citoyenhmida.org

Chroniques d'un citoyen Lambda sur l'actualité
Subscribe

Archive for the ‘Politique française’

Emmanuel MACRON, nouveau président de la République Française.

May 07, 2017 By: Citoyen Hmida Category: Politique française Comments Off on Emmanuel MACRON, nouveau président de la République Française.

Ce dimanche 7 mai 2017 restera gravé ans l’histoire de la république française pour plusieurs raisons! Emmanuel MACRON est élu président de la républiique franse contre Marine Le Pen avec un score clair et net 65.5 % des voix, malgré une très forte abstention et un paquet de bulletins nuls ou blancs.

emmanuel-macron-porte-deux-alliances

D’abord, depuis aujourd’hui la France aura le plus jeune président de la république depuis que la république existe en France.

Ensuite, Macron est à ce jour le plus jeune président d’une grande grande puissance mondiale!

Et surtout, le nouveau président n’a pas de passé politique : s’il a été très proche d’un président socialiste, avant d’être son ministre, il n’a jamais été encarté au parti socialiste.

Donc, on peut se poser la question de savoir si la France a un président “apolitique” ou au-dessus de la politique politicienne habituelle? C’st à lui de le démontrer dans les jours, les semaines à venir à l’occasion de la désignation de son premier ministre et de la préparation des législatives.

Mais il faut surtout ne pas oublier la genèse du mouvement “En Marche” qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir suprême.

Il y a quelques temps le nouveau président français était un total et parfait inconnu même pour les personnes les plus au fait de la politique française.

Et c’est autour de sa personne et non pas autour de so programme – on lui assez reproché de ne pas en avoir – qu’il a pu réunir les votes.

En plus d’être un inconnu, il n’est pas un tribun particulièrement doué, comme l’est Jean-Luc Mélanchon par exemple: la seule fois où il s’est laissé aller sur une tribune face à un public acquis, il a frisé le ridicule.

Si Emmanuel Macron a réussi son coup, ce n’est pas parce qu”‘il était soutenu par telles ou telles personnalités, par tel ou tel lobbie, par telle banque ou telle média!

Emmanuel MACRON a réussi son pari parce la France a besoin et envie de changement !

Marine LE PEN représente en partie le changement voulu par les français, mais elle n’a ni le talent, ni la classe, ni la formation, ni la personnalité de Emmanuel MACRON.

Ce changement se réaliser-t-il?

Les partis politiques se relèveropnt-ils de leur désastre actuel?

Verra-t-on un nouvaeu paysage politiquer français?

Autant de questions qui raveveront mon intérêt pour la politique intétrieure frnçaise!

LES FRANÇAIS, LA POLÉMIQUE ET LES TENUES VESTIMENTAIRES !

August 29, 2016 By: Citoyen Hmida Category: Histoire, Politique française, Société Comments Off on LES FRANÇAIS, LA POLÉMIQUE ET LES TENUES VESTIMENTAIRES !

Les français ont de tous temps été portés sur la polémique et ont toujours entretenu des rapports tendus avec les tenues vestimentaires de leurs compatriotes.

Pour ce qui est de la polémique, il suffit d’ouvrir les médias français pour voir que ce pays est prompt à se lancer dans des batailles stériles à propos de tout et de rien !

Des crottes de chiens dans les rues au mariage pour tous, tout est sujet à polémique!

Que Nadine Morano dérape dans une émission de télévison, et voici lancée une polémique sur ses déclarations!

Que le footballeur Karim Benzema prononce une phrase où il met vaguement en doute la liberté du choix du sélectionneur Didier Deschamps et voilà une autre polémique ouverte!

Pour rester dans le monde futile du football, un geste furtif du fantasque (et non pas du fantastique) Paul Pobga lors de l’Euro 2016 a fait oublier la nullité de ce joueur et a créé une polémique ridicule.

L’histoire littéraire française est riche d’écrivains qui se sont fait une spécialité de la polémique. Pierre DOMINIQUE a même recensé “LES POLÉMISTES FRANÇAIS DEPUIS 1789” dans un ouvrage de 450 pages, paru en 1962 ches les Editions La Colombe.

Ces dernières années on a vu des polémistes comme Eric ZEMMOUR prendre l’avantage sur des hommes politiques ou sur des hommes de lettres!

C’est cela la France!

Et depuis fort longtemps !

Rappelons-nous la querelle des modernes et des anciens, qui avait déchiré le microcosme littéraire sous Louis XIV, ou la bataille d’Hernani engagée par Victor Hugo pour imposer le drame romantique!

Même les philosophes de la grande période de la pensée française, le milieu du siècle dernier, ont entretenu des polémiques historiques, comme celle qui a opposé Jena-Paul Sartre à son ancien condisciple de l’E.N.S. Raymond Aron.

Bref, qui dit France, dit polémique! Alors la petite guéguerre actuelle sur le burkini ne serait-elle qu’une nouvelle polémique de plus, futile et sans conséquences semblant créer plus le buzz qu’être un vrai phénomène de société?

Pour ce qui est des relations très spéciales qu’entretiennent les français avec leur tenue vestimentaires, l’histoire de ce pays nous en donne de nombreux exemples!

Nous nous souvenons des “sans-culottes”, ces hommes du peuple qui représentaient quand même la majorité de la population française aux XXVIIIème mais qui étaient affublés de ce surnom ridicule et méprisant par les autres classes sociales, bourgeoisie, clergé et noblesse!

Bien mal leur en prit d’exprimer leur mépris pour ces “sans-culotte” qui ont fini par chasser la royauté, par obtenir l’abolition des privilèges et par établir la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Plus tard, ce furent les Incroyables et les Merveilleuses qui remirent le luxe extravagant à la mode, même sileur souvenir s’est vite estompé.

Au début du XXème, la Belle Epoque n’a laissé dans les souvenirs des français que l’aspect fantasque d’une mode vestimentaire qui a fait scandale à l’époque !

Après la seconde guerre, les zazous ont eu leur heure de gloire et de scandale, avant que les zonards n’envahissent les rues sur leurs motos pétaradantes.

Les modes hippy , puis punk ou gothique ont créé chacun en son temps des tensions plus ou moins importantes dans la société française, qui finalement aime bien se retrouver avec des hommes en costumes-cravates et en des femmes en tailleur-talons.

Forcément, quand le foulard est apparu dans le paysage urbain français, les réactions ne se ont pas fait attendre!

Ainsi donc, la France et les français croit traverser une période trouble de son histoire sociale alors qu’elle ne fait que connaitre un nouvel épisode qu’elle a déjà vécu et qu’elle a oublié.

Espérons qu’elle ne donnera pas au burkini plus d’importance qu’il n’a !

Les français ont compris …ils ont voté en masse !

December 14, 2015 By: Citoyen Hmida Category: Politique française 10 Comments →

Les élections régionales en France n’ont en fait pas une grande importance en soi : les régions ont des compétences plutôt réduites, ce sont les départements qui détiennent le vrai pouvoir territorial!

Pourtant le scrutin du deuxième tour des régionales de cette année est particulièrement intéressant à plusieurs égards!

Rappelons la situation au soir du premier tour dimanche dernier : le FRONT NATIONAL de Marine Le Pen arrive en tête dans six régions sur treize! Un véritable raz-de-marée bleue marine semblait devoir submerger la France!

Marine LE PEN et sa nièce caracolaient en tête de leur région respectives avec des scores insolents : plus de 40 % , laissant loin derrière leurs concurrents de droite avec 25 % et très loin le candidat de gauche avec beaucoup moins que 20 %.

Dans quatre autres régions, les candidats frontistes menaient la course : Florian Philippot avec 36,06 % des voix, Louis Aliot avec 31,83 %, Sophie Montel avec 31,48 % et Philippe Loiseau avec 30,49 %.

Devant cette situation, les partis traditionnels ont chacun adopté une stratégie qui lui est propre et sur laquelle je ne m’attarderais pas, s’agissant de cuisine intérieure des états-majors des formation. Le ni-ni des Républicains et le retrait stratégique des socialistes ont d’ailleurs étaient diversement compris et accepté par les candidats encore en lice et par les électeurs!

Mais une chose s’est avérée : les français ont eu un sursaut républicain et ont voté très massivement ce dimanche 13 décembre 2015.

Le taux participation a frôlé les 60 % et 4.000.000 de français supplémentaires ont accouru aux urnes par rapport à dimanche dernier..

Voilà le seul et véritable élément à retenir de ce scrutin : Marine et Marion ont été balayées, toutes les triangulaires ont vu le candidat frontistes relégué en queue sauf Florian Philipot qui se place en seconde position.

le pen 1 philipot galapolitique-marion-marechal-le-pen

Et les phrases ridicules comme celles de maître Collard n’y changeront rien : “Il y a des défaites victorieuses!” Pas plus que celles triomphalistes mais vides de sens de la patronne du F.N. qui se félicite du “formidable succès” de son parti.

Les français ont donc encore une fois signifié au Front National que ce parti n’était encore à leur yeux un parti de gouvernement, un parti capable de gérer les affaires publiques.

Que ce soit un parti de protestation, oui !

Un parti refuge des insatisfaits et des contestataires, surement !

Mais un parti de gouvernement, non !

En glissant son bulletin dans l’urne ce dimanche, chaque nouvel électeur français , sortant de l’abstention, a dit haut et fort “non” à l’extrémisme!

Quelques caricatures qui ont circulé cette semaine étaient significatives : sur l’une d’elle, on voyait un tableau noir avec la conjugaison du verbe VOTER

je ne vote pas – tu ne votes pas – etc… – ils ne votent pas – ELLE GAGNE” !

Un dessin de Philippe GELUCK fait dire au fameux Chat :

Celui qui ne vote pas n’a pas le droit de se plaindre des résultats“.

Bien sûr, beaucoup diront que cela ne suffit pas ! Mais au moins, et encore une fois, le scrutin de ce 13 décembre – tout relatif qu’il soit et tout franco-français qu’il soit – démontre que seule la participation massive aux élections est en mesure d’une part d’arrêter les extrémistes et d’autre part de réveiller la conscience des dirigeants politiques!

A bon entendeur, salut ! N’oublions pas que, chez nous, nous voterons pour les législatives dans quelques mois!

Une autre lecture du vote FRONT NATIONAL

December 09, 2015 By: Citoyen Hmida Category: Politique française 44 Comments →

Marine Le Pen et sa famille, elle-même, son compagnon, sa nièce, semblent régner sur la France depuis dimanche dernier! Les dirigeants du front National crient victoire et les autres partis politiques rasent les murs, la queue entre les jambes!

A tel point que Nicolas Sarkozy en perd un peu plus son français et confond le séné avec la rhubarbe, que les écolos ne savent plus où donner de la tête et que Duflot appelle à voter pour la LR Valérie Pécresse contre le socialiste Claude Bartolone et que les socialistes sont obligés de jouer la politique de la chaise vide pour ne pas se ridiculiser

Mais en vrai, si l’on va au fonds des choses et surtout des chiffres, le Front National est-il le premier parti de France?

En apparence, oui bien sûr !

Mais un simple regard sur les chiffres donne une autre vision de la situation !

Exemple le tableau suivant :

fn

On y voit que le Front national, prétendu premier parti de France depuis que Marine Le Pen l’a pris en main et depuis que les médias en ont décidé ainsi, a rassemblé pour les régionales de décembre 2015 400.000 électeurs de moins que pour la présidentielle de 2012.

Mais ce recul du Front national est occulté ou plutôt noyé par une abstention record, qui affecte toutes les élections françaises depuis ces dernières années ainsi qu’on le voit :

> Européennes : 12 juin 1979 39,29 % 25 mai 2014 56,5 %

> Présidentielles : 19 décembre 1965 (2eme tour) 15,7 % 6 mai 2012 (second tour) 19,66 %

> Législatives 30 novembre 1958 (second tour 25,2 % 17 juin 2012 (second tour) 44,59 %

> Régionales 21 mars 2004 (1er tour) 37,88 % 6 décembre 2015 (premier tour) 49,91 %

> Référendums 28 sept 1958 Constitution V° 15,1 % 29 mai 2005 (constitution Europe) 30,6 %

Si l’abstention était moins forte, les résultats seraient forcément différents, c’est une évidence de la dire, mais c’est une évidence que l’on cache!

Deux questions se posent :

Primo, pourquoi cette abstention?

Les partis politiques français ne sont pas comme beaucoup d’observateurs de chez nous reprochent à nos partis politiques phagocytés et vassalisés par un quelque pouvoir occulte, centralisé et manipulateur. En france, il n’existe pas de “makhzen” et pourtant les partis politiques traditionnels se diluent, leurs idéologies s’étiolent, leur emprise sur les populations s’étiolent.

Et les électeurs, dégoûtes et découragés, s’en éloignent pour se raprocher, avec beaucoup de précaution, du Front national qui n’a pas encore subi l’épreuve du feu du pouvoir.

Deuxièmement, que signifie cette abstention?

Les élites politiques s’éloignent de leur base : le parti socialiste a perdu son électorat traditionnel composé de fonctionnaires, d’enseignants, de cadres moyens! Le parti communiste n’a plus d’électeurs dans la classe ouvrière qui a disparu ou qui ne se reconnait plus dans ce parti! Les campagnes françaises s’éloignent de la droite qui les a abandonnées entre les griffes d’une Europe bureaucratique.

Le Front national ratisse donc dans cette population, sans repères, sans encadrement, sans espoir finalement!

Les affaires et les scandales qui pendent au nez des uns et des autres, de droite comme de gauche, n’ont rien arrangé à la confiance qui fait de plus en plus défaut aux hommes politiques!

Ce dimanche, deux régions ou peut-être plus, tomberont dans l’escarcelle du Front national : cela signifie-t-il que demain la France entière sera dirigée par l’extrême-droite?

On imagine mal Marine Le Pen à l’Elysée et Florian Phillipot à Matignon : la France de Voltaire, de Camus, de Sartre et de Zola ne le mérite pas!

Celle de BHL et de Eric Zemmour, peut-être, mais ce n’est pas la vraie France.

LES CARBURANTS S’OUVRENT A LA CONCURRENCE !

December 01, 2015 By: Citoyen Hmida Category: Economie et finances, Politique française, Société 1 Comment →

Depuis ce mardi 1er décembre 2015, le prix des carburants au Maroc sont libres. Cela signifie donc en principe que “chaque station de service fixera librement les prix de l’essence ou du diesel“.

essence

Qu’en sera-t-il exactement?

Il est trop tôt pour se faire une idée.

En principe, la libéralisation ouvre la voie à la concurrence et qui dit concurrence évoque forcément une incidence sur le prix des produits!

Sauf que pour les carburants, la marge bénéficiaire des distributeurs est très réduite, car une grande partie du prix est constituée par les impôts et taxes, qui sont des composantes incompressibles car indépendantes de la volonté et de la compétence des distributeurs!

Il faut noter par ailleurs que le gouvernement n’a prévu aucune campagne de communication spécifique à ce problème qui touche tous les secteurs d’activité du pays!

Ainsi le consommateur de base, l’automobiliste lamda n’a aucune idée de comment se concrétisera cette libéralisation et si elle aura un effet réel sur les prix des carburants.

Les clients de telle ou telle station devront-ils changer leur fournisseur habituel en partant à la recherche de prix plus attractifs chez les concurrents, pour autant que ces prix puissent réellement exister!

Je pense que le choix restera fonction de critères plus subjectifs, comme la fidélité à la station habituelle et donc à un distributeur donné, à la relation que l’on peut avoir avoir le patron de la station ou son gérant et aussi – et c’est important – à la qualité du service du personnel.

Autre question importante qui n’a pas été évoqué par les autorités gouvernementales : quid des prix en cas de hausse du prix de baril dépassant la fourchette à laquelle nous nous sommes habitués ces derniers mois!

Si demain, le baril dépassait pour une raison quelconque la barre symbolique des 100 dollars ou s’il atteignait les 120 dollars qu’il a connu à un moment, le gouvernement interviendrait-il?

Dans quel cadre légal le ferait-il?

Dernier point extrêment délicat qui n’est pas réglé : la qualité de l’essence et du gazoil mise sur le marché sera-t-elle con trôlé par un organisme indépendant et les manquements aux normes sera-t-il sanctionné et dans dans quelles conditions.

En France, certains veulent revenir aux temps obscurs!

May 05, 2015 By: Citoyen Hmida Category: Coups de griffes, Coups de gueule, Etranger, Politique française 34 Comments →

Je n’ai jamais eu Robert MENARD en haute estime, depuis le temps où il était secrétaire général de Reporters sans Frontières.

j’avais exprimé tous mes doutes sur la sincérité de son action et à l’universalité de son prétendu combat dans des billets publiés il y a quelques années:

http://www.citoyenhmida.org/le-petit-jeu-%c2%ab-olympique-%c2%bb-de-robert-menard/

http://www.citoyenhmida.org/touche-pas-a-mon-journaliste-blanc/

Sa carrière post-RSF s’est avérée une suite de couacs idéologiques qui ne sont finalement que l’expression de la réalité de sa pensée!

Après s’être mis au service du Prince de Qatar pour défendre – disait ce faux-cul attiré par les pétrodollars – il s’est embrigadé sous la bannière du Front National et Marine Le Pen pour gagner la mairie de Béziers et pouvoir enfin réaliser son rêve de toujours : exercer un pouvoir sur une population!

Vieux rêve de tout petit dictateur qui, toute sa vie, avait leurré son monde !

Et depuis son élection comme maire, ce monsieur Robert Ménard, qui est libre d’avoir les idées politiques que bon lui semble, n’a pas cessé de violer les lignes rouges qui font que la démocratie locale française un modèle dans le monde!

La dernière bévue en date commise par cet hurluberlu bleu-marine à consister à ficher les élèves des écoles de son territoire selon leur appartenance religieuse, en tenant compte de leur patronymes et de leurs prénoms.

Cet abruti semble ignorer que l’on se prénommer Karim ou Hind, porter le patronyme de Filali Ait Lahcen est n’avoir avec l’islam un rapport très distancié.

Comme on peut s’appeler Boutrous Boutros Ghali et être un fervent copte ou encore Hanan Ashrawi et s’avérer anglicane convaincu.

Mais la bêtise du maire de Béziers ne s’arrête pas à sa méconnaissance de la science des noms et des religion, mais aussi celle des lois de son propre pays et pire au mépris qu’il leur porte!

En France, la Loi interdit de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales, religieuses ou ethniques!

Le maire de Béziers, plus que quiconque ne doit pas ignorer la loi mais il n’en a cure / il l’a dit haut et fort sur le plateau de MOTS CROISES et il l’a répété le lendemain devant le micro et la camera de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV.

Bien sûr devant le tollé soulevé par ces révélations scandaleusement revendiquées par un élu, le parquet de Béziers se met en branle mais le mal est fait!

La France a glissé avec Robert Ménard vers l’abime qu’elle a connu dans les temps obscures de son histoire pas tellement ancienne!

Hier l’étoile jaune stigmatisait les juifs, aujourd’hui un nom sur une liste stigmatise une partie de la population de Béziers.

Demain avec Marine le Pen et sa nièce, avec Florian Philipot et Maitre Collard, que devra attendre la France!

Je n’ose pas y penser!

La France, la douce France mérite, mieux que ce que cette horde lui propose mais c’est aux français et aux françaises d’en décider.

ENTRE VALERIE ET NABILA, ENTRE FILLON ET JOUYET, ENTRE FRANCOIS DEPASSE ET NICOLAS SURVOLTE…

November 11, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Coups de griffes, Etranger, Politique française 22 Comments →

Il y a un certain temps que je ne suis pas intéressé à la situation politique en France, qui pourtant me passionnait en d’autres occasions.

Mais comment s’intéresser à la politique d’un grand pays quand ses médias vous submergent d’informations de la plus basse utilité comme les états d’âme d’une certaine Nabila, créature comparable sous certains aspect à ce que fut notre Sina à nous!

Comment voulez(vous que la politique d’un pays continue à m’intéresser quand l’alcôve du chef de l’état est  ouverte à 500.000 lecteurs par le biais d’un livre écrit son ex-compagne, limogée ou répudiée, renvoyée ou plaquée, exfiltrée ou débarquée (je n’arrive pas à trouver le terme exact) mais en tous cas blessée dans son amour-propre, pleine de haine et débordante de vengeance venimeuse et peut-être compréhensible.

Peut-on encore prendre au sérieux la politique de ce pays dont l’ex-président est trempé dans une dizaines d’affaires pas très nettes mais qui repousse du pied toutes les accusations, accusant même les juges de le harceler et de s’acharner contre sa personne.

Dans toute autre démocratie comparable à la France, un homme politique cité dans autant d’affaires – et bien sûr bénéficiant de la présomption d’innocence – se ferait très discret et éviterait de se montrer sur les plateaux de télévision publiques et privées et dans les meetings pour revenir sur le devant de la scène politique!

Que dire de la politique d’un pays où les responsables sont pointés du doigt par les médias qui les accusent de mensonges, à tout bout de champ!

Christiane Taubira, ministre de la justice,  aurait menti!

Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Elysée, aurait menti!

Yasmina Benguigui, ex-ministre de la Francophonie, aurait menti sur ses revenus!

Jérôme Cahuzac, ex-ministre du Budget, a menti à la représentation nationale!

Un pays où le parti qui a été la locomotive de la vie politique pendant des années se voit réduit une bataille de chiffonnier pour désigner son président (rappelons-nous le lamentable duel Fillon-Copé) ne mérite pas que l’on s’intéresse à ce qui s’y passe. Sauf peut-être pour en retenir éventuellement des leçons, autant que faire se peut.

Comment peut-on s’intéresser à la politique d’un pays quand durant l’année, les éditeurs se battent pour vendre des livres plus voyeurs les uns que les autres, dont le dernier en date a un titre rien moins que accrocheur : “Cà reste entre nous; hein?” dans lequel Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel dévoilent des “confidences” que Nicolas Sarkozy leur a “gracieusement” permis de divulguer.

Non, un pays dont la classe politique a atteint de degré de déliquescence n’est pas intéressant : des ministres qui ruent dans les brancards lors d’un week-end bien arrosé et se vont virer, d’autres qui sortent des livres pour expliquer comment on les a jetés du gouvernement pour incompatibilité d”humeur avec le président, comme Cécile Duflot ou Delphine Batho!

Non, La France politique n’est plus ce qu’elle a été !

Quand on trouve plus d’informations sur le monde politique dans CLOSER que dans LE MONDE, je crois qu’il n’y a plus rien à espérer!

Entre chômage en hausse et croissance en berne, entre Nabila qui manie le couteau et Valérie qui manie le clavier, entre fausses factures et affaires, entre un président dépassé et une ex-président futur candidat, entre des journalistes qui se prennent pour des procureurs et des juges qui n’arrivent pas à juger, la France s’enlise doucement …..

Dommage!

 

Le livre-alibi d’une femme-alibi!

October 07, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Coups de griffes, Etranger, Livres, Politique française 5 Comments →

Jeannette BOUGRAB, la sémillante et très éphémère patronne de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE)  avant de devenir la toute aussi fugace Secrétaire d’état à la Jeunesse et à la Vie associative, a été pendant quelque temps le centre d’intérêt des médias et du microcosme politique français. Elle a même gouté à l’amertume d’une défaite électorale annoncée, dans une circonscription imprenable.

Cette fille de harki, très bien de sa personne, spécialiste du droit constitutionnel français,  qu’elle a enseigné l’université  Paris I Panthéon-Sorbonne et  l’Institut d’Études Politiques, était l’un des atouts de Nicolas Sarkozy dans sa politique d’ouverture à la diversité.

Après sa traversée en météorite du ciel  politique parisien, elle est vite rentrée dans les rangs au point de se retrouver chroniqueuse au Grand Journal d’Antoine de Caunes sur Canal+ et d’effectuer un passage dans un cabinet d’avocats internationaux  avant d’intégrer finalement le Conseil d’état.

Tout cela pourrait être fort sympathique et même intéressant : quel exemple de réussite d’une jeune issue de la diversité et qui se proclame “athée, laïque et profondément républicaine”!

Tout à son honneur!

Après ses échecs politiques, Jeannette BOUGRAB a voulu nous raconter son expérience, et surtout peut-être sa désillusion,  en écrivant MA RÉPUBLIQUE SE MEURT”   publié en janvier 2013 chez les éditions Grasset.

bougrab

Malgré un accueil plus ue chaleureux de la part des médias français – toujours prompts à applaudir une beurette, fût-elle docteur en droit, qui parle de sa jeunesse difficile, de son intégration difficile, de son ascension sociale difficile, bref des difficultés finalement surmontées !

Jeanette BOUGRAB, dans le microcosme politique français créé par Sarkozy, est une femme-alibi, comme le fut avec un certain brio Rachida Dati,  une pâleur certaine Nora Berra, et une sympathique candeur la fougueuse Fadela Amara !

Contrairement à ses consœurs, et peut-être pour s’en démarquer, elle a donc écrit ce livre-alibi pour cracher tout ce qu’elle avait enfoui en elle, pour régler ses comptes avec eux qui se sont opposés à elle dans son chemin de Damas politique,  quelques grands noms de la Sarkozie  –  ceux qu’elle regroupe sous le vocable “La Firme” –  et avec particulièrement Rachida Dati!

S’en prendre à Dati une fois qu’elle a été évincée des hautes sphères revient à tirer sur une ambulance!

Le livre est rempli de références à un passé certainement difficile, mais Jeannette BOUGRAB se met en scène dans cette forêt de difficultés pour se montrer comme la petite fille de fer qui tient tête à Madame Ladame, institutrice raciste et forcément inculte, la jeune fille “qui ne connaissait pas la légèreté que toute étudiante de vingt ans devait avoir”, la jeune femme qui s’est battue pour s’imposer dans un environnement hostile!

Oui; pourquoi pas? Après tout, la tâche n’a surement pas été de tout repos pour Jeannette Bougrab!

Mais alors, dans un livre supposé être très personnel, pourquoi s’en prend-elle au Maroc qui lui est complètement étranger?

Défendre la situation des jeunes beurettes en France est plus que louable, mais pourquoi s’en servir comme alibi pour copier-coller des thèses véhiculées au Maroc par une partie de l’élite prétendument moderniste!

A ce sujet, la fervente défenderesse de la cause de la femme marocaine aurait pu avoir l’élégance de ne pas massacrer le nom de la malheureuse victime de “l’affaire Amina” : à la première ligne de la page 55,  feue Amina s’est trouvée affublée du nom pour le moins cocasse de  “AL FILA”, éléphante pour les non arabisants;;;;Erreur de typographie?  Peut-être, mais Al Fila ou Filali, qu’importe, l’important est de casser du marocain, ce macho indécrottable!

Merci, Jeannette, mais les femmes marocaines n’ont pas besoin de soutien comme le tien : elles s’en tirent tant bien que mal, sans toi!

Jeannette Bougrab, dans les nombreuses pages consacrées au Maroc, semble n’avoir eu comme seul objectif  que

de remplir un contrat : elle avait promis de mordre les mollets des marocains, elle l’a fait! Elle aurait pu s’en passer : son livre n’aurait été ni meilleur, ni pire!

Livre-alibi, “Ma république se meurt” l’a été à d’autres occasions !

Alibi pour monter aux nues les révolutions tunisienne et égyptienne, sans aucune analyse à long terme : on bien  ce qu’il est advenu de ces pays!

Par contre, un étrange silence couvre l’intervention désastreuse de la France de Nicolas Sarkozy en Libye !  Si elle l’approuvait, elle devait le dire, sinon elle devait le dire aussi!

On aurait bien voulu en savoir plus sur sa vision de la politique  de la jeunesse dont elle avait la charge, avec la vie associative : elle s’est servi de son livre pour s’épancher sur le cas de la crèche Babyloup qui avait le buzz à un moment donné!

Alibi pour descendre en flammes son prédécesseur à la tête de la HALDE, pour qui elle reconnait “‘n’avoir aucune estime” et l’une de ses collaboratrice “la directrice des affaires juridiques qui s’est appropriée un pouvoir qu’elle ne semblait pas dominer’. Jeannette Bougrab serait-elle Superweman?

Alibi donc pour faire valoir son insoumission qu’elle brandit comme un étendard!

Bref, l’opus de Jeannette BOUGRAB est le livre-type de la personnalité politique, servant d’alibi à un dessein la dépassant,  qui n’a rien réalisé de concret dans son action politique et qui essaie de gagner la postérité par le biais d’un livre!

Heureusement, la postérité se mérite : ce n’est pas une belle page de couverture, un titre aguichant et une photographie plutôt réussie  (j’aurais préféré que la Jeanette nous regarde droit dans les yeux), qui en ouvrent  les lourdes portes!

Si vous tombez sur ce livre, passez votre chemin et cherchez autre chose de plus consistant!

 

 

 

 

 

France – Maroc : trop, c’est trop !

June 22, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Coups de gueule, Etranger, Politique française, Politique intérieure 45 Comments →

Il y a moins de trois mois, j’avais mis en ligne un billet où je m’interrogeais sur ce qui se passait entre la France et le Maroc.

En effet, une suite assez inquiétante d’incidents avaient à l’époque entaché les relations, en principe cordiales, qui lient le Royaume du Maroc et la République française.

Ces derniers jours, l’actualité a encore pointé du doigt une nouvelle “affaire” qui a relancé la tension que l’on croyait retombée entre les deux pays.

Le général de corps d’armées marocain Abdelaziz BENANI, inspecteur général des F.A.R. et commandant de la “Zone Sud”, hospitalisé à l’Hopital français du Val-de-Grâce à Paris a été victime d’une “agression morale” de la part d’un individu.

Sans entrer dans les détails de l’agression, il faut je crois relever quelques faits marquants :

  • “Le Val” est un hôpital militaire, avec tout ce que cela suppose comme discipline et rigueur;
  • Cet établissement hospitalier est considéré comme celui des “puissants”  : toutes les personnalités politiques françaises y sont admises (Jean-Pierre Chevènement, Jean-Pierre Raffarin, Jacques Chirac, et d’autres encore)
  • L’hôpital est également très prisé par les personnalités étrangères, qui savent y trouver compétence et discrétion : on peut citer comme patients traités au “Val” le prédient Bouteflika et feu Yasser Arafat.

Ces simples rappels supposent que l’accès au pavillon réservé aux personnalités ne doit pas être ouvert au premier quidam qui se présente à la réception, avec au bras un bouquet de fleurs.

On peut donc très légitimement se poser la question la question de savoir comment un individu a pu accéder sans encombre à la chambre occupée par le Général Bennani.

Simple inattention des services d’accueil de l’hôpital? Inconcevable de la part d’équipes rompues à ce genre d’exercice qu’est la gestion des visites des VIP.

Bavure et complicité? Encore plus inconcevable, s’agissant d’un militaire de très haut rang, occupant un poste stratégique dans l’appareil d’état d’un pays ami et allié.

Toujours est-il que ce nouvel “incident” s’incrit dans une série d’incidents relevant de plusieurs services de l’état français : administratifs, judiciaires, sécuritaires, diplomatiques, militaires).

Mais que peut-on attendre d’un gouvernement de gauche enlisé dans ses propres problèmes internes et pour lequel les relations avec le Maroc ne constituent pas la priorité.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabuis, malgré ses gesticulations,  ne s’intéresse pas outre mesure aux pays de la région : son récent sommeil lors d’une rencontre avec un ministre algérien le prouve.

La ministre de la Justice Christiane Taubira a fort à faire avec ses propres collaborateurs au sein de son cabinet pour avoir le temps de se pencher sur les faits et gestes d’une vague juge chargée d’une plainte formulée par une encore plus vague ONG à l’encontre d’une personnalité marocaine.

Le ministre de l’intérieur à l’époque des faits Manuel Valls était trop préoccupé à la conquête de Matignon pour demander des explications à la police des frontières sur la manière dont a été triaté notre ministre des A.E. lors d’un transit  dans un aéroport parisien.

Le ministère de la Défense Jean-Yves Le Drian et la Grande Muette – comme on qualifie l’armée en France – sont inquiets pour la réduction de leur budget pour montrer une quelconque préoccupation sur l’incident du Val de Grâce.

On peut comprendre tout cela et considérer que les relations entre le Maroc et la France dépassent le cadre d’un gouvernement français en butte à des difficultés internes, économiques, sociales et politiques!

Mais trop, c’est trop.

Jusqu’à présent, l’état marocain a réagi de manière sensée et diplomatiquement correcte.

Mais l’accumulation d’indélicatesses risque de tourner à la provocation. Les temps ont changé  : la France n’est plus ce pays pour qui le Maroc avait une admiration béate, ce pays qu’il ne fallait pas fâcher!

Un ou deux fois çà va! Trois fois, cà va un peu moins! Quatre fois, çà ne va plus du tout …..

Allons, messieurs les français, ressaisissez-vous!

 

 

 

 

 

 

 

 

ENCORE UNE FOIS, L’ABSTENTION A PERMIS LE PIRE!

May 26, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Coups de blues, Etranger, Politique française 46 Comments →

En France, le premier tour des élections européennes a mis ou plutôt remis sur le tapis le problème de l’abstention des électeurs!

Avec une abstention de 57%, les français ont encore une fois laissé un boulevard ouvert devant les rangs serrés et embrigadés du Front National.

Et le résultat est tombé : clair et net!

Le Front national enverra donc 24 représentants au Parlement européen, contre  20 pour l’UMP et seulement 13 pour le PS.

Les hommes politiques français réagissent très mal à cet situation : séisme, choc, incompréhension, et même larmes!

Pourtant, il serait intéressant de savoir quels auraient pu être les résultats si les français(e)s  n’avaient pas boudé les urnes.

Si les socialistes avaient bougé leurs fesses et qu’ils avaient été voter!

Si les UMPistes s’étaient mobilisés!

Si les centristes avaient joué le jeu!

Si les verts avaient glissé leurs bulletins dans les urnes!

Si l’extrême gauche avait ameuté ses troupes!

Si….Si….

Si les abstentionnistes ne s’étaient pas abstenus, la France, hier pays des lumières et des droits de l’homme,  ne serait pas  aujourd’hui le petit canard noir de l’Europe!

Encore une fois, l’abstention a permis le pire!

Comme en Algérie en 1991! Entrainant 10 ans de guerre civile.

Comme au Maroc en 2011! Permettant au P.J.D. d’accéder au pouvoir et de montrer qu’il n’es pas un parti de gouvernement.

LE VOTE EST UN DEVOIR CIVIQUE! Quand le citoyen ne l’exerce pas, il ne faut pas s’étonner des conséquences!

 

 

 

 

QUE SE PASSE-T-IL ENTRE LA FRANCE ET LE MAROC?

March 28, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Etranger, Politique française, Politique intérieure 110 Comments →

Depuis quelques semaines, les relations entre la France et le Maroc se sont soudain tendues, pour des raisons qui n’ont rien à voir – du moins apparemment – avec la politique des gouvernements concernés!

Il s’agit plutôt de couacs provoqués par les services judiciaires et policiers français!

Comme par hasard, ce sont les services qui dépendent respectivement de Christiane TAUBIRA, la garde des sceaux bête noire d’une certaine classe politique française et Manuel VALLS, ministre de l’intérieur, homme de gauche le plus haut dans la cote de popularité et peut-être futur premier ministre.

Le silence des deux ministres intéressés par cette série de maladresses est assez intéressant : on dirait qu’ils ont été pris de court, qu’ils n’étaient au courant de rien, qu’ils ont peur de prendre la parole et de s’emmêler les pinceaux.

Seuls les services du Quai d’Orsay ont réagi en tentant  de minimiser les diverses affaires.

Il ne faut pas être grand spécialiste en politique pour expliquer cette situation par l’une des approches suivantes :

  • soit un dysfonctionnement caractérisé au plus haut niveau de l’état français
  • soit une accumulation de fautes d’appréciation de la part des responsables des services périphériques (tribunal, commissariat, poste frontière)
  • soit la volonté délibérée d’une partie de l’administration française de créer une tension artificielle entre les deux états pour des raisons qui resteraient à éclaircir.

Ce n’est pas en laissant perdurer cette situation malsaine  que les relations entre le Maroc et la France retrouveront la sérénité qui doit les caractériser.

Les deux pays ont trop d’intérêts en commun, aussi bien au niveau bilatéral que régional, aussi bien dans le domaine économique que sécuritaire, pour que des actions ponctuelles viennent en troubler l’ordonnancement.

En tous cas, cela ne doit pas empêcher le Maroc de continuer sa route dans la voie qu’il s’est tracée en consolidant  ses acquis démocratiques et en orientant sa politique étrangère au mieux de ses intérêts stratégiques.

 

 

 

 

CE QUE JE RETIENS DU CIRQUE “DIEUDONNE”

January 14, 2014 By: Citoyen Hmida Category: Coups de griffes, Justice, Politique française 8 Comments →

Ces derniers jours, les médias français ont été phagocytés par le feuilleton “Dieudonné” : son spectacle controversé, polémique et polémiste, les réactions officielles à ce spectacle, son interdiction par le Conseil d’état  après qu’un tribunal administratif l’ait autorisé, les réactions souvent inattendues de ceux que le spectacle dérangeaient et que son interdiction a  ravis, celles de ceux que cette interdiction a dérangés bien  qu’elles trouvent le spectacle provocateur sinon tombant sous le coup de la loi.

Bref pendant quelques jours, tout ce que la France compte comme têtes pensantes a eu son mot à dire à propos de “LE MUR” de Dieudonné, sans que beaucoup d’entre eux ait eu l’occasion de voir le spectacle dans son intégralité!

Cela m’a rappelé vaguement les réactions de certains de nos compatriotes qui manifestent devant les salles de cinéma pour demander l’interdiction de tel ou tel film dont ils n’ont pas vu la moindre scène, même pas la bande-annonce.

En ce qui me concerne, le contenu du spectacle de Dieudonné Mbala Mbala – c’est son nom et il a fallu cet épisode tragico-comique pour les médias s’en souviennent – m’indiffère au plus haut point!

Je suis hermétique à un certain genre d’humour et je m’en porte très bien!

Ce que je retiendrais de cette triste affaire peut se résumer en quelques points :

  • La France ne peut plus se poser en donneuse de leçon à qui que ce soit en matière de liberté d’expression.
  • Les fanatiques se retrouvent dans toutes les couches de la société : les déclarations “criminelles” de ce vieux beau de Philippe Tesson  que ” la mort de Dieudonné  par un peloton de soldat le réjouirait profondément”  en sont un des exemples les plus édifiants.
  • Autre exemple du fanatisme d’un “philosophe” qui se prend pour la conscience de la France d’aujourd’hui :  Alain Finkielkraut commente et démolit un spectacle qu’il avoue ne pas avoir vu.
  • Quelques personnalités françaises ont complètement le sens des réalités juridiques qui ont fait de la France le pays des droits de l’homme et ils en arrivent à justifier l’ordonnance du Conseil d’Etat qui va à l’encontre d’une jurisprudence dont la patrie de Voltaire pouvait à juste titre se sentir fière.
  • On a vu aussi  la ministre de la Culture Aurélie Filippéti nier que l’interdiction du spectacle de Dieudonné soit une censure alors que Serge Salma, maitre de conférence  de droit affirmait que “A partir du moment où le ministère de l’Intérieur obtenait aussi rapidement une audience, c’était forcément pour censurer, pour interdire le spectacle”.
  • Cette histoire est le modèle même de l’utilisation par un politicien ambitieux et sans trop de scrupules de tous les moyens de se faire valoir : Manuel Valls a joué une grosse partie de poker politique, il a tenté le bluff, il a cru gagner la partie! En fait, il a perdu 7 points dans les sondages!

Maintenant, Dieudonné a repris ses activités, il est sur scène, les médias se sont calmés et vont passer à autre chose car il faut bien vendre leurs papiers et leurs heures d’antenne.

Il ne restera que le souvenir d’une semaine qui laissera surement des séquelles dans ce qui fut le berceau de la liberté d’expression : la France ne sera plus comme avant!

Est-ce dommage? C’est aux français de répondre!

 

De la démocratie à l’inaptocratie!

December 03, 2013 By: Citoyen Hmida Category: Coups de griffes, Politique française, Politique intérieure, Société 5 Comments →

En redécouvrant cette scène-culte du film de Gérard Oury « LA FOLIE DES GRANDEURS », je me suis dit  : mais c’est vrai, nous sommes dirigés par des incapables.

Ce n’est une injure à faire à nos dirigeants, locaux ou nationaux, que de tirer ce constat.

La crise internationale, la complexité des problèmes, la complication de la société dans laquelle nous vivons, le poids du passé, de ses erreurs, de ses négligences, la sophistication des solutions proposées par les prétendus experts internationaux, la pression née de la multiplication des médias, ne participent pas mettre en évidence l’éventuelle compétence de nos dirigeants.

Et en parlant de « nos dirigeants », je ne me limite pas aux dirigeants de notre pays, mais aux dirigeants qui censés gouverner le monde. Ils sont tous dépassés par la réalité des choses, incapables de trouver les bonnes réponses  aux problèmes que leur élection était supposée régler!

Pas plus François Hollande que les islamistes en Tunisie, en Egypte et ici chez nous, n”ont apporté le moindre espoir de solution.

Pas plus Rajoy que Letta, ni Poutine ni même Obama n’ont réussi à faire bouger les lignes rouges de façon significatives.

J’ai cherché un peu sur le net et j’ai découvert que, dès 1971, le député britannique, le travailliste Paul FLINN avait repris le terme  de “inaprocraty qu’on trouvait déjà dans quelques articles sur le net  pour désigner ce mode de gouvernement que connait le monde.

inaptocratie-ineptocracy

Finalement, Louis de Funès, dans le rôle de Don Salluste de Bazan, formulait déjà sans le savoir la définition de « l’inaptocratie ».

Que serait-ce donc que « l’inaptocratie  ?

Ce terme barbare, formé simplement sur la même étymologie que démocratie (gouvernement du peuple), ploutocratie (gouvernement des riches) et autre méritocratie (gouvernement de ceux détiennent le mérite) , ce serait le gouvernement de « ceux qui ne sont pas aptes » de « ceux qui n’ont pas des aptitudes ou des dispositions pour quelque chose ».

Jean d’Ormesson, le sémillant auteur quadragénaire, chantre de la droite française intelligente et légère, a remis le terme à la mode dans un billet d’humeur où il fustigeait avec un certaine élégance ironique le gouvernement socialiste de M Hollande.

Comme j’ai la manie de me poser ds questions sur tout, je ne peux  m’empêcher de me demander si la démocratie ne mène pas à l’inaptocratie?

Après tout, Hollande a été élu démocratiquement! Et pourtant, il semble pédaler dans la semoule depuis son élection.

Notre Benkirane est arrivé à la tête du gouvernement par la voie des urnes, personne ne peut le contester, même les plus farouches râleurs! Et pourtant, il s’est emmêlé les pinceaux, et politiquement en se brouillant avec le PI son allié d’hier et en cédant aux exigences du RNI son allié d’aujourd’hui, e économiquement en  ne trouvant aucune solution au chômage  ni à la croissance !

Faut-il donc nous résigner à ce que les incapables gouvernent ? Je crains bien que oui…..

 

 

 

UNE LECTURE DE CIRCONSTANCE : un roman policier qui baigne en plein fascisme actuel.

October 25, 2013 By: Citoyen Hmida Category: Coups de coeur, Livres, Politique française 55 Comments →

 

 

Avec la montée en puissance du Front National français et les percées successives dans les sondages de sa patronne Marine Le Pen, ce roman de Jérôme LEROY tombe à pic.

2811-le-bloc-jeremy-leroy_0

LE BLOC“, publié chez GALLIMARD fin 2011 dans la collection “Série Noire”  est avant tout un roman policier, avec un héros en cavale, poursuivi par une bande chargée de le liquider physiquement.

Rien de bien nouveau, sinon que le héros du roman est un militant d’extrême-droite, particulièrement actif, un fasciste bien introduit dans le monde “brun” de la France de ce début du troisième millénaire.

L’auteur prend donc comme fil conducteur une cavale pour dresser une esquisse très proche de la vérité de l’histoire de l’extrême droite nationaliste depuis la naissance du Front National.

Dans une espèce de roman à clef, Jérôme Leroy démonte le mécanisme du Front National par l’entremise de deux activistes d’extrême droite qui travaillent sous les ordres du patron du parti, un clone de Jean-Marie LE PEN et sa fille Agnès, véritable Marine réincarnée, entourés d’une clique où l’on reconnait sans peine tous les ténors du parti de la flamme.

La construction du roman, assez originale en ce sens où le récit est tantôt mené par le narrateur tantôt par son alter-égo avec qui il a partagé une vie d’activisme politique, fièrement revendiquée,  au service du Bloc Patriotique, ne reculant ni devant la violence, ni les manipulations, ni les tragédies personnelles.

Ils ont réussi leur mission mais  l’un deux doit être sacrifié sur l’autel de la respectabilité du parti enfin arrivé au seuil du pouvoir!

Le livre est intéressant par les passages décrivant justement les activités occultes des deux amis et leurs interventions le plus souvent à la limité de la légalité, lors des manifestations des militants du Bloc ou encore lors des élections municipales où le parti d’extrême-droite assoit sa notoriété et consolide son assise.

A lire plus comme un docu-fiction que comme un roman policier!

 

 

 

Après le cirque Aubry-Royal, le guignol Fillon-Coppé!

November 19, 2012 By: Citoyen Hmida Category: Coups de griffes, Politique française 8 Comments →

Pour beaucoup de marocains, la vie politique française a été de tout temps un exemple et c’est tout à fait normal. La proximité qui prévaut dans de nombreux secteurs entre les deux pays explique cela, même si d’aucuns y trouveront toujours à redire!

Mais les fais sont là : LE MONDE et France inter ont constitué pendant des années les sources d’information privilégiées de bons nombre de nos compatriotes et les chaines de télévision françaises continuent à être parmi les plus suivies.

C’est ainsi qu’il y a quelques années, nous avions suivi l’élection du secrétaire général du Parti Socialiste français et la victoire finale de Martine Aubry après des péripéties qui nous avaient amusés. On avait entendu parler de fraudes, de tricheries, de bourrages d’urnes, de procès-verbaux falsifiés. On aurait dit des élections bien de chez nous, des élections comme on en voit dans les pays africains!

Et depuis hier, nous assistons à ce que je pourrais appeler une “repeticion de la jugada”  à l’issue du scrutin pour l’élection du président de l’Union pour un Mouvement Populaire (U.M.P.).

..

On reparle de  fraudes, de tricheries, de bourrages d’urnes! On entend parler de procurations vierges distribuées dans les bureaux de votes. On signale la mauvaise organisation des opérations de votes.

Les candidats  revendiquent publiquement leur victoire, avant même que la COCOE (honnêtement, ils auraient pu choisir un autre sigle pour la commission de contrôle de ces élections) n’annonce officiellement les résultats, tel que cela est prévu dans règlements du parti.

Des clans se forment, des noms d’oiseaux fusent, on évoque “un tel et SA BANDE”.

Les heures passent et le guignol s’installe : des mots comme “fiasco” sont prononcés!  Certains “regrettent”, comme Alain Juppé cette situation. On a aussi entendu des qualificatifs comme “lamentable”,” ubuesque”,  j’en passe et des meilleurs!

Bref, l’élection des chefs de partis en France semble puiser son inspiration et ses méthodes dans les pratiques électorales qui ont fait le malheur de la démocratie de nombreux pays, comme le notre.

A gauche hier et à droite aujourd’hui, les français n’ont plus de leçons à donner à quiconque en la matière.

P.S. : on vient d’apprendre ce lundi à 23 heures  heure de Pris que Jean-François Coppé a été élu avec une avance de 98 voix sur son rival François Fillon! Mais honnêtement, je m’en balance : j’ai juste passer un bon moment de franche rigolade à regarder Guignol!

  • Quelques citations

    La violence, c'est bon pour ceux qui n'ont rien a perdre.


    Jean-Paul Sartre
    'Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés'.
    Conficius
    'La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie'



    André Malraux
    'Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger.'


    Roger Ikor
    Tout homme va au-delà de son pouvoir jsuqu'à ce qu'il ait un contre-pouvoir dressé face à lui.


    THUCUDIDE
  • Les commentaires les plus récents

  • Mes posts les plus récents

  • Calendrier

    August 2017
    M T W T F S S
    « Jul    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Catégories

  • Mes archives