côté vous professez la courtoisie, d’un autre côté vous essayez de pratiquer l’injure : ne faudait-il pas vous mettre d’accord au sein de votre équipe Salvadorali ?

    Mais pour en revenir au sujet de cet article, comment auriez-vous procédé en tant que président de commune ? Est-ce une fonction que vous avez exercée autrefois ?

  13. @ salvdorali

    Il ne s’agit pas d’un cas dans une commune mais de VINGT cas à travers le Maroc ! Et avec des SI… d’autres auraient mis Paris en bouteille !

  14. @ questionneur

    d’abord mon équipe comme tu dis te ferait passer un très mauvais quart d’heure si tu t’avisais de lui manquer de respect autrement que planqué derrière ton clavier.

    ensuite je te remercie de m’y faire penser : je ne t’injurie pas, je me borne à qualifier ta personne (ton personnage) au constat de ton comportement. lorsque tu te comporteras autrement, je te qualifierai donc tout aussi autrement. tu comprends ?

    enfin épargne nous tes vouvoiements de serpent à sonnette. l’usage dans la blogsphère est de se tutoyer, sachant qu’il y a des façons de tutoyer les gens tout en leur manifestant le plus grand respect.

    @ hmida

    j’aurais du m’exprimer autrement qu’en siant 😉

    comme aurait dit Lao Tseu : On régit un grand état comme on fait frire un petit poisson. sauf qu’avant de faire rire le poisson petit ou grand il faut le pêcher ce qui suppose une somme de savoirs-faire éprouvés, etc.

    gérer une Commune permet déjà, méthodologiquement, de faire ce qui devient de plus en plus difficile à l’échelle d’un état, compte tenu du facteur démographique : recenser au plus juste les attentes et les besoins et s’organiser en conséquence. cela devient affaire de processus et non plus d’intérêts ou de passions ponctuel-le-s et encore moins d’improvisation politicienne électorale…

    nos écoles d’administration publique devraient réfléchir à une espèce de guide pratique destiné aux futurs nouveaux présidents de communes, à la fois une feuille de route étape par étape, une sorte de didacticiel, et un sévère cahier des charges, évidemment.

    mais avant tout, identifier au plus concret au plus près et au plus juste les attentes des populations et recenser les besoins.

    il existe depuis longtemps des jeux vidéo hyper sophistiqués qui consistent à gérer un empire ou fonder une civilisation… il faudrait en concevoir un du genre : j’administre ma commune dont je suis le président… et faire jouer à ça aux gamins le plus tôt possible.

  15. @ salvadorali

    Le débat sur le fonctionnement des commune n’est pas d’actualité !

    Encore une fois, je ne peux que tirer mon chapeau devant cette action citoyenne qui en en cours actuellement!

    A l’heure où j’écris ces mots, 292 citoyens ont contribué pour DH 114.550,- et la tendance va se maintenir maintenant que l’élan est donné!

  16. @ salvdorali

    Sans compter des interventions directes d’entreprises qui s’engagent à prendre en charge des futurs étudiants!

    On est loin des communes, des délibérations des conseils communaux, des lenteurs administratives ….

  17. 1. L’équipe Salvadorali serait-elle adepte du lynchage comme il s’en est fait récemment ? Pour le reste, si on croit à un manque de respect de ma part, je laisse croire, entre autres choses… Quel intérêt de se battre contre des moulins à vent ?

    2. Le débat sur les communes ne serait-il pas intéressant si on peut agir à leur petit niveau pour l’éducation ?

  18. @ LE QUESTIONNEUR

    Un rappel des règles de ce blog : ici, on ne règle pas de comptes ! Si tu as des trucs à dire à Salvadorali ou à son équipe, adresse-toi directement à son blog dont je te rappelle l’adresse

    http://salvadorali.centerblog.net/

    A bon entendeur, salut !

  19. Je ne règle pas de comptes, je ne fais que répondre au commentateur, mais passons…

    Le débat sur les communes ne serait-il pas intéressant si on peut agir à leur petit niveau pour l’éducation ?

  20. @ Le questionneur

    Le débat sur les communales sera ouvert en son temps ! Il faut avant de débattre bien se renseigner sur les pouvoirs de communes, leurs finances, leur autonomie par rapport à l’autorité de tutelle!

    Sinon, le débat ressemblera à une discussion du café de commerce, où chacun dira n’importe quoi !

    Alors, je te conseille de documenter en attendant !

  21. @ questionnaire

    je réprouve viscéralement le lynchage.

    mais je t’invite nettement à ne plus manquer de respect aux gens en faisant mine d’être innocent. une méthode de harassement trollique des plus puériles soit dit en passant 🙂 dans la vraie vie face à de vrais gens tu n’oserais pas le dixième de ce que tu te permets ici à l’abri de ton clavier…

    d’autre part le débat sur l’action communale est un point très incident du sujet de ce billet. tu aurais donc tout-à-fait tort de me suivre dans des digressions qui ne te concernent nullement 🙂

    @ hmida

    je te dédie le prochain billet du BNS où il sera question d’un profil très atypique de candidat à la présidence d’une commune urbaine 😉

  22. PS @ questionnaire

    j’ai répondu plusieurs fois à notre hôte qu’il déformait mes propos, ou qu’il tentait de me faire passer pour ce que je ne suis pas… on pourrait penser que je protestais de mon innocence, mais ce serait déformer mes propos ! 😉

  23. @ hmida

    je suis Salvadoralibaba et vu que ton blog est en train de devenir la caverne aux 40 trolleurs, il était fatal que je débarque moi aussi, histoire de mettre les trésors de la sagesse et de la philosophie à l’abri 😉

  24. @ hmida

    c’est une heureuse issue, bravo à la générosité publique et au grand coeur des êtres humains qu’is soient marocains ou d’ailleurs 🙂

    d’ailleurs le crowdfunding, le cyber appel aux dons ou aux prises d’actionnariat, est en développement accéléré dans les pratiques quotidiennes de stratégies de financement par l’appel public à contribution. ce qui permet de managérialiser les démarches, sous l’angle d’un impératif de rentabilité ou de retour sur investissement…

  25. @ hmida

    c’est encore moi Salvadoralibaba, pour me souhaiter à nouveau la bienvenue dans ton blog si accueillant parait-il aux trublions en tous genres 😉

    sauf que cette fois mon pseudo renvoie effectivement à mon blog, le blog authentique & officiel des Aventures de Salvadoralibaba, sonnez hautbois résonnez trompettes !

    me voilà nouveau venu donc dans la blogsphère et en visite de courtoisie dans le voisinage 🙂

  26. @ salvadoralibaba

    En tant que l’un des derniers mohicans de la blogoma “belle époque”, je ne peux que saluer la naissance d’un nouveau blog !

    espérons pouvoir profiter du sang neuf que tu pourrais apporter !

    Bon vent !

  27. @ hmida

    merci pour ton sympathique parrainage !

    mon blog prétend revisiter le mythe de la caverne, voilà pour le sang neuf 🙂

    quant aux 40 trolleurs de circonstance, je me propose d’en faire le recensement ainsi qu’une étude raisonnée et profilée de leur déraisonnabilité tout en démontant les mécanismes de leur relative efficacité.

    et mes deux premiers billets seront donc consacrés respectivement à “l’aliéné de Salvadorali” et au “questionneur”… en attendant que les 38 autres se manifestent chacun son tour 😉

  28. @citoyenhmida
    VIVE LA F.M.E. !
    Ca lui fera une bonne histoire à raconter à M. Mohcine du standard téléphonique de la F.M.E. 🙂 Imagine ses collègues et ses amis partagés entre le fou rire et la consternation, certains incapables de réaction parce que interloqués… Moi j’ai bien ri certes mais je plains sérieusement M. Mohcine d’avoir eu à gérer l’énergumène. La F.M.E. a bien assez de travail sans avoir à s’occuper de ce genre de zozo.
    Mais n’oublions pas le principal…
    VIVE LA F.M.E. ! BRAVO !

  29. @ salvadoralibaba

    C’est un bon point de départ : si tu manques de matière première, tu peux visiter mon blog ! En 11 ans d’existence, il en vu défiler des trolls de tous les genres et de tous les niveaux !

  30. @ driss

    oui, ça à du leur faire un choc de se confronter à une tout autre logique que le totalitarisme libéral auquel ils ont été accoutumés.

    ils ne sont pas non plus habitués à des démarches critiques non complaisantes, sans aucun doute.

    les voila en tous cas conviés à débattre contradictoirement en se prononçant sur le fond des arguments qui leur ont été opposés ici.

    pour le reste de ton intermédiation, ils découvriront enfin que les chiens aboient pendant que Salvadorali passe 😉

  31. @salvadoralibaba&consorts
    Le jour où j’aurai besoin d’un bouffon dans l’un des débats que j’anime, je ne manquerai pas de me souvenir de son intervention et je saurai à qui faire appel. En attendant, qu’il continue à s’exercer sans moi, j’aime la rigolade mais j’ai des choses sérieuses et utiles qui m’attendent…
    ET VIVE LA F.M.E. !

  32. depuis nombreuses années, je m’occupe d’une association bénévole, donc je connais bien ce milieu, dans lequel y a de gens sérieux, engagés socialement avec grande bonne volonté, comme de frustrés à la recherche de visibilité et spéculateurs de toutes sortes.

    on parle souvent à propos des activités des associations de “fonction vicariante”, à savoir des activités menées à la place de ceux qui institutionnellement doivent s’en occuper. Je suis personnellement convaincue que l’une des tâches principales des associations est d’amener les institutions à leurs responsabilités, en incitant les citoyens à exiger que ceux qui sont payés avec leurs impôts effectuent les tâches assignées. Mais cela n’empêche pas que sans le travail des associations resteraient découverts de nombreux domaines vitales. Idéal serait que les associations flanquaient l’état, pour améliorer et étendre les domaines d’intervention et le suivi de leurs effets.

    pour les appels sur les réseaux sociaux, les citoyens sont souvent confus et méfiants: c’est aux associations gagner la confiance des donneurs, en parrainant de causes honnêtes et présentant de compte rendus immaculés.

    Quoi qu’il en soit, félicitations aux 20 étudiants méritants et beaucoup de vœux pour leur avenir!

  33. @ driss

    mais pourquoi une telle animosité face à des approches divergentes ? bouffon toi-même, donc.

    aussi lorsque ton humeur sera calmée, va faire un tour sur le site de cette jeune association http://www.agoramaroc.com (galerie photos)

    qui a conçu et développé un programme original et ambitieux d’encadrement des enfants et des jeunes adultes livrés à eux-mêmes dans les rues…

    et qui necessite une enveloppe budgétaire de 500 000 DH/an afin de rassembler et de rémunérer une équipe de dix animateurs-trices dont le rôle sera principalement d’assister les parents dans l’éducation voire la réducation de leurs enfants sur deux sites-pilotes à Kénitra.

    sauf que les concepteurs de ce projet répugnent à faire appel à la contribution du public, via notamment des stratégies de crowdfunding.

    ils comptent en revanche sur des financements publics, dans la mesure où ils estiment que leur action relève du service public.

    voilà pourquoi je me suis permis d’émettre quelques réserves sur le statut privé de la FME, et la faible portée de son action en dépit du relais des cyber réseaux sociaux qui sont une espèce de remède parfois pire que la maladie. la maladie étant que lien social s’est considérablement distendu…

    ce service de devrait relever de l’éducation nationale en vérité. pour faire bénéficier de bourses au mérite le plus grand nombre de fils du peuple possible. sans dépendre du bon plaisir de bienfaiteurs privés.

  34. @ salvadorali

    Tu parles de la faible portée de l’action de la FME : tu devrais vérifier tes sources avant de lancer ce genre d’ affirmations !

    http://www.fme.ma/la-fondation-en-chiffres/

    Tu parles de relais des cyber réseaux sociaux : là aussi, tu sembles ignorer que ce relais ne représente qu’un aspect tout à fait marginal de l’action de la FME et qu’il n’est intervenu qu’à l’occasion de l’opération #100DHpour étudier! La FME a ses partenaires et pédagogiques!

    Alors, un peu de retenue dans tes critiques comme dans tes éloges : j’ai noté que AgoraMaroc a également des partenaires privés, et je trouve cela normal !

  35. @ hmida

    il faut relativiser mes propos évidemment, je considére davantage les tendances fortes que les cas particuliers.
    en l’occurrence tout en me réjouissant de toutes les initiatives citoyennes, l’important étant de faire face aux urgences sociales, je déplore le recours grandissant au secteur privé dans lequel j’inclus la société civile individualisée…
    enfin il se trouve que les partenaires privés de l’association Agora se sont ralliés au projet après que j’ai moi-même entrepris de les convaincre de sa pertinence et grande utilité. or je ne suis guère du genre à cracher dans la soupe 😉
    d’ailleurs la FME a le statut d’utilité publique, n’est-ce pas ? je m’incline donc bien bas devant cette légitime institution mais je n’en pense pas moins quant aux dérives de la privatisation de l’action sociale et caritative.

  36. @ blablateur

    tu es bien parti pour faire les frais du premier billet 🙂

    au titre de la technique qui consiste à abréger familièrement les pseudos de la victime de ce genre de harassement, d’autant plus pernicieux qu’il se prétend plaisant.

    intéressant également mais dans un autre ordre d’idées, pour la façon dont tu sembles te réjouir, faute de mieux, de la distinction de “troll hors catégorie” : une part d’inversion accusatoire, une autre paradoxale celle-là de reconnaissance de la force extrêmement supérieure de l’adversaire…

    ce qui m’amène à l’idée, dont tu es en train de subir la mise en pratique, que le moyen efficace d’anéantir les trolls est de les contre-troller. comme on parlerait de contre-terrorisme…

    mais je n’en dis pas plus, j’en garde en réserve pour le billet inaugural en question.

    en te remerciant tout de même pour ta contribution 🙂

  37. L’activité du troll a plus que jamais besoin d’un cadre réglementaire.

  38. @ le Penseur

    il y a par exemple celui en vigueur sur le BNS 😉
    au deuxième commentaire hors de propos, le troisième est automatiquement supprimé de même que ceux qui suivraient…

  39. @Salvadoralibaba

    même si c’est les trois commentaires traitent du même hors propos ?

  40. je pose la question parce que les deux derniers commentaires ne sont pas hors propos, … par rapport au premier.

  41. @Hmida

    je n’ose pas ajouter un 3ème commentaire de peur que le règlement du BNS ait été adoptée même ici 🙂
    (ce commentaire ne compte pas, c’était juste pour le dire)

  42. @ hmida

    à toute chose malheur est bon 🙂 le désagrément de la nuisance trollique m’aura amené à découvrir méthodiquement les tous premiers pas de ton blog, ce que je n’avais jamais pris le temps de faire, je me contentais de me laisser emporter parfois par la rubrique au hasard de tes posts…

    j’ai été enchanté et comblé ! par la façon dont tu as aussitot installé ta touche en matière de commentaire personnel de l’actualité ! et que dire de la première fois où tu t’étais essayé à la nouvelle, avec cette revanche à la mousse au chocolat, une petit chef-d’oeuvre, même si le ressort de la patiente qui épouse son psychiatre était limite téléphoné 😉 mais comment ne pas s’incliner devant des ressorts qui fonctionnent aussi bien ?

    bref j’ai fini par dénicher la toute première entrée en scène (pour autant que ton système d’archivage, pas très pratique, moins que l’accès permis par la plateforme centerblog par exemple, me permet de précision) de trolls sur ton blog. le 25 septembre 2006, ton indignation contre qaradawi qui t’avait attiré le tir groupé de trois de ces méchants parasites dont le fameux lixy.

    ce qui m’a permis de confirmer mon hypothèse selon laquelle le trollisme est la forme la plus bête, la plus méchante, la plus lâche et de ce fait la plus pernicieuse de la propagande séditieuse. car c’était à propos du statut d’amir el mouminine conféré au(x) souverain(s) marocain(s) que ces trois disons trolls s’étaient déchaînés soudain.

    ce qui me permet d’établir qu’un troll n’est pas forcément un activiste séditieux mais avant tout quelqu’un qui pratique le harassement plus ou moins injurieux et provocateur sur les cyber réseaux sociaux, qualifié par sa méthodologie.

    par exemple, dans le cas de “lixy”, qui à la différence de ses deux comparses le précédant, se montre tout de suite extremement injurieux.

    ce qui rend cette recherche tout-à-fait- passionnante, tu peux aisément l’imaginer 🙂

  43. @ salvadroalibaba

    Si je comprends ton intérêt pour l’étude du phénomène trollique, comprends aussi que cet espace m’appartient et qu’il n’a pas vocation à servir de plateforme pour quelqu’un d’autre!

    Tu as désormais ton blog : utilise-le et je viendrai commenter tes écrits! Cela enrichira la blogoma et diversifiera le lectorat !

    On est bien d’accord?

    @ Le penseur

    Le règlement du BSN – pour autant qu’il y ait un – lui est propre : ce n’est pas un cadre universel du traitement des commentaires, tu le penses bien !

  44. @salvadorali
    Ce n’est pas toi qui va m’apprendre à accepter les opinions divergentes, mon petit. Ta qualification de bouffon résulte de l’analyse, c’est un constat de ce que tu es. Et maintenant, bon vent !

    VIVE LA F.M.E. ! BRAVO à ses contributeurs !

  45. @ tous

    L’opération #100DHpourétudier a dépassé de loin les espérances de la F.M/E.

    En effet, ce seront 24 et non pas seulement 20 bacheliers orphelins méritants qui pourront bénéficier de cette campagne citoyenne !

    https://twitter.com/FME_Fondation

  46. @ driss

    je comprends de moins en moins ton animosité et la forme méprisante par laquelle tu l’exprimes.
    tu as l’air d’avoir été vexé par quelque chose, comme si ton ego avait été heurté, blessé, mais par quoi exactement, je compte sur toi pour t’en expliquer et que l’on en finisse avec cette désolante fâcherie.
    tandis que professionnellement tu m’as l’air assez borné, et/ou excessivement fier de toi et prétentieux…
    enfin, on ne souhaite pas bon vent aux gens dont on ne supporte même pas l’idée qu’ils puissent prendre la mer, eux aussi 😉
    bonne fin de Ramadan, toutefois.

  47. @ tous
    😀
    “tu m’as l’air assez borné, et/ou excessivement fier de toi et prétentieux”, voilà exactement ce qu’on aurait pu dire des dizaines de fois à l’auteur-même de cette phrase ! 😀

  48. @ lambdada

    eh oui sauf que c’est moi qui l’ai dit le premier, ce qui t’a en quelque sorte coupé l’herbe sous les pieds 🙂
    dommage pour toi que cette expression de ton dépit te rende aussi minable, du coup 🙁

  49. @certains

    Un commentaire, quel qu’il soit, est sans valeur s’il n’est pas attaché à un commentateur, c’est à dire à un style d’expression et à des points de vues personnels, qui sont assumés et revendiqués ; cela commence d’abord par assumer un pseudo, à travers lequel on se distingue.

    Ayez donc au moins la fierté d’assumer un pseudo, c’est pas compliqué bordel !

  50. @ Le Penseur

    J’assume sans problème mon pseudo. Je suis très fier de sa référence !

  51. @Salvadoraliblabla

    Ton sous-pseudo n’est qu’une ramification d’un vrai pseudo, ce qui fait de toi un sous-commentateur.
    Si tu t’assumes ainsi, c’est très bien.

  52. @ Le Penseur

    Personne ne peut être au-dessus de Salvadorali, alors autant se placer sous son ombre dispensatrice de tous les bienfaits, et protectrice de tous les maux.

  53. @ le Penseur

    intéressant, le concept de sous-commentateur…
    on pourrait même parler, à propos de ces gens en vrai, de sous-citoyens.
    autant dire : un ramassis de pauvre types…

  54. @Salvadoralibaba

    “autant dire : un ramassis de pauvre types …” c’est ça, tu as trouvé le mot.

    Toutefois pour accéder au statut de commentateur, il faut et il suffit d’échanger avec les autres “d’égal à égal”.

  55. @ le Penseur

    si l’on part pour positiver, je leur vois une voie disons de partage : ces individus pourraient nous expliquer comment ils en sont arrivés à un tel niveau de malfaisance aussi indigne qu’inconsistante. en être réduits au persiflage de l’ironie la plus infantile, quelle abîme de nullité !

    la défense que nous leur opposons devrait donc les inciter à réfléchir chacun à la question “pourquoi je trolle ?” et d’assumer déjà pour eux-mêmes leur stupide méchanceté. pour mieux dès lors mettre en scène leurs motivations ce qui leur sera infiniment plus efficace afin de communiquer et comme tu le leur suggère : échanger.

    ce qui me permettra peut-être, moi salvadoralibaba, de publier bientôt le scoop du repentir des quarante vils trolleurs, devenus dignes commentateurs 😉

  56. PS @ le Penseur

    il faut tout de même reconnaitre à nos pas-amis d’avoir pas mal fait progresser la Pseudologie, en l’installant dans la zone de la rhétorique de combat 😉

    ça m’a inspiré en tous cas un avatar pseudologique pour ce “salvatorsali” qui avait ouvert le bal : salvatrolloukhrojflHadra :-]

  57. @Salvadoralibaba

    maintenant qu’il sont là, il va falloir les initier à une activité de commentateurs ordinaires, “le Pencheur” par exemple il pourra déjà se pencher sur … non pas un billet, ça fait beaucoup, juste un commentaire 🙂

  58. @ salvadorali
    Allons mon ami ! Épargne nous tes blablabli&blablabla. Reconnais que, dans le fond, tu adores qu’on s’intéresse à toi. Et, d’autre part, ton intervention auprès de la F.M.E. répond en premier à ton besoin de te faire remarquer.

  59. @ lambdadais

    tu as l’air tellement heureux de tes propres réponses à tes questions que je m’en voudrais de contrarier tes foireuses convictions 🙂

  60. Pourquoi ai-je cette impression de déjà lu ? Pourquoi je me rappelle maintenant que j’ai dit plusieurs fois à Salvadorali que je le laissais à ses convictions ?

  61. Tu as raison de faire ta remarque Le Penseur. Ca ne sert à rien de parler à Salvadorali…
    Mais n’as-tu pas toi quelque chose à dire sur l’action de la FME ou sur un autre article de citoyenhmida plutôt que de commenter les commentaires, souvent en suivant la trace de Salvadorali ?

  62. @Le Questionneur

    Je me suis abstenu de commenter ce billet par respect à l’action de la FME, car je considère l’enseignement comme un droit et non un privilège, et que dans une société normalement constituée, des jeunes élèves qui ont des capacités et qui manquent de moyens doivent être pris en charge par l’Etat par l’octroi de bourses.

    A propos de Salvadorali, lorsque je ne suis pas d’accord avec lui, je suis le premier à lui exprimer mes points de vue en essayant d’argumenter mes propos, contrairement à d’autres qui se content de poser un point d’interrogation à la fin d’une phrase bidon.

    Sinon lorsqu’il d’agit de déconner, en effet, je suis souvent sur sa trace, et ça m’amuse.

  63. @ questionneur

    bon c’est déjà pas mal que tu comprennes les choses à moitié : ça ne sert à rien de parler à Salvadorali et encore moins à Salvadoralibaba lorsqu’on est aussi mal embouché que toi.

  64. @salvadorali
    Tu crois que je vais prendre la moindre peine de te répondre ? J’ai vu que même hmida, qui est un être presque toujours d’une grande bonté, ne répond pas à tout ce que tu éructes, et moi je n’ai pas sa bonté… Va ! Continue ton chemin de petit amuseur public ! Peut-être qu’un jour tu grandiras et que tu seras apte à écouter et à comprendre ce qu’on te dit, que ce soit dit par moi ou par un autre… C’est tout le mal que je te souhaite.

  65. Les commentateurs dès qu’on les insulte il se sentent visés, il y en a même qui ne sont pas contents, après.

  66. 😀 Il y en a même qui disent que l’autre déforme ses propos, ou que l’autre s’acharne contre eux et même qu’il a la rage. 😀

  67. @ driss
    tu as une amusante façon de me répondre en ne me répondant pas, ou vice-versa, je n’ai pas très bien compris toute la subtilité de ton acte manqué…

    @ lambdada
    il y en a même qui disent qu’ils ont vu une escadrille de trolls voler…

    @ le Penseur
    c’est à se demander pourquoi ils s’obstinent à venir commenter 😉

  68. PS @ lambdada

    sérieusement, ça n’est pas ma photo qui figure sur la page éditoriale du site de la FME. d’ailleurs je déplore cette personnalisation des fonctions qui pousse de plus en plus de responsables à se mettre en avant à titre personnel, à se laisser complaisamment pipoliser, photographier sous leur meilleur profil, etc.

    quant au BNS, je crois avoir suffisamment expliqué qu’il s’agit d’un blog impersonnel d’information alternative, autrement dit d’un outil collaboratif, participatif, etc.

    enfin je n’ai de cesse lors de mes interventions sur le blog de l’ami hmida notamment de m’en tenir à une stricte objectivité, rigueur, et analyse critique dépassionnée… sauf lorsqu’avec l’ami Penseur nous nous mettons à déconner, évidemment 🙂 et sauf lorsqu’il s’agit de se colleter avec des énergumènes de ton espèce 😉

    mais revenons au sujet du billet de notre hôte.

    je crois tout comme le Penseur que la prestation réalisée par la FME relève du service public, que c’est un droit alors que la privatisation de cette forme d’assistance sociale a tendance à en faire une prestation privilégiée.

  69. @ tous ….enfin presque tous

    La discussion tourne autour de vos nombrils respectifs et cela est désolant !

    Heureusement; les 24 jeunes sont pris en charge, ils vont continuer leurs études supérieures, celles auxquelles ils ont droit vu leurs résultats scolaires!

    Je clos donc les commentaires sur ce billet en regrettant que le sujet n’ait pu réveiller en vous que de vaines et ridicules chamailleries!

Comments are closed.