citoyenhmida.org

Chroniques d'un citoyen Lambda sur l'actualité
Subscribe

Archive for the ‘Général’

POURQUOI JE SUIS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX..

July 24, 2017 By: Citoyen Hmida Category: Dans la blogama, Général, Presse, audiovisuel, NTC Comments Off on POURQUOI JE SUIS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX..

Je fréquente les réseaux sociaux depuis de longues, très longues années…J’ai commencé par les discussions sur les forums puis j’ai découvert le BLOG

blog

Cela a été une révélation : depuis novembre 2005, je tiens un blog, ce blog hppt.www.citoyenhmida.org que je bichonne d’année en année, de mois en mois, de semaine en semaine et il fut un temps où je l’alimentais pratiquement chaque jour!

Tout y passait! L’actualité bien sûr, mes coups de gueule, la politique intérieure ou étrangère, le sport, les livres, mes coups de cœur, l’enseignement, la presse, la justice, l’économie et les finances, et enfin et surtout tout ce qui me passe par la tête, selon mon humeur….

Mes billets ont tenté d’être toujours sincères mais peut-être pas objectifs>! Que suis-je et qui suis-je pour prétendre à l’objectivité? Je voulais juste dire ce que je voulais, à ma manière, sans être sous la pression de quiconque, sans chercher à plaire à personne et sans essayer de déplaire à personne!

Ni gourou, ni guide, ni meneur ni suiveur, j’ai tenu à être juste une voix libre au milieu d’un monde virtuel où la virtualité et surtout l’anonymat confinent à l’héroïsme de salon, avec une grosse dose de posture salonnarde et une tranche d’hypocrisie matinée d’engagement politique et social.

Puis j’ai découvert TWITTER…
twitter

C’est un monde beaucoup plus réactif et où il est nécessaire de bien cibler son sujet pour être crédible, de bien maîtriser la langue car la concision est nécessaire et surtout difficile, et surtout de s’ouvrir sur le monde beaucoup plus facilement que par l’entremise d’un blog.

Ainsi avec twitter, on peut toucher directement un éventail de personnes extrêmement large et être en contact direct avec d’autres dont on n’aurait pas révé lire en direct les messages.

Les américains l’ont vite compris et leurs présidents eux-même ont usé et usent de ce média de manière très importnte, mais peut-être pas de la manière la plus intelligente. On a vu ce qu’a réalisé Barak OBAMA grâce à Twitter et qu’en fait actuellement Donald TRUMP.

Au niveau national, on a pu juger de la grande utilité de TWITTER lors de certaines mobilisations, le DANIELGATE mais on a pu aussi noter des dérives malheureuses comme certaines campagnes menées contre tel ou tel personnage public!

TWITTER permet aussi de mesurer le degré d’ouverture, plutôt d’étroitesse, d’esprit de certains noms par ailleurs fort respectables : il suffit que vos commentaires ne plaisent pas pour que vous voyez bloqué. Ainsi des personnes, censés être des chantres de la liberté d’expression et les défenseurs de la diversité d’opinions, m’ont bloqué pour la simple raison que j’ai “osé” répondre à leurs twitts de façon directe, sans détour et surtout sans aucune complaisance!

Mais Twetter restera pour moi le média qui a permis deux opérations caritatives formidables initiées par une personne qui m’est très proche et que j’admire énormément pour ce qu’elle fait (sans le lui dire la plus part du temps) : les opérations #100DHpouraider et #100DHpourétudier!

Finalement, TWITTER demeure un réseau social où je me sens à l’aise.

Et depuis quelque mois, je fraie avec FACE BOOK que j’avais longtemps snobé – il n’y a pas d’autre terme – parce je croyais ce média un peu trop “djeune”, trop exhibitionniste, pas du tout en harmonie avec mon âge et ma manière de voir et de vivre les choses!

facebook_logo_2

Là j’ai pu rencontrer des personnes de mon âge, chose que je croyais impensable, des personnes partageant la même vision du monde que moi, un peu nostalgique forcément, un peu passéiste et surtout très sereine et très optimiste, malgré tout ce que le monde connait en ces temps difficiles.

J’au ainsi ainsi intégrer de groupes, m’y faire des interlocuteurs et y trouver ma place!

Ainsi continuerai-je donc à naviguer sur ces trois réseaux sociaux, en évitant de me tremper dans des polémiques tériles mais en engageant des discussions fructueuses et enrichissantes, en abordant librement et sans préjugés ni a priori ni tabous les sujets qui m’interpellent, en refusant toute mode ou toute dictature intellectuelle d’où qu’elle vienne, toute propagande quelque en soit l’origine.

Libre j’ai été sur mon blog, libre j’ai continué à l’être sur twitter, libre je le serai sur Face Book!

MAL NOMMER LES CHOSES ……OU NE PAS LES NOMMER DU TOUT (2/2)

June 17, 2017 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on MAL NOMMER LES CHOSES ……OU NE PAS LES NOMMER DU TOUT (2/2)

……SUITE et FIN

Ne pas évoquer un événement n’implique pas sa disparition, comme par enchantement ! >On ne peut nier un fait, en détournant le regard, en se bouchant les oreilles et en n’en parlant pas

rien-vu-rien-entendu-rien-dit-t-shirt-manches-longues-premium-homme

La réalité et la vérité sont têtues et elles finissent par s’imposent, aux puissants comme aus faibles, aux grands comme aux petits, aux gouvernants comme aux gouvernés!

Ne pas nommer une chose n’a rien d’intelligent ni d’efficace : la situation à Al Hoceima depuis octobre 2016 n’est pas normale, c’est le moins que l’on puisse dire et ne pas en parler officiellement ne change rien à l’affaire!

Or, c’est cette solution stupide et même répréhensible que le gouvernement, avec tous les organes et institutions qui gravitent autour, a choisi : ne pas nommer les manifestations d’Al Hoceima par le MOT qui leur convient ! C’est-à-dire “MANIFESTATIONS”! D’autant que les manifestations sont une forme d’expression populaire reconnue par la loi!

Mais reprenons l’affaire depuis le début !

1/ LES MEDIAS OFFICIELS : La mort tragique de Mouhcine FIKRI a été occultée, cachée, poussée du bout du pied dans le rayon des non-événements par les médias officiels jusqu’à la visite du ministre de l’intérieur à Al Hoceima.

L’impact de cette mort sur la population a été totalement “zappée” par les télévisions de l’état (AL OULA et 2M) et par la seule chaîne privée Midi1TV : tout le paquet a été mis sur la visite du ministre, ses rencontres et ses déclarations!

Les médias officiels et la presse en général, n’ont pas vu une ville et ses environs en ébullition, peut-être parce que cette ébullition était pacifique et ordonnée.

Mais n’accablons pas notre presse en général et nos médias publics en particulier : nous la connaissons et ils ne vont pas, en cette occasion précisément, se sentir pousser les ailes de la prise de l’initiative ou celles de l’objectivité et surtout celles de la compétence.

La MAP n’a rien dit parce que le gouvernement dont elle est le porte-parole n’a rien dit.

2/ LE CHEF DU GOUVERNEMENT : Le chef de gouvernement de l’époque, le sieur Abdelillah BENKIRANE, n’a pas jugé nécessaire de nommer ce qui se passait à Al Hoceima. Il a dû considérer que les événements se déroulant dans des localités échappant à son parti : rappelons que 36 des 39 communes de la province d’Al Hoceima sont gérées par des conseils non-PJD contrairement au reste de la région de Tanger-Tétaoun-Al Hoceima. Par ailleurs, la présidence de la région lui échappait également!

Donc, et comme à son habitude, M. Benkirane, secrétaire général du PJD et accessoirement chef du gouvernement, n’a accordé aucune importance aux éventements du Rif. Nous nous rappelons qu’à la fin de sa mandature, il avait présenté le bilan des ministères relevant de son parti, passant sous silence le bilan – bien mince par ailleurs – de ses alliés de la coalition. Donc pour lui, la région de Tanger-Téaouan-Al Hoceima et surtout la province d’Al Hoceima ne devait bénéficier d’aucun intérêt de sa part.

Il s’est donc contenté de ne pas nommer ce qui survenait dans cette partie du royaume, ni par des mots dénigrants ou réprobateurs! Non, il était occupé à autre chose et a négligé le problème.

3/ LES MINISTRES : que devaient-ils et que pouvaient-ils faire come ministres chargés des affaires courantes. ILs avaient surtout envie de ne voir, ne rien entendre et ne rien dire et par voie de conséquence ne rien faire qui puisse nuire à leur reconduction comme ministre. A par le ministre de l’intérieur, qui est intervenu “sur instructions royales”, les ministres ont été aux abonnés absents jusqu’à ce la situation n’enlise et n’enveniment. Ils arrivèrent en groupe, leurs attachés-cases pleins de projets qui étaient oubliés dans les tiroirs depuis 2015! Trop tard, Mokhtar, comme dirait l’autre!

4/ LE PARLEMENT : comme d’habitude, notre parlement n’a réagi qu’après-coup! Complètement bloqués par l’incapacité de Benkirane à former un gouvernement, nos parlementaires ont failli à leur rôle en choisissant le silence, donc le déni de la situation : les élus de tous bords n’ont parlé que ces dernières jours pour tirer à boulets rouges sur le gouvernement! Mais où étiez-vous donc, messieurs et mesdames les représentants de la nation, quand un agitateur dénonçait ce même gouvernement et le faisant seul en héros, il a fini par semer le chaos dans sa ville et la zizanie dans le pays!

5/ LES PARTIS POLITIQUES LES SYNDICATS : normalement, ce sont les courroies de transmission démocratiques entre la population et les pouvoirs publics. Or, guidés par des con sidérations que j’ignore, aucun parti politque ni aucun syndicat ne s’est exprimé de façon claire et nette sur les événements qui nous intéressent. N’avaient-ils plus prise sur la population? Leur organisation locale n’encadre-t-elle pas suffisamment la base? Les dirigeants nationaux des partis et des syndicats ont-ils estimé que les événements d’Al Hoceime ne pouvaient pas les servir ou pire ont-ils jugé qu’ils pouvaient au contraire les conforter dans leurs positions respectives et œuvrer à la réalisation des ambitions personnelles des uns et des autres.

Dans cette affaire, les institutions en charge d’après la constitution de “l’encadrement et à la formation politique des citoyennes et citoyens, à la promotion de leur participation à la vie nationale et à la gestion des affaires publiques” ont lamentablement dans leur rôle : leur silence trop lent est aussi incompréhensible que leurs soudaines imprécations sous la coupole du parlement!

Quant aux syndicats, ils furent inexistants…Autant que les chambres ou organisations professionnelles …

Personne n’a parlé…Personne n’a mis un mot sur ce qui se passait sous ses yeux!

6/ LA JUSTICE Durant toute la période de contestation “pacifique”, les meneurs du Haraq ont maintes fois défié la justice par leur propos….mais liberté d’expression oblige, en 2017, au Maroc, la justice n’a pas son mot à dire quand il s’agit de MOTS…

Mais la justice aurait pu plus entreprenante dans la recherche de la vérité dans l’affaire Fikir : elle n’a vu et entendu qu’une partie de la vérité et elle a dit son mot sans nommer les vraies raisons du drame!

7/ LA SOCIETE CIVILE : Al Hoceima, comme la plupart des petites villes du pays, compte des dizaines, peut-être des centaines d’associations allant des associations de parents d’élèves à des antennes d’ONG ayant pignon sur rue à l’échelle nationale et même internationale.

Qu’a fait cette société civile si prolifique et parfois si entreprenante quand il s’agit de rechercher des fonds pour tels ou tels projets souvent fumeux sinon imaginaires?

Dans ce secteur aussi, à part les sempiternelles interventions des droits-de-lhommistes autoproclamés, le silence a été la règle! Par prudence, par ignorance ou par négligence?

8/ INSTRUMENTALISATION DES MOTS : Ainsi, le silence assourdissant des principaux acteurs et protagonistes ayant légitimement voix au chapitre a-t-il laissé la voie libre à d’autres intervenants qui se sont appropriés les MOTS pour qualifier à leur manière la situation dans la région du Rif !

Les facilités de la communication électronique ont permis en quelques semaines de transformer des revendications sociales et économiques tout à fait légitimes en une espèce de révolte, soutenue par des sources plus que douteuses et provocant ainsi un choc non pas de civilisation, mais un choc de communication dont les stigmates risquent de durer longtemps après la cicatrisation des blessures des uns et des autres!

9/ ET MAINTENANT ? Maintenant que le mal a pris, que le presque irréparable a été commis, que la violence semble être devenue la règle là où les uns se disaient “pacifiques” et les autres “garants de l’ordre public”, maintenant que la parole et même les paroles, comme par hasard, se sont libérées, tout le monde, dans une unanimité douteuse comme le sont toutes les unanimités, réclame non plus la réalisation des revendications légitimes des populations d’Al Hoceima mais la libération de ce qu’on appelle à tort – OUI A TORT – les prisonniers politiques!

Je veux terminer ce billet par des paroles de Léo Férré qui dit dans sa chanson “est-ce ainsi que les hommes vivent” :*

“Moi si j’y tenais mal mon rôle
C’était de n’y comprendre rien”.

En effet, nous autres citoyen/nes, nous tenons mal notre rôle dans cette grave crise : c’est que nous n’y comprenons rien! Mais cela ne nous empêche pas d’essayer d’y voir clair!

L’an 2000 : des étudiants citoyens et une école au milieu de nulle part!

April 10, 2017 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on L’an 2000 : des étudiants citoyens et une école au milieu de nulle part!

En remettant de l’ordre dans mes papiers, j’ai retrouvé, avec une très grande émotion et un infinie tendresse, le premier bulletin d’information du ROTATRACT CLUB UNIVERSITAIRE DE SETTAT, dont le président fondateur était mon fils, alors étudiant à l’E.N.C.G. de capitale de la Chaouia.

Ce Rotaract était, par ailleurs, le premier au Maroc né dans le milieu exclusivement universitaire.

Dans ce premier numéro de SOCIALEMENT VOTRE, j’avais apporté mon témoignage personnel sur l’action de ce club tout nouveau sur la scène civile.

Cela remonte à loin ….à l’an 2000…Je vous livre donc ce texte, datant d’une époque où l’action de la société civile battait son plein, où les jeunes croyaient encore en eux mêmes et en leurs capacités.

Quand j’ai relu ce texte, je me suis replongé dans ce moment unique de la vie d’un homme qui voit son fils devenir un homme responsable…Que d’émotion..que de fierté…que je veux partager avec vous!

Les jeunes rotaraciens de Settat ont bien voulu intitulé mon témoignage :

POUR SOUFFLER SES 56 BOUGIES, IL ASSISTE A NOTRE BAPTEME DU FEU

“Pour mon dernier anniversaire, j’ai reçu le plus beau cadeau que mon fils pouvait m’offrir: il m’a proposé de l’accompagner à une distribution de cartables organisée dans une école de la région de Settat par le ROTATARCT UNIVERSITAIRE DE SETTAT dont il est le président. Je m’empressai d’accepter car ma curiosité, déjà excitée par la manière assez inattendue dont l’opération avait été préparée, brûlait de savoir comment elle allait aboutir.

Quelle a été ma surprise quand nous avons rejoint la vingtaine de membres du ROTARACT UNIVERSITAIRE DE SETTAT.

Ils se démenaient comme de beaux diables, qui pour préparer les cartables, qui pour les ranger dans les coffres des voitures, qui pour remplir les sachets de friandises destinées aux enfants. Elles et ils étaient tous là et pourtant nous étions samedi 23 septembre 2000. La rentrée universitaire n’était prévue dans le meilleur des cas que pour le lundi suivant. Elles et ils avaient sacrifié leur dernier week-end en famille pour être présents à cette première action de leur club. Deux rotariens du club parrain de Settat étaient présents, apportant l’aide logistique nécessaire, efficaces et discrets; laissant l’initiative aux jeunes.

L’école est située au milieu de nulle part, c’est-à-dire à des kilomètres de toute agglomération, au hasard d’une piste tracée à travers champs. Cet établissement – des classes en préfabriqué ne gardant l’aspect d’école que par la volonté et l’abnégation des instituteurs et du directeur – reçoit des élèves issus d’une région agricole dont la survie dépend de la pluie, et la pluie, ces dernières années, n’était pas au rendez-vous.

Après un échange d’allocutions pleines de spontanéité et de sincérité, la remise des cartables aux élèves s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Les membres du ROTARACT UNIVERSITAIRE DE SETTAT ont profité de cette rencontre pour s’enquérir des conditions de vie de ces petits bambins, ravis d’avoir reçu des cartables tout neufs, et pour compatir aux difficultés des enseignants, encouragés de voir des jeunes de la ville s’intéresser à leur sort.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

unnamed

Durant cette matinée, je n’ai pas pu cacher ma fierté et mon émotion de côtoyer ce groupe de jeunes qui, prenant sur leur temps et leurs finances, se dévouent pour un idéal, sans préjugé ni arrière-pensée. Je n’ai d’ailleurs pas été étonné de les entendre projeter une prochaine distribution de vêtements et une initiation à l’informatique destinée à des pensionnaires de l’orphelinat de la ville.

De tout cœur, je leur dis : bravo les jeunes et bon vent!”

P.S. : Dix sept ans ont passé depuis cette journée mémorable ….Les jeunes rotaraciens de l’an 2000 ont tracé leurs vies, chacun de son coté, mais je sais et je crois savoir que beaucoup d’entre eux sont plongés dans l’action associative et sociale, De quoi me faire garder toute ma confiance dans ce pays et dans sa jeunesse!

LES JOURNÉES INTERNATIONALES : commémoration, célébration ou foutaise organisée?

March 23, 2017 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on LES JOURNÉES INTERNATIONALES : commémoration, célébration ou foutaise organisée?

Il ne se passe pas un jour dans l’année sans que l’on nous signale que ce c’est la “journée internationale” ou la “journée mondiale” de telle ou telle chose ..

Certains événements objet de ces journées sont parfois dignes d’intérêt et de respect universels : on peut, citer par exemple, les journées internationales :

– des droits de l’homme (le 10 décembre)

– pour l’élimination de la discrimination raciale (1er mars)

– de la liberté e la presse ( 3 mai )

– pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre)

– de mobilisation et la lutte contre le terrorisme et des mouvements terroristes dans le monde (9 novembre )

– du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (8 mai )

– des femmes ( 8 mars )

Et j’en passe ….

On peut discuter de la nécessité et de la portée de ces journées : toujours est-il que si elle servent à sensibiliser les gens à ce genre de problème, leur utilité est patente. Elles peuvent également à éveiller ou à aiguiser la conscience des populations et des responsables quant aux sujets célébrés.

Certains sujets tabous dans certaines sociétés peuvent faire l’objet d’une journée internationale et cela contribuera justement à faire tomber ces tabous. Je pense aux journées :

– de lutte de lutte contre l’homophobie et la transphobie (17 mai )

– de lutte contre l’exploitation sexuelle ( 4 mars )

– pour l’abolition de l’esclavage ( 2 décembre ).

Là encore, j’en oublie un gros paquet …

Certaines journées ont pour but de rappeler des souvenir douloureux de l’histoire de l’humanité, que nous ne devons pas oublier! Comme la journée internationale:

– pour l’abolition de l’esclavage ( 2 décembre )

– de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité (27 janvier )

– de solidarité avec le peuple palestinien ( 29 novembre ).

Certaines activités courantes de la vie l’homme peuvent faire l’objet de journées spécifiques qui seront l’occasion de rendre hommage à ces activités et de les expliquer au grand public! Il en est ainsi des journées :

– de la douane (26 janvier)

– de la poste ( 9 octobre)

– de la radio ( 13 février )

– de l’eau ( 22 mars ).

D’autres activités humaines, plus légères ou plus intellectuelles, sont célébrées lors de journées internationales, comme

– la poésie ( 21 mars )

– le théâtre ( 27 mars )

– le livre et les droits d’auteur (23 avril )

– le cirque ( 16 avril )

– la peinture ( 4 février ).

Des problèmes plus graves, plus dramatiques et bien sûr plus préoccupants sont pointés du doigt par la communauté internatilae lors de journées qui leur sont consacrées. Ainsi réserve-t-on une journée pour la lutte contre:

– le cancer ( 4 février )

– la corruption ( 9 décembre )

– la désertification et la sécheresse (17 juin ).

Je ne vais pas reprendre ici la liste des 460 journées internationales : je rappellerai que certaines sont instituées de manière officielle par l’ONU ou une des organisations qui en dépendent.

D’autres journées semblent être le fruit du bon vouloir d’un groupe de personnes agissant à titre individuel, soit par plaisir, soit par fantaisie, soit par ironie même!

Sinon comment expliquer l’existence de journées mondiales, surement sympathiques mais sont-elles vraiment utiles, dédiées aux sujets les plus divers comme :

– le câlin ( 21 janvier)

– le rire (28 avril )

– le coloriage ( 6 mai ).

Bon après tout, tant qu’il n’y a pas de journées internationales pour la “promotion de la guerre” , “pour l’apologie du terrorisme” , “l’intensification du commerce des drogues” ou “le prolifération de armes nucléaires”, nous pouvons faire cofiance à l’humanité et laisser les gens célébrer ce qu’ils veulent comme ils veulent et quand ils le veulent !

Bonne journée à toutes et à tous !

CHAQUE JOUR DOIT ETRE UN 8 MARS.

March 08, 2017 By: Citoyen Hmida Category: Coups de coeur, Général Comments Off on CHAQUE JOUR DOIT ETRE UN 8 MARS.

Depuis que je tiens ce blog – et j’espère que je continuerai à le faire longtemps encore, même si la mode de ce genre de médias ou réseau social est passée – je participe chaque 8 mars à la célébration de la JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME.

Pour moi, cela constitue un geste normal, car je le fais en pensant à ma mère, Allalh Yarhamha, à ma sœur qui fut rebelle à sa manière jusqu’au dernier jour de sa vie, à mon épouse bien sûr qui m’accompagne depuis bientôt un demi-siècle, à mes filles battantes et combattantes, à mes petites nièces que j’ai vu grandir et devenir de belles et brillantes jeunes filles, à d’autres plus petites nièces qui prennent leur place dans la vie avec brio.

Pour toutes ces femmes de ma vie, la célébration du 8 Mars est un plaisir et un honneur !

Pour ce 8 mars 2017, je reprends ici les différents billets que j’ai publiés dans ce blog à cette occasion.

2006 Nous sommes tous mariés à des militantes

2007 : la parole est la marocaine lambda

2008 : la parole est à mes invitées

2009 : Hommage poétique à la femme

2010 : Et en plus, mesdames, vous nous faites si bien rire

2011 : Les marocaines sont aussi de grands peitres

2012 : Lectures croisées à l’occasion du 8 mars

2013 : Ces dames qui ont honoré la radio marocaine

2014 : Et si les femmes dirigeaient le monde

2015 : Un 8 mars bien rempli : entre deux livres et une marche

2016 : De Bassima Hakaoui à Malika Maledk

femmes

Actrices, chanteuses, femmes politiques, sportives, femmes d’affaires, humanitaires, femmes de lettres, membres de la société civile, mais aussi à toutes les autres femmes au foyer, femmes travailleuses, vendeuses de pain ou de msemen, femmes dont les maris sont chômeurs et les enfants en échec scolaire, femmes qui suivent les cours d’alphabétisation pendant que leurs époux perdent leur temps au café ou devant un damier, femmes qui prennent chaque jour une heure de leur temps le matin pour faire de la marche et lutter contre leur diabète ou leur cholestérol, à toutes les femmes je dis ce cette journée qui leur est réservée : RESPECT, MESDAMES ET MERCI POUR TOUT !

AL HOCEIMA ou le remake d’un mauvais film.

February 10, 2017 By: Citoyen Hmida Category: Général, Politique intérieure, Société Comments Off on AL HOCEIMA ou le remake d’un mauvais film.

Les événements qui se déroulent à AL Hoceima depuis quelques semaines ne nous font-ils pas l’effet de déjà vu, déjà entendu, déjà vécu, déjà oublié et puis soudain remémoré.

Si on reprend la chronologie des événements, on peut se poser des questions auxquelles personne se semble être en mesure, ou plus exactement ne semble vouloir apporter une réponse satisfaisante.

Certains veulent en chercher la cause dans l’histoire, en remontant à Abdeklkrim KHATTABI, à son soulèvement contre la domination espagnole, à sa guerre héroïque contre les armées coalisées français et espagnoles.

Mais en même temps, ils veulent oublier tout cela et ne retenir que les rancœurs ultérieures et les frictions personnelles entre des égos surdimensionnés des uns et des autres. D’un coté, le jeune grand combattant Abdelkirm Khattabi et le vieil exilé du Caire devenu un amer opposant. De l’autre coté, un jeune prince pétri d’ambition et imbu d’autocratisme préparerant sa succession à un roi sage et plein d’humanité.

Cela se passait il y a bientôt 60 ans! Beaucoup de rifains n’ont de cette période qu’une relation orale, tronquée, biaisée, exagérée ou tempérée, selon les sources, où les fantasmes se mêlent souvent à la vérité, où les chimères l’emportent parfois sur la réalité, mais où les blessures sont soigneusement entretenues et même parfois douloureusement réouvertures.

D’autres se prétendant héritiers d’une culture rifaine ancestrale tentent de trouver la racine profonde du mal dans l’anéantissement voulu de la civilisation ancienne locale et dans le délitement organisé de l’anthropologie du peuple amazigh..

Soit ! Mais ils oublient que les peuples, tous les peuples du monde, constituent des mélanges patiemment travaillés dans le creuset de la vie de tous les jours, dans le meilleurs des cas par des mariages, dans d’autres cas plus dramatiques par des invasions, des immigrations, et le souvent par les hasards de la vie!

Combien de rifains sont-ils les descendants directs d’un hypothétique ancestral amazigh, qui en serait le père unique? Ibn Badis était-il riffain ou arabe? Khattabi n’a jamais prôné l’usage écrit de l’amazigh et il maniait l’arabe avec talent!

Bien sûr, les habitants d’Al Hoceima parlent encore – et heureusement d’ailleurs – le rifain : mais la langue (pour ma part, je ne dirais= pas le dialecte) parlée aujourd’hui est en fait un mélange d’arabe et d’espagnol bien loin du rifain original. Une toute petite enquête linguistique permettrait de mettre en lumière ce phénomène, très normal dans l’évolution d’une langue non écrite.

D’aucuns enfin ont trouvé l’occasion inespérée de rallumer le feu de la discorde dans la mort tragique de Mouhcine FIKIR : cette mort atroce est inacceptable, intolérable et les responsables, tous les responsables doivent rendre à la justice des comptes au sujet de ce drame affreux.

Mais cet événement – dont je réitère le caractère absolument tragique – ne doit pas être détourné et instrumentalisé : feu Mouhcine FIKIR n’a rien de comparable avec le jeune vendeur ambulant tunisien Mohamed BOUAZIZI, immolé par le feu à Sidi Bouzid. Le tunisien n’avait que sa charrette de légumes et le marocain était un mareyeur prospère, qui se fournissait dns des conditions pour le moins troubles en poissons de qualité destinés à des clients partout dans le nord du pays.

Mouhcine FIKRI est mort d’une mort atroce dont il faut élucider les causes et punir les coupables mais il n’est en rien le symbole pur et immaculé et de la HOGRA.

Enfin, quelques exaltés veulent complètement travestir la réalité en exigeant “la non-militarisation du Rif” : jamais au Maroc, une ville ou une province n’a été “militarisée et le pouvoir n’a aucune raison ni surtout aucune intention de militariser le Rif?

Pourquoi le ferait-il ? La sécurité intérieure du pays est-elle en danger pour qu’une telle mesure soit prise? Sérieusement, peut-on envisager qu’une bande de jeunes qui manifestent pacifiquement nécessite “la militarisation d’une ville” ? Même au moment les plus intenses des manifestations provoquées par l’éphémère Mouvement du 20 février, le pouvoir n’a pas eu recours, ni surtout besoiN, de militariser la moindre partie du territoire : les forces de police traditionnelle ont suffi à contrôler la situation. A aucun moment, il n’a été fait appel à des militaires. Pour en serait-il autrement face à quelques dizaines ou de centaines de manifestants rifains?

Mais ce slogan porte bien, surtout à l’étranger, surtout quand il est véhiculé par les journaux espagnols ou hollandais, surtout quand il est repris par des associations droit-de-lhommiste toujours promptes à prendre le contre-pied du pouvoir en place.

En fait, les observateurs oublient certains éléments de cette situation, trouble et troublante à la fois, trouble parce qu’on n’en connait pas les véritables leviers et les vraies raisons, troublante parce qu’elle risque d’entraîner le pays vers les rivages dangereux du séparatisme alors que la nation a plus que jamais besoin de cohésion et d’unité.

Souvenons-nous, le 17 octobre 2015, il y a quand m^me plus de DEUX ANS, était lancé en grande pompe et sous la présidence effective du souverain un programme ambitieux “AL HOCEIMA, VILLE PHARE DE LA MEDITERANEE” destiné à promouvoir “le développement des milieux rural et urbain de la province”!

Quid de ce programme à ce jour ? Voilà une vraie question qui exige une vraie réponse !

Quid des promesses formulées par le président de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, enfant du Rif et porte-drapeau de la régionalisation avancée? Voilà une autre question qui reste sans réponse et il est normal que la population d’Al Hoceima s’interroge à ce sujet, au lieu de se braquer sur la ridicule idée de la “militarisation du Rif”!

Pour terminer ma réflexion, je crois qu’il est absolument nécessaire de bien connaitre les acteurs et les “héros” de ce mouvement qui secoue la ville d’Al Hoceima.

Qui est Nasser FARZAZY, ce personnage surgi de nulle part, sorti comme par magie du chapeau d’un prestidigitateur et lancé sur les places et les rues d’Al Hoceima pour parler face aux caméras et aux micros au nom de la population?

Quel est son parcours politique ? Quel est son cursus dans l’enseignement qui lui permet de manier avec cette parfaite aisance l’arabe classique qui serait, par ailleurs et selon lui, la langue du pouvoir oppresseur? Où donc a-t-il appris à organiser des manifestations, à en choisir le timing, à les contrôler, à les canaliser, à les attiser, à les filmer et à en diffuser les images sur les réseaux sociaux et auprès des médias étrangers.

Tout cela nécessite une technique et un savoir-faire qui rappellent les méthodes du mouvement serbe OTROP,reprises par les instigateurs du “printemps arabe”.

On peut se poser la même question au sujet d’un nouvel intervenant sur le scène hoceimi, qui veut lui aussi se faire une place au soleil du mouvement rifain :un certain Nasser LARI ! Qui est-il ? D’où vient-il? Que veut-il?

Et pour clore définitivement ce tour d’horizon de la situation à Al Hocaima, il n’est pas sans intérêt de s’interroger sur le rôle joué par certains secteurs de la vie politique locale : on a vu l’ancienne députée PJDiste Souad CHIKHI prendre fait et cause pour les manifestants. Ensuite, le mouvement islamiste radical ADL WA ISSHAN, bientôt suivi des autres islamistes du minuscule parti de la Renaissance et de la Vertu ont rejoint les gauchistes de NAHJ DEMOCRATI pour participer à la protestation.

Cette succession de ralliements improbables nous rappelle ce qui s’est produit en 2011 quand on a vu le PJD soutenir, mais sans grande conviction, le M20F et où les gauchistes du PSU ont fait cause commune avec les islamistes de Adl Wa Ihsane!

L’histoire politique et contestataire du Maroc se répète au risque de bégayer car les protagonistes ne veulent pas tenir compte des changements que la véritable histoire impose.

P.S. 1 : Il ne sera pas dit que j’ai oublié le rôle du gouvernement dans toute cette histoire : a-t-il fait son travail? A-t-il tenu ses promesses? A-t-il correctement réagi, ou a-t-il réagi avec la célérité et efficacité voulue? Des semaines de protestations n’ont donné lieu qu’à de rares débordements de part et d’autre : bien sûr, seules les bavures de la police sont reprises sur les réseaux sociaux et c’est normal.

P.S. 2 : Peut-on parler de Al Hoceima et de sa région sans évoquer ce qui en constitue le problème central, socialement et économiquement parlant, c’est-à-dire le problème du kif. Quelle est la part du kif dans ce qui advient dan scette région? Je ne saurais, je ne pouraais le dire et bien malin celui qui pourrait prétendre donner la réponse à cette question, pourtant essentielle!

2017 année d’abondance …

December 31, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on 2017 année d’abondance …

Nous voilà la veille d’une nouvelle année …

carte-de-voeux-2017-1

2017…avec un mois de février spécial ….Avec un président des USA très spécial…Avec un chef de gouvernement marocain totalement spécial …Avec un agenda diplomatique spécial pour le monde en général et notre pays en particulier…Avec en France un nouveau président qui risque d’être une présidente et quelle présidente …Avec etc….etc…..etc…..

Bref, ne retenons de cette année nouvelle que le coté anecdotique : ce mois de février très spécial qui serait selon la légende un signe d’abondance …

En tous cas, je veux par ce billet promettre que je n’abandonnerai pas ce blog qui m’a donné tant de plaisirs malgré parfois quelques crises d’urticaire !

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE A TOUS CEUX QUI PASSENT ENCORE PAR CET ESPACE ET QUI S’Y ARRËTENT!

ADIEU 2016……..je ne t’ai pas bien aimé finalement …

December 28, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on ADIEU 2016……..je ne t’ai pas bien aimé finalement …

happy-new-year-2017-pics

Depuis plus de dix ans que j’ai ouverT ce blog, il ne passe passe un mois de décembre sans que je n’écrive un ou parfois deux ou plus de billets sur les événements qui m’ont marqué durant l’année.

Je viens de relire ces billets et j’en retiens un grand pessimisme..Pourtant, je me croyais plus sensible aux bonnes nouvelles qu’aux mauvaises! Cela ne doit concerner que le coté personnel de ma vie. Pour ce qui qui de l’ambiance générale dans laquelle je vis, je note que les drames et les désillusions me touchent énormément.

Pour ce qui est de l’année qui est en train de nous quitter, j’ai l’amer sentiment d’un mal-être sans fin !

Que dire d’une année où l’on voit un Donald TRUMP prendre les rennes du pays le plus puissant du monde?

Que penser d’une année où le premier ministre d’une grande puissance comme la Grande-Bretagne jette son pays et le vieux continent dans le doute le plus total avec ce qu’on a appelé le BRIXIT, juste parce qu’il s’est trompé dans l’évoalution de la situation de son électorat?

Que retenir de cette année où les morts dûs au terrorisme se compte par centaines à travers le monde et rien ne semble arrêter ce fléau?

Comment qualifier cette année où nos compatriotes se sont rendus aux urnes pur réélire assez confortablement un parti dont les pontes n’ont cessé de créer scandale après scandale et dont le chef a menacé de mettre le pays à feu et sang le pays s’il ne gagnait pas les élections?

Pourquoi se souvenir d’une année qui a vu disparaître David Bowie et Léornard Cohen, Mohamed Ali et Leila Alaoui, de Michel Delpech et Tayeb Seddiki, de Abdellatif Zine et de Michel Galabru, de Michèle Morgan et Miloud Chaabi, ainsi que la mort dizaines de personnes dans les accidents de la route, sous les bombardements aveugles des uns et des autres, dans les attentats ?

Laissera-t-elle une trace cette année 2016 où l’on voit un président de la république française sortant renoncer à se représenter parce qu’il se sait battu d’avance et des présidents africains s’accrocher à leur fauteuil alors que leurs peuples demandent leur départ après des lustres de pouvoir?

Que trier parmi les nouvelles nationales les plus marquantes de 2016 : les élections législatives vec le PJD qui arrive premier et croit qu’il a gagné les élections, la tournée africaine du souverain ou le blocage inexplicable dans la formation du gouvernement!

Quel souvenir sportif nous laissera cette année 2016, celui d’une flopée d’athlètes qui ont été se promener à Rio à l’occasion des JO d’été ou celui bien plus noble et combien honorable des médailles remportées par les véritables athlètes qui ont tenu leur rôle de dignes représentants de leur pays lors des Jeux Paralympiques?

J’arrête ici cette triste litanie….L’année 2016 n’a plus que quelques jours à vivre…

Vivement 2017 !

CONSEILS A ABDELILLAH BENKIRANE, CHEF DE GOUVERNEMENT PRESSENTI

December 13, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général, Politique intérieure Comments Off on CONSEILS A ABDELILLAH BENKIRANE, CHEF DE GOUVERNEMENT PRESSENTI

Désigné chef de gouvernement par le Souverain depuis deux mois, Monsieur Abdelillah BENKIRANE semble être dans l’incapacité de réunir une équipe gouvernementale.

Deux longs mois ont assé et rien ne semble se pointer à l’horizon gouvernemental.

Paraphrasant les personnages du célèbre conte “LA BARBE BLEUE” de Charles Perrault (rien à voir avec les barbus qui veulent nous gouverner), Les marocains peuvent à leur chef de gouvernement pressenti poser la question fatidique !

Abdelillah, frère Abdelillah, ne vois-tu rien venir ?

Et notre chef de gouvernement, incapable d’apporter une réponse claire, logique et convaincante, leur donnerait cette explication, sibylline à souhait et hautement malhonnête !

Je ne vois rien que les autres partis qui louvoient et le P.J.D. qui verdoie!

Devant les questions insistantes des marocains sur le même sujet concernant ce gouvernement qui ne veut pas naître, frère Abdelillah pourrait répondre, à l’instar de l’héroïne du conte de Perrault :

– Je vois une grosse poussière qui vient de ce côté-ci ! Hélas! non mes frères : c’est un troupeau de moutons …

Mais tout cela n’est qu’imagination de ma part …Dans le conte tout se termine bien, mais la réalité politique n’est pas un conte et on ne peut prévoir la suite des événements, par ces temps troubles!

Abdelillah BENKIRANE ne semble pas près de former son gouvernement pour une raison très simple : il n’a aucun projet à projet économique, social, éducatif, sanitaire, fiscal, diplomatique ….Rien autour de quoi il puisse fédérer une équipe gouvernementale!

Je ne suis pas le seul à constater le manque de projet du chef du PJD : un modeste petit sondage au sein de la communauté de twittos que je fréquente me l’a confirmé :

Je crois bien que Abdelillah BENKIRANE n’a que des postes à proposer et un butin à partager!

Je lui conseillerai donc de réécouter le discours prononcé par le Souverain le 6 novembre dernier à Dakar et de méditer profondément cette phrase :

“Le Maroc a besoin d’un gouvernement sérieux et responsable. Toutefois, la formation du prochain gouvernement ne doit pas être une affaire d’arithmétique, où il s’agit de satisfaire les desideratas de partis politiques et de constituer une majorité numérique, comme s’il était question de partager un butin électoral”.

Tout est dit là…

Triste jour ….juste bon pour un triste “Café frappé”

November 25, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on Triste jour ….juste bon pour un triste “Café frappé”

Depuis que je tiens ce blog, c’est à dire depuis novembre 2005, j’ai toujours tenu à mettre en ligne le 25 novembre un billet consacré à la journée contre pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes !

Je ne le fais pas par militantisme féministe! Les femmes sont assez fortes pour se défendre elles-même ! Je le fais parce que je trouve qu’il est de la plus basse bassesse qu’un homme lève la main sur une femme, pour la simple raison qu’il est un homme et que c’est une femme!

Je le fais aussi en pensant à quelqu’un qui m’est proche et pour qui j’ai une énorme sympathie et qui a souffert de ce problème et continue d’en souffrir de manière plus insidieuse mais non moins cruelle!

Est-il suffisant que une fois par an un certain n ombre d’ente nous se soulèvent, se rebiffent, dénoncent, s’insurgent, condamnent, fustigent les actes de violences que de pauvres types se permettent d’exercer contre les femmes! En usant de tous les moyens en leur pouvoir : physiques bien sûr, mais aussi et peut-être plus dévastateurs des moyens psychologiques, financiers, moraux, familiaux !

Non bien sûr, il faudrait que ce soit une action de tout le monde, de tous les instants, de tous les hommes !

En attendant cette prise conscience collective et les réactions saines qui devraient découler, il ne faut pas oublier que des millions de femmes à travers le monde, de notre rue jusqu’au quartiers très chics des grandes villes européennes, des villages de la brousse aux palais orientaux, des bidonvilles aux HLM, des bureaux climatisés aux ateliers sordides des usines clandestines, des écoles aux universités, la violence à l’encontre des femmes existe et qu’elle est intolérable!

Pour nous le rappeler, voilà une petite chanson créée par la classe de 5éme au collège Revesz-Long ( Crest – Grenoble – France) en 2012 :

https://www.youtube.com/watch?v=PYO4syzPkNw

ELECTIONS LÉGISLATIVES 2016 : des marches plutôt que des débats !

September 19, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on ELECTIONS LÉGISLATIVES 2016 : des marches plutôt que des débats !

Après la marche de Casablanca du dimanche 18 septembre 2016, décidée on ne sait exactement par qui et destinée à contrer le PJD et son idéologie, on assistera dimanche prochain à une marche pour soutenir précisément le parti de la lampe, sa politique et son idéologie.

Comme par hasard, on n’en sait pas plus sur ceux qui ont appelé à cette deuxième marche que sur ceux qui ont été à l’origine de la première.

Ce phénomène nouveau dans la scène politique nationale en période pré-électorale doit nous interpeller et nous nous faire réfléchir sur un certain nombre de questions!

1/ Supposons un moment, que la marche du 18 septembre ait été décidée “en haut lieu” (pour rester dans le flou artistique et ne pas parler du Ministère de l’intérieur et éventuellement du PAM), elle aurait été autrement mieux organisée et elle aurait été consciencieusement couverte par les médias publics.

Or, la marche relevait plus de l’improvisation, elle n’a réuni qu’un nombre très limité de personnes et à part quelques vidéos et photos circulant sur le Net et visant à décrédibiliser cette marche, on ne trouve pas grand chose.

2/ Le Ministère de l’intérieur, pris de court et n’ayant reçu aucune demande d’autorisation, a selon un communiqué décidé de ne pas interdire l’événement pour éviter les dérapages.

Or, une marche coiffée par les autorités ou ayant reçu leur bénédiction nécessite la mise en place d’un service d’ordre particulier, de moyens d’intervention spéciaux et d’un encadrement absolument parfait : elle ne peut souffrir d’aucune improvisation ni d’aucun dérapage !

On l’a vu chaque fois que cela a été le cas : rappelons-nous la dernière marche à Rabat contre les déclarations de Ban Ki Moon, rappelons-nous que les dizaines de milliers de bouchtitiyins défilant à Casablanca, rappelons-nous les grandes marches pour la Palestine ou l’Irak, rappelons-nous la marche du 20 mars 2011 en plein printemps arabe!

3/ Aujourd’hui, un appel à une marche a été lancé en soutien au PJD : une plage de quelques jours est prévue, histoire de bien organiser les choses et de rameuter le ban et l’arrière-ban des militants, sympathisants et autres satellites.

Le Ministère de l’Intérieur doit rester logique avec lui-même : s’il n’a pas interdit la marche du 18 septembre, il ne peut se permettre – sous risque provoquer des dérapages – interdire la marche du 25.

Et après une marche improvisée de quelques milliers de personnes, nous assisterons à une marche en masse, comme seuls savent les organiser les islamistes! Encore une fois, rappelons-nous leurs sorties en rangs serrés, encadrés, embrigadés, les femmes d’une coté les hommes de l’autre, dans un ordre parfait et une discipline presque militaire, se payant le luxe une fois de s’arrêter pour le prière de Dohr juste en face du Parlement.

Voilà donc à quoi ce genre de “plaisanteries” va aboutir !

Je dis “plaisanterie” mais il peut s’agir des prémisses d’une nouvelle manière de faire de la politique : on va vu ce genre d’expérience en Egypte, en Tunisie, en Turquie, avec les drames que cela entraîne!

Alors, attention …attention….Vigilance….vigilance ….Notre pays n’a pas besoin de jouer avec le feu car celui qui sera le premier brûlé ne sera ni Si Benkirane et ses proches, ni Si Omari et les siens, mais Mohamed le chômeur, Fatma la vendeuse de pain, Ali l’étudiant, Rachida la secrétaire, Moha le gardien de voiture, Brahim l’épicier du coin et et Daouya l’institutrice!

La vie avec un chien …

August 18, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général Comments Off on La vie avec un chien …

Depuis une dizaine de jours, j’ai une grave mission, lourde et bien sympathique à la fois !

Je m’occupe d’un jeune chien, de race GOLDEN RETREIVER qui répond à la noble appellation de LORD ! C’est un animal charmant, doux, obéissant, tanquille et qui adore la compagnie des enfants!

Je vous présente LORD :

Photo0662

Depuis qu’il est à la maison, mon emploi du temps est chamboulé, et moi qui suis très pointilleux sur la manière d’organiser ma vie, j’ai dû me plier aux habitudes de Lord.

Je suis dehors dès potron-minet : une bonne heure de ballade dans les allées de la résidence, avec des arrêts au gré de monsieur LORD. Il m’est complètement impossible de comprendre pourquoi quelles raisons il s’arrête ici plutôt que dix ou vingt mètres plus loin ou plus près. Il renifle consciencieusement le sol, le museau à ras de terre et hop, soudain ! Il s’arrête et gratifie l’endroit de quelques gouttes de pipi avant de repartir!

Il court, il marche au pas, il va, il vient, il s’arrête et juste avant de rentrer il adore se vautrer dans le gazon : chaque fois, je crains de me faire enguirlander par le jardinier mais voir LORD rouler dans l’herbe n’a pas de prix. Puis, une fois son envie assouvie, il se relève et prend la direction de la maison!

Le soir, le même scénario se rejoue!

Dans la journée, je le sors parfois et c’est alors la grande foire : comme c’est les vacances et que les allées de la résidence sont bondés d’enfants, je vis parfois de moments intenses! Voir tous ces gamins entourer LORD, la caresser, le chatouiller. Ils me posent plein de questions pour savoir s’il mord, s’il dort, s’il mange dus biscuits ou du chocolat.

Les plus curieux veulent connaitre sa race, certains semblent être dan l’envie absolue d’avoir un chien chez eux….mais “papa ne veut pas !” Comme je comprends ces papas, moi-même j’ai refusé qu’il ait un chien à la maison quand mon garçon en voulait un ..Je savais que je finirais par en hériter et à l’époque je n’avais ni le temps ni la patience de m’occuper d’un animal.

A la maison, Lord est un charmant compagnon qui sait distribuer les rôles !

Il sait que Citoyenne Hmidette est chargée de la logistique et du ravitaillement : il la suit quand il a faim ou soif car il sait que c’est de ses mains que viendront les croquettes, parfois mélangées à du yaourt ou le bac rempli d’eau fraiche! Il sait que c’est elle qui lui donnera quelques morceaux de fromage dont il raffole.

Moi, c’est les sorties : dès qu’il me voit saisir la laisse, il se pose devant moi, en battant la queue et en tendant le coup pour que j’y accroche la laisse et il se précipite alors vers la porte!

Je l’ai même emmené à la plage : c’est quand même assez impressionnant de le voir regarder les vagues, avant de les affronter puis de courir avant de s’ébrouer en envoyant des millions de gouttes d’eau et de se retrouver les poils hérissés….Mais, à ce moment-là, il a l’air heureux et il se repart de nouveau vers les vagues.

Quand on est à la maison, il s’installe devant mon fauteuil quand je lis ou à mes pieds quand je suis à mon PC : il ne demande que quelques petites caresses sur la tête pour être heureux.

Parfois, il s’approprie le salon et il n’est pas question de l’en déloger!

Dans quelques jours, il partira; la maison retrouvera son calme, son odeur habituelle. Citoyenne Hmidette y veillera avec son efficacité habituelle et on ne retrouvera pas un seul poil de Lord.

Je m’étais habitué à cet sacré Lord, quand même !

Ce billet est dédié à la curiosité de LE PENCHEUR

July 21, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général 23 Comments →

LE PENCHEUR voulait avoir une idée de mes récentes tentatives photographiques!

Soit!

Je ne vais le faire languir et je lui propose cette photographie que j’ai prise le 20 juillet et qui comporte un espèce de message qui convient très bien à la vie de ce blog !

Regarde bien, LE PENCHEUR, et même très bien, ouvre bien les yeux et essaie d’interpréter ce shoot !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’HOMME QUI MARCHE

June 10, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général 15 Comments →

Soyez comme L’HOMME QUI MARCHE de Alberto GIACOMETTI ….Il est en bronze…Il est pourtant léger, très léger, aérien presque …Il marche depuis 1947 et rien ne semble pouvoir arrêter sa marche !

Allez l’admirer là où vous aurez l’occasion …Vous pouvez en profiter au Musée Mohamed VI de Rabat jusqu’au 4 septembre prochain….

l'homme qui marche

Ramadan 1437

June 06, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Général 9 Comments →

Ramadan est là….

Nos espoirs aussi, comme toujours!

Mes vœux aussi, à tous et à toutes !!!!

carte voeu ramadan

  • Quelques citations

    'Le public ne lit pas un journal pour penser ou réfléchir, que diable ! On lit comme on mange.'
    VILLIERS DE L'ISLE-ADAM
    'Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés'.
    Conficius
    ' Nous ne pouvons donner que deux choses à nos enfants : des racines et des ailes '


    inconnnu
    La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité.


    Albert Camus
    'Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent.'

    Voltaire
  • Les commentaires les plus récents

  • Mes posts les plus récents

  • Calendrier

    September 2017
    M T W T F S S
    « Aug    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Catégories

  • Mes archives