CE BLOG EXISTE DEPUIS LE 18 NOVEMBRE 2005 ET CONTINUERA A EXISTER

Le billet inaugurant ce blog date du 18 novembre 2005.

De leau a coulé sous les ponts depuis cette date, des sujets ont défilé sur cet espace, des commentaires y ont été postés, des échanges s’y sont construits, des belles amitiés en sont nées et des malheureuses inimités se sont installées!

Et pourtant, citoyenhima.org a continue sont chemin cahin-caha, avec des périodes de création euphorique et des moments de lassitude et de repli sur soi.

Mais ce qui qu’il y a de sûr c’est que je tenterai de faire vivre et peut-être juste survivre cet espace, qui fait partie de ma vie maintenant.

Ce sera toujours le réceptacle de mes réflexions personnelles sur les problèmes qui m’interpellent et qui n’intéressent pas forcément les autres.

Bien que les commentaires soient bloqués pour des raisons techniques que je ne suis pas arrivés à résoudre, je sais que une partie de mes lecteurs me suivent sur ma page Face Book ou sur mon blog miroir.

Je le remercie de leur fidélité et leur assure mon amitié et mon respect.

POURQUOI JE SUIS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX..

Je fréquente les réseaux sociaux depuis de longues, très longues années…J’ai commencé par les discussions sur les forums puis j’ai découvert le BLOG

blog

Cela a été une révélation : depuis novembre 2005, je tiens un blog, ce blog hppt.www.citoyenhmida.org que je bichonne d’année en année, de mois en mois, de semaine en semaine et il fut un temps où je l’alimentais pratiquement chaque jour!

Tout y passait! L’actualité bien sûr, mes coups de gueule, la politique intérieure ou étrangère, le sport, les livres, mes coups de cœur, l’enseignement, la presse, la justice, l’économie et les finances, et enfin et surtout tout ce qui me passe par la tête, selon mon humeur….

Mes billets ont tenté d’être toujours sincères mais peut-être pas objectifs>! Que suis-je et qui suis-je pour prétendre à l’objectivité? Je voulais juste dire ce que je voulais, à ma manière, sans être sous la pression de quiconque, sans chercher à plaire à personne et sans essayer de déplaire à personne!

Ni gourou, ni guide, ni meneur ni suiveur, j’ai tenu à être juste une voix libre au milieu d’un monde virtuel où la virtualité et surtout l’anonymat confinent à l’héroïsme de salon, avec une grosse dose de posture salonnarde et une tranche d’hypocrisie matinée d’engagement politique et social.

Puis j’ai découvert TWITTER…
twitter

C’est un monde beaucoup plus réactif et où il est nécessaire de bien cibler son sujet pour être crédible, de bien maîtriser la langue car la concision est nécessaire et surtout difficile, et surtout de s’ouvrir sur le monde beaucoup plus facilement que par l’entremise d’un blog.

Ainsi avec twitter, on peut toucher directement un éventail de personnes extrêmement large et être en contact direct avec d’autres dont on n’aurait pas révé lire en direct les messages.

Les américains l’ont vite compris et leurs présidents eux-même ont usé et usent de ce média de manière très importnte, mais peut-être pas de la manière la plus intelligente. On a vu ce qu’a réalisé Barak OBAMA grâce à Twitter et qu’en fait actuellement Donald TRUMP.

Au niveau national, on a pu juger de la grande utilité de TWITTER lors de certaines mobilisations, le DANIELGATE mais on a pu aussi noter des dérives malheureuses comme certaines campagnes menées contre tel ou tel personnage public!

TWITTER permet aussi de mesurer le degré d’ouverture, plutôt d’étroitesse, d’esprit de certains noms par ailleurs fort respectables : il suffit que vos commentaires ne plaisent pas pour que vous voyez bloqué. Ainsi des personnes, censés être des chantres de la liberté d’expression et les défenseurs de la diversité d’opinions, m’ont bloqué pour la simple raison que j’ai “osé” répondre à leurs twitts de façon directe, sans détour et surtout sans aucune complaisance!

Mais Twetter restera pour moi le média qui a permis deux opérations caritatives formidables initiées par une personne qui m’est très proche et que j’admire énormément pour ce qu’elle fait (sans le lui dire la plus part du temps) : les opérations #100DHpouraider et #100DHpourétudier!

Finalement, TWITTER demeure un réseau social où je me sens à l’aise.

Et depuis quelque mois, je fraie avec FACE BOOK que j’avais longtemps snobé – il n’y a pas d’autre terme – parce je croyais ce média un peu trop “djeune”, trop exhibitionniste, pas du tout en harmonie avec mon âge et ma manière de voir et de vivre les choses!

facebook_logo_2

Là j’ai pu rencontrer des personnes de mon âge, chose que je croyais impensable, des personnes partageant la même vision du monde que moi, un peu nostalgique forcément, un peu passéiste et surtout très sereine et très optimiste, malgré tout ce que le monde connait en ces temps difficiles.

J’au ainsi ainsi intégrer de groupes, m’y faire des interlocuteurs et y trouver ma place!

Ainsi continuerai-je donc à naviguer sur ces trois réseaux sociaux, en évitant de me tremper dans des polémiques tériles mais en engageant des discussions fructueuses et enrichissantes, en abordant librement et sans préjugés ni a priori ni tabous les sujets qui m’interpellent, en refusant toute mode ou toute dictature intellectuelle d’où qu’elle vienne, toute propagande quelque en soit l’origine.

Libre j’ai été sur mon blog, libre j’ai continué à l’être sur twitter, libre je le serai sur Face Book!

QUELQUES PROBLÈMES TECHNIQUES INSOLUBLES SUR CE BLOG …..

Depuis quelques semaines, il est impossible de poster des commentaires sur cet espace : JE NE CONNAIS ABSOLUMENT PAS LA RAISON DE CE BUG ET JE N’Y SUIS POUR RIEN!

Si vous avez l’envie de commenter mes billets, vous pouvez le faire à travers TWITTER ou FACE BOOK vers lesquels sont répercutées automatiquement mes publications!

je continuerai donc à mettre en ligne mes lignes, avec une fréquence plus soutenue, bien entendu, durant la prochaine période électorale et après les résultats, jusuq’à la constitution du prochain gouvernement !

A bientôt !

PETIT BILAN …après cinq mois

Il y a cinq mois, j’avais décidé que “il était temps que je passe à autre chose“.

Après ce laps temps, je dresse le bilan de mes activités qui ont suivi cette décision et je n’en suis pas trop déçu, je dois bien le reconnaître.

Si mes efforts pour me e mettre à la rédaction des contes pour enfants ont échoué, je n’en suis pas étonné : je n’ai jamais été doué pour l’écriture quand elle exige l’imagination! Je me suis contenté de collections quelques récits, glanés çà et là et à les adapter pour les lire un jour à mon petit-fils!

Par contre, je suis très heureux de m’être plongé dans le domaine de a photographie !

Quelques cours suivis lors d’une formation au sein d’un groupe fort sympathique m’ont ouvert les yeux sur tout un pan des techniques de cet art que j’ignorais complètement, même s’il m’arrivait d’y recourir de manière totalement empirique!

Ces rencontres m’ont permis de faire la connaissance de personnes extrêmement attachantes et intéressantes.

Par ailleurs, j’ai aussi découvert FACE BOOK : j’ai longtemps snobé ce réseau social et à certains égards j’avais raison!

Mais la fréquentation assidue et le choix des sujets abordés, des groupes fréquentés, des amis invités ou acceptés, m’a ouvert un horizon totalement nouveau!

J’ai pu ainsi renoué des contacts personnels, avec des personnes perdues de vues depuis des lustres!

J’ai découvert de vraies personnes, avec de vrais visages, de vrais noms, de vraies personnalités, de vraies idées, de vrais engagements : cela m’a changé de l’aspect virtuel qui prévaut dans la blogosphère!

Pourtant, depuis le 13 mars dernier, je n’ai pas abandonné ce blog et il est hors de question que je l’abandonne! Je continuerai à mettre en ligne ds billets d’autant plus que les élections législatives sont pour très bientôt et qu’elles méritent qu’on s’y arrête très sérieusement!

A bientôt donc !

Un mois après…….

Depuis que j’ai décidé de passer à autre chose, j’ai abandonné cet espace à ceux qui n’ont à voir avec le bloging, avec l’échange et le partage, avec l’effort et le plaisir d’écrire et celui de lire!

Je reviens et je découvre ce que je redoutais forcément : les mouchess sont là, tournant et bourdonnant bêtement, se cognant la tête contre la vitre pourtant claire de leur propre bêtise! Mais malheureusement, personne n’a pu transformer une mouche en papillon. Que faire alors des mouches? Il faut les chasser d’une pichenette, en l’occurrence d’un simple clic. Je ne l’ai pas fait en temps utile car je me suis laissé prendre au piège : les mouches n’en voulaient pas à cet espace “ad nomine” mais elles fuyaient l’odeur nauséabonde de la censure qui sévit ailleurs.

Ceci étant, je ne suis pas obligé de me plier aux caprices des uns et des autres : encore une fois, je suis ici chez moi ! C’est mon territoire, offert par mes enfants et je serai lâche de l’abandonner aux charognards, parasites et autres timbrés de la virtualité!

Pour les lecteurs qui m’ont fait l’immense honneur de me lire depuis des années, pour les AHMED, dont je ne partageais pas souvent la vision du monde, pour les JOACHIM que j’ai croisés ici, les les MA_ROCK_AINE installée loin du bled, pour les FAT OWL, pour tous les autres avec lesquels j’ai croisé le fer, je me dois de revenir et je reviendrai, peut-être de manière moins fréquente et faisant en sorte que les mouches ne tournent plus autour de nos échanges!

Ceci dit, je continue à m’exprimer ailleurs, à échanger, à m’ouvrir sur de nouveaux horizons : je suis heureux de constater que, même à 72 ans, la vie est pleine de possibilités intellectuelles!

IL EST TEMPS QUE JE PASSE A AUTRE CHOSE…..

Depuis un bon moment, j’y pense et je n’arrive pas à me décider !

Tenir ce blog a été pour moi un plaisir et j’ai toujours dit que tant que j’éprouverai du plaisir je continuerais à bloguer:

En dix ans, beaucoup de choses ont changé….Moi-même, j’ai forcément changé. Ce serait me mentir à moi-même que dire que le Citoyen Hmida des années 2006 à 2010 est le même que celui de ces dernières années.

L’âge, les petites et un peu moins petites défaillances de la santé, ont fini par gagné et mon enthousiasme n’est plus le même. Et reconnaissez-le avec moi, vous ne n’avez pas aider à entretenir cet enthousiasme.

Aussi ai-je décidé de suspendre la publication de mes billets sur ce blog et de passer à autre chose. Je vais reprendre la publication d’un autre genre de prose : des contes pour enfants.

Je me lancerai peut-être dans un autre projet où l’écriture sera moins importante et où l’image prendra le pas !

Et il n’est pas du tout exclu que je continue à faire connaitre mes points de vue sur l’actualité sur un autre support où je croiserai d’autres lecteurs, d’autres commentateurs ….Ou pas !

Il se peut que je revienne à ce blog de manière épisodique parce que je ne voudrais pas qu’il meurt définitivement comme certains l’ont espéré.

En attendant, je ne vous dis pas “adieu” parce que je reviendrais ! Je ne vous dis pas “au revoir” parce que je voudrais revoir sur ce blog les bêtises que les uns et les autres y ont laissées.

Quand j’y reviendrais, ce sera pour mon plaisir personnel : ce plaisir a disparu pour le moment, étouffé par le manque d’intérêt que mes billets suscitent et aussi par l’inanité de la plupart des commentaires, qui quelque soit le sujet proposé ou le débat ouvert, se focalisent sur des questions totalement hors sujet.

C’est un moment très pénible pour moi ….Mais comme je l’ai toujours dit “je m’intéresse à tout et je ne passionne pour rien”! Ce blog a fait partie de ma vie : je m’y suis investi mais il y a autre chose dans la vie!

Alors, trêve de tergiversation ……A un de ces jours, peut-être !

Aux trolls assumés et aux contre-trolls autoproclamés…

J’adresse ce billet – qui n’en est pas un, mais le rappel de quelques autres billets que j’avais mis en ligne à différentes époques de de la vie de ce blog, aux trolls qui viennent polluer cet espace et aux contre-trolls qui se sont donner pour mission de les contrer, parfois à défaut de pouvoir le faire sur un autre terrain.

Personne, je rappelle, personne ne viendra perturber ni empêcher la publication régulière de mes chroniques!

Vous pouvez continuer vos escarmouches ridicules et intéressantes, moi je continuerai à entretenir ce blog par des billets réguliers, variés et conformes à mon humeur!

Je l’ai déjà dit plusieurs fois, je le redis et vous finirez bien par entendre raison comme beaucoup d’autres avant vous qui ont renoncé à joué à ce jeu stupide.

MON BLOG N ‘EST NI UNE POUBELLE NI UNE BOITE A LETTRES

Entre flames, trolls et commentateurs, je continuerai à bloguer!

Si vous avez une once de bon sens et un soupçon de fierté personnelle, arrêtez de vous comporter comme des gamins mal-élevés qui se tiennent fort mal chez l’hôte qui les reçoit!

Recherche désespérément de nouveaux blogs marocains

Depuis plusieurs mois, voire quelques années, la blogoma se réduit comme peau de chagrin, au profit d’autres réseaux sociaux! L’effet de mode est passé, le fait est consommé et tout retour en arrière est semble irrémédiable!

Pourtant, je ne désespère pas !

Je suis toujours à la recherche de nouveaux blogs marocains, d’espaces qui refusent de céder à l’appel de Face Book et qui veulent évoluer dans un monde plus confiné, plus feutré aussi, plus intime et surement moins porté à l’exhibitionnisme et à l’étalement inconsidéré de ses petits secrets personnels.

Et chaque fois que je découvre un nouvel espace je m’en réjouis et je me dis que la bataille de la blogoma et pour la blogoma n’est pas perdue.

Comme par hasard, les blogs de cuisine sont un genre très couru par les blogueuses et blogueurs marocains : malheureusement, ce n’est pas ce que je recherche sur la toile.

Mais dans ma quête au hasard de mes pérégrinations sur la toile, je trouve parfois une pépite rare, comme ce blog dédié à “la vie quotidienne de la communauté juive au Maroc d’aujourd’hui mais aussi d’antan“.

La visite de “JUIF DU MAROC” s’avère une expérience très intéressante pour renouer le lien avec la communauté juive du Maroc qui constitue une part non négligeable de notre patrimoine national.

Autre découverte, d’un autre ordre mais tout aussi enrichissante : le ” BLOG DE DROIT MAROCAIN ” qui, selon son auteur, “a pour but de favoriser l’enrichissement d’Internet juridique Marocain en mettant à disposition des internautes un espace pour faciliter l’accès à l’information portant sur le droit marocain”.

L’utilité d’un tel outil n’est pas à démontrer et les internautes, notamment les étudiants, y trouveront matière à travailler et à réfléchir. Cela les éloignera un peu des futilités oiseuses des réseaux sociaux à la mode.

Dernièrement, j’ai croisé un espace tenu par une jeune femme qui se définit comme “née marocaine, de culture méditerranéenne mais qui se considère toujours comme une enfant du monde”.

Elle y partage sa passion pour la mode, les voyages, les lectures et le cinéma et elle réalise ce partage avec une subtilité et une écriture très élaborées.

Cet espace me rappelle la belle époque de la blogoma où la gente féminine tenait le haut du pavé avec les grands noms des années 005 à 2008 que j’avais évoqués ici.

Cela devrait nous redonner espoir de voir – de revoir plut^t – la blogoma refleurir : les talents sont là, la matière est présente, il suffit juste de vouloir !

Reste aussi à demander, à exiger des éventuels lecteurs de ces blogs de participer à leur vie, par un apport intelligent et constructif, en observations, en débats, en partages!

LE SOUFISME ….à la sauce salvadoralienne

En dix ans de bloging, je me suis essayé parfois – avec un certain manque de modestie revendiqué – à l’art du pastiche! J’ai tenté de reproduire, à la manière de tel ou tel auteur, des textes connus en les adaptant à l’actualité!

Mais j’ai vite renoncé, l’exercice étant trop ardu, mon talent s’avérant trop insuffisant et le résultat apparaissant pas très convaincant!

Mais là soudain l’envie de “pasticher” m’a repris et je vous en explique la raison!

Notre ami le bloggueur – le rédacteur en chef du blog http://salvadorali.centerblog.net/ comme il aime se qualifier – SALVADORALI m’avait proposé d’écrire un billet sur le soufisme que j’aurais mis en ligne sur cet espace dans la catégorie “Mes invités”:

Selon ses propres paroles, “cela pourrait te valoir un billet à ce sujet, signé de ton cher Salvadorali, dans la rubrique de tes invités, volontiers :-)”

Mais je crois qu’il a renoncé à son projet : vous pouvez suivre les péripéties de cette proposition avortée et des tergiversations de Salvadorali dans les commentaires qui ont suivi mon billet, notamment les commentaires n° 94 et suivants.

http://www.citoyenhmida.org/2015-lannee-des-grands-accords-de-dupes/comment-page-3/#comment-32884 .

Je me suis dit : pourquoi ne pas écrire ce billet à sa place et sa manière, en imitant son style et sa manière de procéder – ou celles de son équipe de rédaction.

Voilà le résultat de cette petite tentative sur un sujet à la hauteur du BNS et de son équipe!

Tout d’abord trouver un titre accrocheur : SALVADORALI étant un enfant de la balle journalistique a toujours su trouver le titre qu’il fallait pour attirer le chaland! Mais s’agissant de soufisme, discipline austère s’il en est, même si notre ami lui trouve des cotés humoristiques, je me demande CE qu’il aurait trouvé comme titre. Un titre avec un jeu de mots spirituel, car ne l’oublions pas Salvadorali est un grand jongleur de mots.

Peut-être que “LES SOUFIS SOURIENT AUSSI” serait-il séant?

Pour rester fidèle au style de Salvadorali et du BSN, il ne faut pas que le billet soit trop long et qu’il soit illustré! J’ai donc décidé qu’il y aurait plusieurs billets numérotés qui auraient vocation à être mis en lignes un par un, chaque jour : mais je ne pas que cela à faire !

Billet n° 1

Le soufisme se résumerait-il à une performance de derviches tourneurs? J’espère que non !

derviche_tourneur-5a2f9

________________________________________________________________________________________________________________________

Billet n° 2

Le soufisme se contenterait-il d’une séance de transe de ses adeptes? Il est certain que le soufisme, c’est bien plus que ces démonstrations mystiques.

197508-la-lila-un-rituel-de-transe-definition-et-deroulement hqdefault hqdefault

________________________________________________________________________________________________________________________

Billets n° 3

Petite diversion sur Adl Wal Ihssan, ses diableries et ses dérives qui l’ont emmené loin du soufisme marocain pur et dur. Et quoi de mieux que quelques photos pour étayer ce propos !

yassine 4258_large 396174-486537

_______________________________________________________________________________________________________________________

Billet n° 4

Le soufisme et l’humour : la preuve est là par l’image de ce cher Joha!

800pxharikalardiyarinasrettinhoca05981nevit

________________________________________________________________________________________________________________________

Billet n° 5

Le soufisme doit nous rappeler les jésuites et forcément les jansénistes du XVIIème français : cela n’a aucun rapport mais cela fait bien de montrer sa culture classique française.

Soufisme et jésuites? Vite une photo!

Désolé, point de photos sur le sujet ! Alors contentez-vous de ma parole et lisez les commentaires que j’ai laissés chez Citoyen Hmida sur son billet qui n’a rien à avoir avec le soufisme :

2015, l’année des grands accords……de dupes !

________________________________________________________________________________________________________________________

Finalement, je crois bien que je doive – que mon équipe doive – renoncer à écrire un billet sur le soufisme, du moins pour l’instant : notre réflexion et nos recherches ne sont encore pas abouties!

Donc……A SUIVRE”

________________________________________________________________________________________________________________________

P.S. : comme on dit dans les articles qui se respectent, pour en savoir plus sur le sujet vous pouvez consulter :

Anthologie du soufisme, de Eva de Vitray-Mereyovich, chez Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes »,‎ (1995).

Le soufisme cœur de l’islam, de Cheikh Bentounes, chez La Table Ronde, (1996).

La sagesse des maîtres soufis, de Ibn ‘Ata Allah, traduction de Eric Geoffroy, chez Bernard Grasset, (1998)

La Voie soufie, de Faouzi Skali, chez Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes »,‎ (2000).

PETIT PROBLÈME TECHNIQUE SUR CE BLOG

Pour des raisons techniques que j’ignore, il est impossible de poster depuis quelques jours des commentaires sur les différents billets que je publie ici.

En attendant la résolution de ce petit problème, vous pouvez mettre en ligne vos commentaires éventuels sur mon blog-miroir qui abrite mes textes à titre de sauvegarde :

http://citoyenhmida.canalblog.com/

Merci de votre compréhension!

Il en est des blogs comme des humains ….

Eh oui, il en est des blogs comme des êtres humains. Normal, puisque un blog, quand il est tenu avec sincérité, c’est en quelque sorte le reflet de son propriétaire, le miroir dans lequel il se voit et l’œil avec lequel il voit le monde. Du moins c’est ainsi que j’ai conçu ce blog et depuis 10 ans, je ne crois avoir changé.

10 ans déjà … Depuis dix ans, je m’arrête systématiquement à la date du 18 NOVEMBRE pour fêter avec ceux qui voulaient s’arrêter sur cet espace la naissance de CITOYENHMIDA.

Mais au fil du temps, cette célébration tout à fait symbolique prenait de moins en moins d’importance !

CITOYENHMIDA prenait de l’âge et ses compagnons de jeunesse disparaissaient au fil du temps! Pendant des années, ce blog a vécu au milieu d’espaces autrement plus frquentés, autrement plus importants, autrement plus “influenceurs” puisque c’est le mot est réservé idoine.

D’autres réseaux sociaux sont nés et ont prospéré, attirant même les blogueurs les plus aguerris. Mais CITOYENHMIDA a résisté à lappel de ces nouvelles sirènes de la toile!

Sauf en fait aux gazoullis de TWEETTER et il y a deux ans je reconnaissais même que : “Entre tweetter et bloging, je me sens bien au fond!

Pour le cinquième anniversaire de CITOYENHMIDA, j’écrivais avec sincérité et enthousiasme : “CE BLOG A CINQ ANS ET CELA VA CONTINUER, SI VOUS LE VOULEZ BIEN!

Pour le dixième anniversaire, j’ai tout bêtement oublié …Comme on oublie la date de son propre anniversaire ! Il a fallu qu’une de mes ancienne et fidèle lectrice me le signale de vive voix en me faisant le reproche de ne pas avoir mis en ligne le billet “traditionnel” du 18 novembre…

Eh oui, cela fait donc dix ans, deux lustres, une décennie, que CITOYENHMIDA existe. Durant j’ai réalisé égoïstement mon rêve, celui d’écrire et d’être lu. Mais j’ai aussi appris énormément, sur les humains et sur le monde.

CITOYENHMIDA sera-t-il là le 18 novembre 2016 ? Peut-être, surtout que le Maroc avant cette date aura connu une période importante : les élections législatives qui sanctionneront la première législature du gouvernement dirigé par un chef de gouvernement islamiste. Et comme toujours, CITOYENHMIDA ne se dérobera pas de ce combat, qu’il mènera, comme à son habitude, seul et sans concession ni parti pris.

Je l’écrivais l’an dernier “NEUF ANS DANS LA BLOGOMA…ET TOUJOURS L’ENVIE DE CONTINUER!

L’envie de bloguer est toujours là en effet….

CE QUE SONT DEVENUS LES “MAROC BLOGS…WEB AWARDS” ?

Les trophées MAROC WEB AWARDS ont été décernés il y a quelques semaines et les lauréats ont été dignement fêtés lors d’une cérémonie organisée le 11 février dernier à Casablanca .

Donc bravo pour les gagnants de cette compétition! Il faut toujours féliciter les gagnants et les organisateurs!

Mais je m’autorise aussi, en tant que “presque doyen” de la blogoma, à m’arrêter un moment sur le contenu de l’évènement lui-même.

Au départ, l’évènement s’intitulait : MAROC BLOG AWARDS! Depuis quelques années, il s’agit des MAROC WEB AWARDS! Vaste programme, donc!

Ensuite et dans la suite logique de cette extension, je constate que certaines catégories primées cette année peuvent être qualifiées de “pointues” pour ne pas dire professionnelles :

> Evénement digital de l’année

> Plateforme eCommerce de l’année

> Start-up de l’année

> Application Web de l’année

> Application Mobile de l’année

> Webzine de l’année

Nous sommes très loin de l’esprit qui a prévalu lors des premiers Awards où l’initiative et l’inspiration personnelle était à l’honneur!

Pour m’en tenir à l’initiative et à l’inspiration personnelle, je remarque que TWITER ne semble pas avoir la côte auprès des organisateurs!

Pourtant ce média sert de manière parfaite ces deux vecteurs : initiative et inspiration surtout quand ces éléments sont mis au service d’une cause juste, légitime et honorable!

On l’a bien vu après les dramatiques inondations qui ont ravagé le Sud du pays il y a quelques mois!

Sur l’initiative de quelques twitteurs, une formidable action de solidarité nationale a été menée sous le hachtag #100DHpouraider!

A mon humble avis de citoyen et d’internaute actif, ces twittos auraient mérité d’être cités en exemple au titre de leur action anonyme, bénévole, dévouée et surtout efficace!

Je ne peux que regretter cet oubli : mais certaines considérations ont dû entrer en compte! Les MWB sont sponsorisés par un opérateur téléphonique et l’opération #100DHpouraider a reçu l’appui financier immédiat d’un autre opérateur concurrent!

C’est ce coté mercantile qui a fait perdre à cette sympathique compétition entre internautes son aspect spontané et bon enfant! Et c’est dommage!

Enfin, en ce qui concerne la catégorie “blogueurs”, je relève là aussi le caractère pointu et professionnel du contenu de la plupart des blogs en compétition.

On ne trouve plus de blogs à vocation généraliste ou avec une orientation politique ou idéologique donnée.

Est-ce là encore l’influence des sponsors qui se fait sentir?

Depuis les premiers Maroc Blog Awards, le monde a bien sûr changé, la toile également et forcément cette compétition a suivi le mouvement!

Faut-il le regretter? Honnêtement , je ne suis pas en mesure de répondre!

En tous cas, je continue mon petit bonhomme de chemin de blogueur traditionnel et artisanal, parlant de tout et de rien, sans prétention, juste pour le plaisir!

PLONGEE DANS LES ANNEES D’OR DE LA BLOGOMA (8)

Je voudrais revenir dans ce billet au temps d’antan où les bloggueurs marocains, tout en évoluant dans un monde virtuel, avaient encore le sens de la réalité humaine, celui des relations chaleureuses entre personnes s’adonnant au même hobby.

Il faut rendre à César ce qui appartient à César et rendre donc hommage à toute une bande de jeunes d’Agadir qui avaient lancé le “BLOGOTOUR” !

Cela a débuté au début de l’année 2007 : j’avais personnellement participé à une de ces rencontres organisée à Rabat et ce fut un enchantement. Spontanéité et simplicité autour d’un café!

D’autres rencontres suivirent et se firent plus formelles ; on peut en retrouver la trace en visitant ce site .

Des sponsors se mêlèrent de la chose et ces rencontres initialement amicales, simples, amicales et chaleureuses se transformèrent vite en séance de publicité pour tel opérateur ou tel autre prestataire!

La blogoma eut droit à un certain moment, par exemple, à des somptueux “ftour 2.0″ qui ont contribué” à lui faire perdre son âme innocente. Dommage!

Des rencontres entre blogueurs se tenaient ici et là, souvent sous l’égide d’associations : je me souviens d’une conférence aminée par Rachid JANKARI – l’un des fondateurs de la blogoma et l’un de membres les plus influents de l’époque – et organisée par le Rotaract Club Casa Anfa le 8 décembre 2006.

Un autre exemple de rencontres entre blogueurs de tout le Maroc fut le BLOG DAY 2008 organisé à l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Tanger le 3 mai 2008.

A titre personnel, cette rencontre m’avait permis de découvrir, avec un plaisir certain, les personnes qui se cachaient derrière leur pseudonyme de blogueurs et avec lesquelles j’ai continué à avoir de relations très amicales.

Beaucoup de blogueurs, notamment arabophones, sont même arrivés à institutionnaliser ces rencontres et à créer une “Association des blogueurs marocains” ! A mon sens, ce genre de rassemblement de blogueurs ne peut être l’expression d’une liberté de ligne éditoriale ni d’une totale indépendance dans l’exercice du bloging qui est un activité avant tout personnelle.

Les blogueurs ont eu aussi l’occasion de se retrouver dans un cadre, presque intimiste et en tous cas très sympathique, lors des premiers MAROC BLOG AWARDS ! Sans grand sponsor, à part un modeste chocolatier, sans support média, juste les blogueurs entre eux! mais depuis ces dernières années, ces rencontres ont pris aussi un tour trop officiel et trop commercial. Personnellement, je le regrette : mais les blogueurs ont leur part de responsabilité! Certains se sont laissés phagocyter d’autres ont déserté la blogoma!

En tout état de cause, la période d’or de la blogoma restera gravée dans l’histoire de la cyberculture marocaine! Ceux qui ont participé peuvent s’en enorgueillir!

PLONGEE DANS LES ANNEES D’OR DE LA BLOGOMA (7)

Je ne peux pas écrire  une série de billets sur les années d’or de la blogoma sans faire référence aux blogueurs arabophones qui ont intensément et parfois avec brio contribué à la diffusion de la pensée de la jeunesse marocaine à travers ce média.

Un seul exemple me suffira pour démontrer que ce que la blogoma marocaine produisait en cette belle et féconde époque était largement, même très largement, repris par les autres bloggueurs à travers le monde et était parfois considéré comme “la vérité vraie”.

C’est le risque à courir quand la réputation des blogueurs est confirmée et reconnue!

Ainsi le 10 Août 2010, le blogueur arabophone  marocain AHMED a publié dans son espace 3ALACH, un billet intitulé

ساركوزي يقترح صياما على الطريقة الفرنسية 

dans le quel il présente de manière satirique – en le précisant très clairement  en avant-propos de son postla vision de l’islam qu’aurait Nicolas SARKOZY,  président de la république française de l’époque.

Pour les non-arabophones je reprends rapidement les principales “recommandations”  qu’aurait faites Sarkozy à ses concitoyens musulmans, selon le  blogeur Ahmed qui a poussé la plaisanterie jusqu’au bout :

  • ne pas se priver le matin  du café et du croissant, durant le Ramadan
  • suppression des prières superfétatoires qui suivent traditionnellement la prière du soir
  • refus d’accorder la nationalité française à quiconque regarde d’autres télévisions que les chaines françaises
  • lecture du Coran dans la version française
  • prières en langue française
  • enfin quelques conseils d’ordre nutritionnel.

Le billet plutôt court, mais bien tourné, a eu un immense retentissement, dépassant largement son aspect satirique.

De nombreux blogueurs l’ont repris comme étant une information avérée et même des médias traditionnels se sont laissé prendre au jeu, en fait à leur propre jeu.

Le post de AHMED a été cité et commenté par des chaines de télévision arabophones et même anglophones, des stations radios, des publications quotidiennes sur papier comme le journal marocain du Parti de l’Istiqlal AL ALAM, les quotidiens kowétien AD DAR ou jordanien AD DOUSTOUR , et a fait même l’objet de critiques de la part des honorables chouyoukhs de la docte université de AL AZHAR!

Tout ce beau monde est tombé dans le panneau et a cru mordicus que ce qu’écrivait AHMED était incontestablement vrai et méritait d’être relayé sans vérification.

Peu de blogueurs marocains, plus connus que lui, ont réussi un coup aussi médiatique.

Je crois que cette série de billets sur les années de plomb de la blogoma ne pouvait trouver plus bel exemple de l’impact qu’avaient un certain moment, les blogueurs de ce pays sur la toile.