Ces troubles qui éclatent ici et là : à qui la faute?

Depuis un certain temps, on observe à travers le pays des troubles plus ou moins graves, plus ou moins médiatisés, plus ou moins relayés par les réseaux sociaux et notamment  par quelques internautes connus pour leur opposition farouche au régime marocain.

Les plus graves  se sont produits à Taza au début du mois. D’autres ont eu lieu tout récemment à Beni-Mellal. Rien ne permet d’affirmer que demain d’autres localités ne seront pas la proie à ce genre d’événements.

Il est très facile de pointer du doigt de telle ou telle association, plus ou moins légale, tel ou tel mouvement, plus ou moins représentatif, tels ou tels personnages non recommandables, et d’affirmer qu’elles sont la tête qui fomente ces troubles, la main qui allume ces incendies et l’arme rudimentaire qui attaque les forces de l’ordre et qui détruit les biens publics et privés.

Certes, la révolte populaire n’est jamais spontanée!

Mais elle n’est jamais sans raison.

Si les populations avaient en face d’elles des élus à l’écoute, si elle était encadrée par des partis politiques qui travaillent sur le terrain, si les populations ne se sentaient livrées à elle-même, si les citoyens n’étaient témoins à longueur d’années de magouilles sur les lotissements, s’ils n’assistaient pas impuissants à l’accumulation de fortunes insensées de la part de personnes supposées les représenter et les défendre, une grande partie de ces mouvements de colère populaire seraient absorbés, compris, étudiés et peut-être résolus dans une majorité de cas.

Mais le manque total de courroies de transmission entre la population et l’administration a eu comme conséquence directe et inéluctable que la moindre plainte, la moindre doléance ne peut être émise que par la voie la plus brutale, celle de la violence!

Quand on recense le nombre de conseils municipaux ou communaux dont les travaux sont bloqués pour des problèmes de personnes ou pour des affaires de basse politique politicienne, il ne faut pas s’étonner que les populations cherchent d’autres voies pour faire entendre leurs voix.

Il est temps que le problème de la gestion des affaires locales soit revue de fond en comble!I

Il n’est pas normal par exemple que des gestionnaires privés de services publics jouent avec la sécurité publique en émettant des factures absolument fantaisistes et en exigent le paiement avant toute réclamation.

Il n’est pas normal que le droit foncier, l’un de nos droits positifs le plus remarquable par sa clarté et son efficacité, soit bafoué par des élus locaux qui distribuent des autorisations de construire en-veux-tu-en-voilà, en contrepartie de je ne sais pas trop quoi.

Il n’est pas normal qu’un citoyen soit privé, depuis des années, et ce deux ou trois jours par semaine, des services administratifs locaux au motif  que le personnel est en frève.

Si une partie de ces problèmes sont résolus au niveau local par les élus locaux dont c’est le rôle fondamental, l’état peut alors prendre en charge les problèmes plus généraux et proposer de solutions structurantes.

Le gouvernement actuel est face au défi énorme de mettre en la marche la régionalisation avancée! Saura-t-il prendre en compte toutes erreurs commises dans l’expérience de la gestion locale? Saura-t-il mettre en place les mécanismes qui faciliteront la double transmission, du citoyen vers ses représentants et des élus vers le citoyen, afin d’éviter que le moindre frémissement social ne se transforme en fronde contre l’autorité établie?

Toutes les sociétés du monde comportent des éléments perturbateurs : ce n’est pas une spécificité marocaine, bien entendu. Mais la démocratie permet justement d’isoler ces éléments antisociaux et de neutraliser leur nuisance en mettant en place des amortisseurs sociaux, des courroies de transmission du ressenti populaire et des moteurs de secours pour relancer la marche normale de la société.

Ce sera aux partis politiques encore une fois de relever le défi : les élections municipales sont à prévoir dans peu de temps. Il sera nécessaire de renouveler les conseils locaux, en y déléguant des personnes compétentes, dévouées, et surtout intègres. L’avenir et la stabilité de notre pays est à ce prix.

90 thoughts on “Ces troubles qui éclatent ici et là : à qui la faute?”

  1. @ abou abass

    Ici, mon garçon, on parle du Maroc véritable, pas de celui décrit par ali et zineb! alors, va donc jouer au che à 2 dirhmas sur d’autres blogs!

  2. j’ai personellement une autre grille de lecture , plus acces sur l’incapacité des forces de l’ordre marocaines de justement maitenir l’ordre. Les evenements meurtiriers de Laayoun en passant par Safi, Tanger, Khouribga, Dakhla … et plus recement à Taza, puis a Benimellal et Sale, et regulierement lors des grands (et meme les petits match) … on est souvent devant des débordement incontrolés de situation tendues et manipulées … j’ai comme l’impression que les anti emeutes se font prendre au piège à chaque fois et se retrouvent dépassés par une situation qu’ils ont a la base créé …

    Je ne suis pas la pour dire que leurs interventions sont justifiées ou pas … juste pour dire qu’elles n’ont pas l’air trés bien préparées !

  3. @ politiconaute

    Ton approche n’est pas tout à fait fausse, mais elle pêche par son unilatéralité!

    Les forces anti-émeute n’ont pas pour vocation d’être des sources de tendresse : les “indignés” espagnols et même américains ne me contrediront pas! Sans parler de nos amis du printemps tunisien et égyptiens, et tout récemment les athéniens qui ont toutes les raisons du monde de se révolter!

    Mais moi, je suis remonté un peu en amont : pourquoi un mouvement de protestation contre une situation donnée se transforme en émeute?

    A mon avis, par qu’il n’y a pas de réceptacle à ces récriminations : il n’y a plus de tampon entre le citoyen et l’administration!

    Ceci dit, je n’approuve bien entendu ni les émeutes ni leur répression aveugle pour la simple raison que les deux peuvent être évitées par saine gestion des affaires courantes des citoyens;

    Les émeutes et l’intervention des forces anti-émeutes ne devraient être que des cas de figure exceptionnels, comme cela arrive dans tous les pays.

  4. @ hmida

    tu ne vois pas qu’il est intoxiqué de propagande anti”régime” jusqu’à l’os, notre ami le naute politique ?

    ça veut dire quoi exactement qu’il a “comme l’impression” que les anti emeutes se font prendre au piège à chaque fois et se retrouvent dépassés par une situation qu’ils ont a la base créé ? nous ne l’avons visiblement pas compris de la même façon toi et moi.

    “une situation [que] les {forces) anti émeutes ont à la base créée ??? il délire ce pauvre garçon, il doit confondre beni-mellal avec la bande de gaza ou le tibet ou dieu sait quoi…

    mais faut le comprendre, sa grille de lecture a été bloquée en mode “dictature hassanienne” par l’effet notamment de la rhétorique jamaïenne, sans négliger sa part de révolte adolescente contre l’autorité royale perçue comme foncièrement répressive, le tout exacerbé par une incapacité méthodologique à dépassionner l’approche.

    dans “libération” d’hier j’ai lu un reportage édifiant sur les responsables de l’émeute de beni mellal : en gros, les supporters de foot et le mouvement du 20 février… dans le détail, ça m’a pris la tête de me dépatouiller des circonvolutions oratoires du soi-disant reporter mais chacun jure évidemment ses grands dieux que la provocation n’est pas venue de son côté, il parait même que les hooligans auraient entrepris de se solidariser avec les nostalgiques, déjà! du 20 février.

    bref, on n’a pas fini de déplorer la stupidité politicienne de ceux qui se sont servis du M20f pour réactiver et entretenir la siba dans ce pays, au lendemain d’un discours royal qui aurait pu être le point de départ enfin d’une réconciliation politique profonde dans ce pauvre pays. au diable les saboteurs, des fois ça fait plizèr d’imaginer qu’il y a bien un enfer où iront griller les méchants de la terre 😉

    mais ce qui me désole, c’est le nombre effrayant de jeunes marocains, tel notre ami politiconaute, qui ont été contaminés par la peste de cet activisme pseudo-citoyen et pire, qui en sont fiers ;-(

    du temps de la siba au moins, les caïds concernés prenaient au moins soin un minimum de leurs populations. alors que bobby james braquait les cotisations sociales de ses porte-flingues emplumés… et que les ONG crypto-révolutionnaires n’hésitent pas à se faire financer par de gentils démocrates étrangers…

  5. @ salvadorali

    Je n’ai pas lu dans le commentaire de Politiconaute la moindre allusion à la “dictature hassanienne” ni même la moindre allusion au régime et au souverain!

    Ce genre de procès d’intention que tu engages est le noeud gordien du blocage des débats entre des porteurs d’idées différentes (je ne dis même pas opposées)!

    Je réitère encore une fois MON mpont de vue qui est que le manque de courroie de transmission entre le peuple et la tête de l’état fait que le citoyen de base croit que sa situation personnelle découle directement de décisions personnelles prises au sommet de l’état.

    Cette situation absurde débouche sur la situation actuelle, dangereuse et explosive!

  6. Toujours le meme discours debile.
    Toujours la meme attitude.
    Toujours les memes reflexes.
    Le regime entier est a blamer.

  7. @ hmida

    je n’ai rien inventé, notre presque ami parle d’une situation que les forces anti émeutes ont eux-même créée, ça signifie quoi d’autre sinon une allusion pas si lègère que ça à une police offensive, de là à déboucher subliminalement sur la conclusion d’un régime répressif présenté comme illégitime de ce fait, la boucle théorique de ce ressort subversif est bouclée.

    tout comme la boucle que fait le discours du politiconaute, qui conclut en marche arrière : “Je ne suis pas la pour dire que leurs interventions sont justifiées ou pas … ” il n’est pas là pour le dire mais il le fait très bien quand même 😉

    d’ailleurs si les interventions de la police semblent mal préparée, c’est sans doute que celles du 20 février le sont un peu trop…

    à part ça je suis entièrement d’accord avec ta conclusion qui me parait précisément être l’objectif visé par ceux qui ont encouragé le M20f à pratiquer la défiance à l’égard du roi au lendemain de son discours et à jeter systématiquement le discrédit sur les élections qui ont suivi.

  8. Une monarchie qui interdit pas aux républicains de s’exprimer est illégitime d’office.

    Débat clos.

  9. @ adil

    ce qui va sans le dire va mieux le disant : les revendications que tu supporters sont donc d’autre politique et porte atteinte à la sécurité de l’état! Comprends donc que les forces chargées de préserver cette sécurité fassent leur trevail!

    Dossier clos en effet!

  10. @ salvadorali

    Je ne veux pas entrer avec toi dans des analyses crypto-psychp-linguistiques de ce qu’a voul dire ou ne pas dire tel ou tel!

    Ce n’est opas le fond du problème!

    Il vaudrait nous attarder sur les vraies raisons de la situation actuelle et ne pas nous voiler la face en l’ignorant ou nous cacher derrière le doigt qui pointe le régime!

    La crise est là, elle n’est due ni au régime ni au 20fév : le premier veut en limiter les effets, le second veut en faire son fer de lance!

  11. Bonne remarque mon petit hamouda. La crise est bel et bien un facteur.

    Sauf que dans un pays démocratique, on aurait fait sauter celui qui gouverne. Mas comme au Maroc c’est le roi qui règne ET gouverne, il n’y a pas d’alternatives aux manifs.

    C’est donc bien au régime de se reformer en une monarchie parlementaire comme dans tout les monarchies qui se respectent.

  12. @ habib

    tu vois, mon petit habibi touit mignon, qui a cvru tout comporendre de la vie, le régime politique n’a rien à voir avec la crise : demande à Rajoy, demande à Sarkozy, demande aux dirigeants grecs, ils sont tous en démocratie!

    Changez de régime n’avance pas à grand chose : demande à nos amis égyptiens et tunisiens§ Ont-ils moins de chomage? Créent-ils plus de richesse?

    Faire sauter celui qui gouverne n’est pas la solution miracle : les français font peut-être faire sauter Sarkozy dans quelques mois. Crois-tu que dès juin 2012 le chomage sera résorbé, le déficit de ce pays comblé, la balance de paiement rééquilibrée!

    Tu vois, habibi, la réalité économique n’a rien à voir avec les élucubrations de petits révolutionaires du net comme toi et un certain nombre de tes semblables!

  13. Tu n’a pas la comprenette facile, hamouda.

    Foutre à la porte celui qui gouverne n’est pas une solution pour résoudre la crise économique, mais c’est plutôt pour endiguer la colère populaire et responsabiliser les citoyens.

    Les français, les espagnols, les égyptiens, les tunisiens et les grecques bzaf 3lina! Leur niveau de vie est bien plus élevés que le notre. Dans quelque domaine que ce soit.

    Suffit il de remettre en question l’infaillibilité du roi pour se faire traiter de “petits révolutionaires du net”? Et bien…pour peu tu m’accuserais d’être un traître à la solde d’obscures intérêts anti-marocain.

    Je ne vais pas perdre mon temps avec toi. Adios amigos!

  14. @hmida
    Ouch, un commentaire qui fait mal… 🙂

    Mais plus sérieusement, il y a un problème purement logique dans le système que nous vivons. Si le roi règne et gouverne, il doit pouvoir être tenu responsable par le peuple. Or, cela lui ôte de facto l’intouchabilité et la sacralité. Ce que tu ne veux manifestement pas. Le dilemme se pose donc dans ces termes: comment rendre responsable quelqu’un de sacré?
    Ensuite quant à faire sauter un gouvernement à cause d’un crise c’est une autre histoire. Nous sommes friands de solutions rapides et instantanées. Qui sont des foutaises. Historiquement, il faut presque une génération (parfois plus) pour changer la destinée d’un pays. Qui peut me citer un seul président/ministre/roi/dictateur qui a changé son pays en 5 petites années? A mon avis, ce n’est pas une voie. Personnellement je suis pour les longs mandats, garant d’une certaine stabilité, avec des jalons, pour réajuster le tir…

  15. @Crazy:

    Il n’y a pas de dilemme. Le ROI est le ROI un point c’est tout. Ceux qui ne sont pas content n’ont qu’a aller ailleurs.

    Le dilemme n’existe que dans la tête des pseudo-révolutionnaires qui ne comprennent rien à la glorieuse histoire du Maroc et au caractère séculier de cette dynastie chérifienne qui travaille d’arrache-pied et avec beaucoup d’abnégation pour le bien de ses sujets.

  16. Si les mangeurs de ramadan veulent importer des notions étrangères comme la démocratie, la responsabilité politique ou la satire qui touche le monarque roi dans notre pays, qu’ils se préparent à goûter aux bâtons des mroud, aux bouteilles d’orangina et aux fameuses geôles marocaines.

    Un homme prévenu en vaux deux.

  17. @ monarchiste

    Ce n’est pas en proférant des menaces de ce genre et en se rabaissant au niveau des “révolutionnaires de salon” que les marocains défendront leur pays : c’est en travaillant, en étant sérieux, intègres, en refusant la compromission, en restant lucides et vigilants; la violence n’a jamais rien réglé!

  18. @monarchiste
    C’est incroyable cette façon de balayer d’un revers de main un commentaire sans en comprendre la teneur. C’est bien grâce à ce genre de commentaires aussi obtus qu’abscons que l’on fait dans l’immobilisme.

    D’ailleurs entre nous, je vois pas le rapport entre les mangeurs de ramadan et la monarchie, si ce n’est cette manière si particulière que tu as de dire des absurdités.

    Pour en revenir à ce dilemme que tu peines tant à comprendre, laisse moi prendre un autre exemple imagé: imaginons que tu sois un loup, et moi, disons un âne (en clin d’oeil à salvadorali). En tant qu’âne, je ne peux pas te demander des comptes et cela même si tu décidais de me persécuter. Bien maintenant, imaginons que nous soyons tous les deux loups. Tu imagines bien que si tu t’avisais de me persécuter, je me défendrai et te mettrai face à tes actions – peut-être même te supprimerai-je dans la violence la plus féroce…Comprends tu alors que le simple différentiel de statut te protège et t’absout?

    Or, si nous voulons conserver ce caractère sacré (et différentiel) d’un être il y a deux moyens:
    – soit il est d’une autre nature ou essence (supérieur intellectuellement, physiquement ou selon n’importe quel critère que tu juges convenable)
    – soit on le soustrait à la possibilité de la critique;

    Et c’est bien de cela que je parlai. Donc je repose ma question. Si tant est que tu aimes notre Roi – un homme comme toi et moi, comment le protèges tu des critiques, et préserves-tu son aura s’il fait des choix qui sont sujets à jugements?

    Enfin, je suis sûr que si tu me proposai nos geôles avec force menaces, c’est parce que tu as besoin de la terreur pour imposer ta (bonne?) parole. Mais tu devras passer ton tour, car comme disait Gide, le monde ne saura sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis…et certainement pas par des béni oui-oui écervelés.

  19. SUPPRIME PAR LE PROPRETAIRE DE CE BLOG : cet espace ne sera jamais ouvert à des réglements de comptes avec d’autres blogueurs même si je partage rien avec eux, ni idéologiquement ni politiquement!

  20. @Hmida (et @Salvadorali aussi s’il veut)

    J’ai deux nouvelles, je commence par la première.

    Mon commentaire est accepté sur le blog Larbi.

    L’autre nouvelle, c’est qu’on se sait pas pour combien de temps, c’est une question de liberté d’expression, comme ils disent.

  21. @ Le penseur

    J’ai supprimé ton commentaire car il va à l’encontre d’une règle de déontologie que je me suis fixée : mon blog ne servira pas pour le règlement de compte personnels entre internautes.

    Personnellement, je me suis trouvé dans la même situation, celle de voir mes commentaires refusés par des blogs ou des sites qui défendent en principe la liberté d’expression : sans avoir jamais insulté, ni diffamé mais juste émis une idée contradictoire avec la ligne éditoriale de ces blogs, j’ai été censuré. Je pense notamment à Mamfakinch et MarocVox! Je les ai dénoncés soit ici soit twitter : je n’ai jamais cherché à le faire chez quelqu’un d’autre!

    Alors, s’il te plait, comprends mon geste et assume tes écrits, sans me mettre dans le coup!

    Pour le reste, tu seras toujours le bienvenu ici!

  22. @Hmida

    Il ne s’agit pas d’un règlement de compte entre internautes.

    D’abord, je n’ai rien à régler avec personne. Du moment que je suis anonyme, seuls les propos exprimés ont une existence, par les individus.

    Ensuite, je ne sais pas ce qu’est un internaute (encore un terme débile qui ne veut rien dire, sauf pour les publicitaires peut être).

  23. @ chronic crazy

    ce “monarchiste” n’a rien compris à la royauté marocaine dont le concept a été reforgé par les fondateurs de l’Istiqlal notamment et qui repose sur un contrat politique et social qui implique précisément qu’au Maroc le souverain n’est et ne saurait être un “mono archos”. il n’est pas non plus un théocrate, pour les raisons qu’une dépêche de la MAP que j’ai évoquée il y a quelques jours en réponse au Penseur t’expliquera mieux que moi.

    Ce qui nous amène à Dieu et au fait qu’un bon nombre de démocrates psychorigides refusent d’admettre que la clé de voûte du système de gouvernance marocain est la responsabilité en dernier ressort du souverain devant Dieu.

    ce qui nous renvoie au modèle machiavélien verrouillé par un Prince jouissant foncièrement de la légitimité que confère une “élection” divine. dans notre cas, la référence chérifienne à la grâce disons surhumaine du prophète Mohammed (SP), quand bien même cette idéologie avait le don de rendre ARBenchemsi hystérique, d’où la fâcheuse contagion qui sévit en ce moment…

    sérieusement il faut croire en la conscience foncièrement vertueuse des Hommes d’état responsables devant Dieu autrement le démocratisme ne mène qu’à un Sarkozy 😉

  24. @ hezlbot

    Ton commentaire absolument hors sujet et sans rapport avec le sujet du billet est une des expressions de ce que j’appelle le “militantisme virtuel” : sous un pseudo fantaisiste, tu te permet de dire des choses dont tu crois qu’elles ont une force révolutionnaire quelconque, alors qu’il ne s’agit de d’affirmations gratuites, sans fondements.

    Tu voudrais bien bien que je supprimes ton texte : je ne le ferais pas parce j’aime bien montrer le peu de consistance des “militants virtuels”!

    Walou, ya waldi, tu n’a rien inventé ; tu répètes juste ce que l’on souffle à te souffle dans tes oreilles naives.

  25. @ Salvadorali

    Reste que si on se place dans ton modèle du “prince” sauce marocaine, on en revient au modèle d’une noblesse de sang légitime, d’une bourgeoisie financière, et de serfs condamné à suivre aveuglément leur souverain. Sauf qu’il demeure une faille: mettons que je sois chérif, j’aurai alors toute légitimité à contester le Roi, lui demander des comptes et peut-être même le remplacer. D’où un pouvoir des “courtisans/nobles” non négligeable… Pas sûr que ce soit un modèle qui fonctionne.
    Quant à croire à la bonté humaine, y a vraiment que Rousseau pour le penser sincèrement (naïvement?).
    PS: quelle est cette dêpeche de la MAP?

    @Hmida
    Tu sais ce qui me consterne le plus, c’est cette violence verbale incroyable dont font preuve certains de tes visiteurs. Comme si les verbes convaincre, discuter, échanger ne faisait pas partie de leur vocabulaire. Bref, éducation, éducation, éducation…

  26. @ chronic crazy

    Cette violence verbale est essentiellement le fait de commentateurs qui disent défendre la démocratie, la liberté d’expression et autres belles idées. Mais si quelqu’un a le malheur d’exprimer une opinion un tant soit peu différente de la leur, ils le considèrent comme un adversaire à combattre et non pas un interlocuteur à convaincre!

    J’ose à peine imaginer si ce genre de personnes arrive un jour à détenir une once de pouvoir! Ce serait la pire des dictature sous les couleurs de la démocratie : on a déjà connu cela sous d’autres cieux!

  27. Cette question est difficile > a qui la faute ? l-on pourrait passer une vie entiere a y repondre. A tous certainement, a ceux qui ont eu le pouvoir et qui n-ont aucune vision de l-avenir, mais persistent a penser pour nous. a la societe civile qui ne sait pas se prendre en charge, et qui moyennant les problemes urgents du moment, s – est laissee faire. a l-incompetence de toutes part. il est suggere, des amortisseurs ou des soupapes de securite. il n-y en a pas, la classe moyenne entiere est dans la precarite, Vous arrivez dans des villes comme Azrou, khenifra, khemisset, Beni Mellal..etc..Taza certainement.. vous vous demandez, qu-est ce que les gens font ici.. Rien, et encore rien… pendant qu-on inaugure des malls, planifie des mawazine, et paie des entraineurs de l-equipe nationale des sommes inedites, meme ailleurs, de la poudreusieusization…je m-arrete. Ces troubles malheureusement ne sont pas la que par hazard de calendrier. Il faut faire avec, la solution n-est ni chez ce gouvernement, ni chez ceux qui vont venir…si on n-engage pas un debat national avec des objectifs clairs.

  28. @ Hatta

    Un débat national avec ds objectifs clairs serait en effet une solution intelligente : il faudrait que les partis politiques, les partenaires sociaux (syndicats et patrons); la société civile, les élus locaux et nationaux, et bien sur le gouvernement s’assoient autour d’une table et mettent cartes sur table!

    Le Maroc n’est pas un pays riche, il ne faut pas l’oublier! Ce n’est pas le phosphate ni le poisson qui feront de ce pays un pays riche!

    Il faut donc voir les choses autrement!

    Quant aux exemples que tu donnes, je ne suis pas tout à fait d’accord : les malls sont des projets personnels et non pas publics, mawazine est financés par des sponsors et non pas part l’état, l’entraineur de l’EN est payé trop cher si l’on croit la presse mais si les résultats avaient été bons crois moi personne n’aurait abordé cette question!

  29. @ momo

    Des scènes comme celles de ta photos les générations des années 60/70/80 les ont vécues et en face il y avait des flics qui tiraient à belles réelles ; revois l’histoire de ton pays et arrête de te prendre pour un héros de la 25ème heure!

    Si tu peux défiler sans risque, c’est que la bande de vieux coincés a préparé le terrain pour toi!

  30. to Mumbai escorts

    Go advertize your sex elsewhere, you have no chance here.

  31. @ Hmida

    Ton com 34 : “des flices qui tiraient à belles réelles” … sous les pavés la plage à Paris … et le paradis dans les rues de Casa. J’arrive, lancerait Brel!

    Salutations amicales

  32. @ hatta

    %erci t’intervenir : comme je suis en vacances, je n’ai pas le temps de nettoyer les commentaires de ce genre d’interventions! Là, c’est fait!

    @ ahmed

    il s’agissait bien sûr de bAlles réelles à propos desquelles je n’ai pas envie de plaisanter, tu peux me croire!

  33. 2 jeunes de 18 ans arretes par la police pour avoir scande le slogan “vive le peuple”!

  34. bonnes vacances hmida, tu as au moins confiance au moins dans le tourisme de son pays 😉

    pour ce qui est des troubles, je suis tenté de conclure que la stratégie poursuivie par certaines forces (antisociales comme disait l’autre) est de faire croire au peuple que le roi n’est pas ou n’est plus digne de sa confiance… dans sa forme policée, cette revendication est celle d’un roi qui règnerait mais ne gouvernerait pas, on s’épargnera les autres versions… et les millions de marocains qui désirent conserver le système d’un roi qui règne et gouverne à la fois, parce qu’ils savent notamment que le roi demeure le meilleur protecteur du peuple qui puisse être, on en fait quoi ? à moins que les stratèges du pire qui sévissent avec acharnement depuis le “printemps arabe” envisagent également l’option de la guerre civile ?

    en tous cas, voila pourquoi et comment le mouvement du 20 février a opté pour le maintien de la “pression” sur le roi-le palais-la part royale du gouvernement, voila également pourquoi notre pas-ami momo vient nous agiter sous le nez cette manif avec cette pancarte en gros plan pour dire en substance : ceux qui n’acceptent pas la critique et refusent de rendre des comptes n’ont pas le droit de gouverner.

    on sent que dans la foulée, les meneurs idéologiques de cette mauvaise fièvre ne détesteraient pas que le roi devienne un vulgaire président. au risque d’en arriver à la déchéance politique des Français, contraints de choisir entre la peste sarkozy et le choléra hollande pour ne pas avoir à subir la thypoïde le pen… quelle misère, près d’un quart de siècle de démocratie française pour en arriver à monarchiser la république après avoir balayé la monarchie à grands coups de république, c’était pas la peine de guillotiner Louis XVI… mais le capitalisme naissant en avait décidé ainsi : place au progrès, c’est-à-dire aux industriels, aux marchands et aux banquiers…

    pour en revenir à la pancarte en question, profitons-en pour critiquer et demander des comptes, au nom du peuple marocain, à tous ceux qui au nom de ce même peuple ont ruiné son destin en lui infligeant le contre coup de combats catastrophiquement douteux. pas la peine de citer des sigles, d’autant que parler de l’USFP d’hier revient à évoquer le PSU d’aujourd’hui…

    je pense à mes amis qui ont échappé aux balles réelles tirées par l’armée en juin 81 à casablanca. il faudrait demander des comptes à l’USFP et à la CDT de la lâcheté et de l’indignité de leur stratégie de ce mauvais temps-là, provoquer un bain de sang pour mieux incriminer le “régime”, en entretenant l’illusion d’une juste cause. la juste cause c’était que les socialistes s’occupent sérieusement et humblement de l’éducation ou de la santé du peuple en se concentrant sur ces chantiers-là, au lieu d’aller chercher stupidement noise au palais.

    voila voila que ça recommence ;-(

  35. @ citoyen

    si ces deux corniauds m’avaient demandé mon avis, je leur aurais vivement déconseillé de hasarder une provocation pareille.
    ils n’ont plus qu’à s’en prendre à ceux qui les ont encouragés à ce petit jeu-là.
    quant à ta prétendue citoyenneté si elle était marocaine elle s’avèrerait hors la loi.

  36. @citoyen

    On va dire que les deux jeunes arrêtés sont victimes d’une bavure policière, d’une injustice, … bref, tout ce que tu veux.

    Mais en contrepartie, il vaut mieux de payer de temps à autre une toute petite bavure ou injustice, que d’avoir à gérer une situation chaotique, incontrôlable et sans intérêt, provoquée par des jeunes irresponsables, et où les dégâts seraient difficiles à estimer.

    En langage savant, ça s’appelle de l’optimisation ; en langage clair ça s’appelle limiter les dégâts.

  37. Ce blog regroupe des baltajis. Si vous étiez libyens, vous auriez défendu Gaddafi au nom de la stabilité.

  38. @hezlbot

    Désole de ne pouvoir répondre à ta question, je ne connais ni de mines ni de mineurs à Tiznit, et je m’intéresse rarement aux faits divers.

  39. Bon sang que le Maroc n’est pas pret de de s’en sortir. Un citoyen qui pense qu’un rapprochement entre l’administration et le peuple resoudra les problemes d’une crise economique et sociale profonde…
    Il est encore plus etonnant de s’imaginer un pays qui evolue, qui cree une dynamique orientee vers l’interet de son peuple avec des dirigeants qui n’ont pas reussi a faire leur preuvse pendant plus d’une decennie, une monarchie qui traine depuis plus de 4 siecles et qui emmene droit dans le mur ses sujets… Une monarchie qui a excelle pourtant dans le classement Forbes…
    Changer de leader ne change rien… FAUX de chez FAUX, ARCHIFAUX…l’insurrection huguenote, la guerre d’indépendance américaine, la revolution francaise… Elles ne se sont pas faites en un jour… Reveillez vous… Les marocains ont conscience qu’ils doivent aller chercher leur dignite, elle passera par des sacrifices, des pertes humaines, des dechirements… avant d’aboutir a un nouvel equilibre… lequel, je ne le saurais predir… Je le souhaite en harmonie avec la culture arabo-berber-musulmane, consciente de son histoire, de sa richesse, de son ouverture… Un model socio-economique basee sur un echange equilibre, generant des richesses dont befeficierai une grande tranche de la population, qui aurait access aux services publiques qui feront honneur a une justice sociale sans corruption… non ce n’est pas un projet sur 5 ans ni sur 10 ans… il faudrait attendre au moins le temps d’une generation pour y arriver… le compte a rebours a deja sonne…

  40. @Honte

    Tu n’as pas l’impression d’avoir lu trop de livres ?

    Trop, par rapport à tes capacités neuronales bien entendu.

  41. Reaction qui ne m’etonne pas de celui qui n’a meme pas entendu parler du mineur de Tiznit…

  42. @Honte

    Au Maroc, nous sommes nombreux, plus de 30 millions parait-il.
    On ne peut pas être au courant de tout ce qui passe partout, à moins d’avoir peu d’occupations et de passer son temps à feuilleter Almassae et journaux similaires … un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre.

  43. @citoyen

    Je ne poste pas des coms sur un blog, j’échange mes idées avec des citoyens … tiens, du coup je me sens tout bête là.
    J’aurai pas du échanger avec toi, rends moi mes idées 🙂

  44. @ tous

    Je rentre de mes petites vacances et je trouve que çà chauffe entre les intervenants!

    C’st bon signe! Même si certains comme notre almi Hontde racontent n’importe quoi!

    Comme si l’insurrection huguenote,la guerre d’indépendance américaine, la révolution française avaient consisté juste à changer UN leader! Je crois qu’il n’a rien compris à l’histoire du monde!

  45. @ salvadorali

    je crois être l’un des rares marocains à refuser catégoriquement d’aller en vacances chez les européens depuis l’instauration du visa par nos voisins du nord!

    Je laisse ce genre de distraction à ceux qui se disent défenseurs des intérêts du peuple mais qui n’hésitent pas à aller quémander le fameux sézame aux consulats européens : cela me rappelle trop l’histoire des fameuses “protections” qui ont failli détruire l’unité nationale durant la fin du XIXème siècle!

    Je me contente de visiter mon pays, de faire de petits sauts dans les pays arabes! J’aimerai bien aussi visiter un ou deux pays subsahariens!

  46. @Hmida

    Moins de 2% des marocains passent leurs vacances en Europe. Faire partie des 98% n’est pas RARE. Achète toi un dico.

  47. La guerre d’indépendance américaine a juste changer UN leader? T’est con ou tu fait semblant? Quid du renversement de l’Église? Du fédéralisme? De la liberté d’expression?

  48. Cher (Je ne trouve pas de qualificatif pour vous decrire idiot?Optu?…), comment peux tu etre aussi debil pour interpreter mes mots ainsi… les revolutions ne changent pas un leader??? La revolution change avant tout un peuple, la chute du leader n’est qu’une consequence… la revolution manifeste le desir du changement d’un peuple qui exprime son ras le bol, sa detresse vis a vis d’un system qu’il considere injuste, dont il n’a plus confiance, aucun espoir de changement… le peuple ira chercher ses droits… il trouvera son leader qui n’est pas pret d’etre un proche du pouvoir actuel.

  49. @ jaidi rachid

    achète-toi des lunettes : hmida a parlé des marocains qui “refusent” d’aller, pas de ceux qui n’y vont pas.

    il fallait voir je crois dans cette formulation l’expression d’une position de principe, qui pourrait être celle d’une partie de la population qui, bien qu’ayant soudain les moyens d’aller passer ses vacances dans un pays à visa, refuserait compte tenu de l’humiliation que cela constitue. reste à évaluer avec exactitude le pourcentage que cela fait, vite un sondage ! il me semble que le résultat ne manquera pas de faire beaucoup de bien à la fierté nationale…

    d’ailleurs si je me permets de te répondre à la place de notre hôte sur ce point, c’est parce que je pratique la même attitude.

    dommage que tu n’ai pas réagi plutôt sur “ceux qui se disent défenseurs des intérêts du peuple mais qui n’hésitent pas à aller quémander le fameux sésame aux consulats européens “, ou tout simplement ceux qui profitent des instituts culturels étrangers pour répandre leur animosité envers leurs pays…

  50. @ honte

    Je ne suis surement pas OPTU comme tu l’écris et je suis surement moins idiot que toi : je n’insulte jamais mes commentateurs!

  51. L’esprit de solidarité des commentateurs de l’espèce de Honte, jaidi rachid, hezlbot, … fait qu’ils participent à plusieurs pour pondre les mêmes idioties, ils ont raison, ça serait trop de bêtises à assumer pour un seul idiot.

  52. @hmida

    “je n’insulte jamais mes commentateurs!”

    Ne te fais pas de souci, je m’en charge.

  53. C’est avec un B que ca s’ecrit OBTU… erreur de frappe si jamais tu n’avais pas saisi le mot, qui veut dire borne, qui voit que dans un seul angle…

  54. @ honte

    le fait d’être ce que tu dis (et sans doute ce que tu es toi-même compte tenu de ton endoctrinement idéologique) s’appelle être OBTUS, avec un S à la fin, que tu sois seul ou en bande…

  55. @Salvadorali

    ils poussent comme des parasites, il doit y avoir un nid sur la toile.

  56. Bonsoir à tous :

    A ce que je sache, la transition démocratique, là je reprends ce qui a été dit par M. Hmida, ne signifie pas le changement des hommes politiques ( un chef de l’Etat comme c’était le cas en Egypte), elle ne renvoie pas à une interprétation mécanique, superficielle pareille.

    La transition démocratique devrait affecter le système, le mode du gouvernement des hommes, sinon, on serait devant une fugacité sociale, des mécontentements financiers et sociaux passagers.

    Hicham / professeur agrégé d’économie.

  57. @Salvadorali

    Un truc qui me vient à la tête, les pique-niqueurs du 20 fév., ils ont oublié de fêter leur 1er anniversaire ou quoi ? on est déjà le 24.
    A Rabat ils sont tellement nombreux qu’ils passent inaperçus, on les confond avec une descente de tramway.

  58. A suivre ce genre de discussions on se croirait dans un salon de coiffure, je suis désolé quand on commence par insulter celui ou celle avec qui on n’est pas d’accord , ce n’est guère de la démocratie mais de la dictature.Il faut respecter tout ce que dit ton adversaire en essayant de dire le contraire en argumentant tes idées, essayer d’être persuasif et convaincant mais surtout respecter les idées des autres.Je suis vraiment désolé de lire ce genre de commentaires car si je n’aime pas ce qui est avancé par mon adversaire je dois au moins respecter la liberté d’expression et par la suite présenter mes antithèses sans arriver à dire du mal d’autrui.C’est quand même malheureux d’en arriver là; la toile a besoin de gens qui acceptent les critiques constructives et non de tirer à boulets rouges sur tout ce qui bouge.J’espère que mon intervention a été on ne peu plus claire.

  59. @Salvadorali

    Non, je voulais dire une descente de passagers à une station de tramway, avec toutefois une petite différence, les passagers se dispersent d’un coup, les manifestants se dispersent aussi d’un coup, mais d’un coup de matraque en plus.
    🙂

  60. @ouenzar

    “J’espère que mon intervention a été on ne peu plus claire.”

    En effet, c’est peu clair.
    Si tu peux recommencer et sans insultes.

  61. @ Le Penseur

    il a une dent contre les coiffeurs cet ouenzar tu ne trouves pas ? OK tout le monde n’apprécie pas les merlans bavards sans compter les adeptes des coiffeurs militaires qui ne sont pas là pour couper les cheveux en quatre.

    mais de là à jeter le discrédit sur une corporation qui fait que l’homme peut prétendre dignement à la civilisation, t’as qu’à voir la tradition romaine des cheveux courts et des visages glabres, il y a un pas à ne pas franchir.

    en plus on ne sait pas à qui il s’adresse en particulier, t’as remarqué ?

    reste que dans le fond de son bavardage, deux choses révèlent à mon avis une espèce de pensée préfabriquée : quand il brandit l’argument du respect à priori des idées des autres, et quand il se gargarise de liberté d’expression. alors que certaines idées ne sont absolument pas respectables (comme JLMélenchon par exemple l’a prouvé en trois rounds à Marine Le Pen ier soir sur France 2 😉 et que la liberté d’expression n’est que relative, compte tenu ne serait-ce que du respect de la présomption d’innocence…

    bref je t’ai trouvé bien gentil de répondre à un tel commetteur de commentaires 😉

  62. @Salvadorali

    “bref je t’ai trouvé bien gentil de répondre à un tel commetteur de commentaires” 🙂

    Moi qui me demandais si mon ami et concurrent Salvadorali allait arriver être nominé aux Awards 2012 du blog Hmida, là je ne me fais plus de soucis pour toi (pour moi si 🙁 )

    Comme beaucoup de gens, les gens trop sérieux (msetfin’ – j’adore ce terme), les gens bine rangés m’ont toujours dérangés, à la limite je trouve ça horrible d’avoir à subir le stress et les difficultés naturelles de la vie sans avoir à se défouler avec de la dérision, non pas fade mais bien pimentée. D’ailleurs à propos de piments et d’épices, la routes des épices n’a-t-elle pas ouvert la voie à nos voisins européens, pendant leur renaissance, à de grandes découvertes ayant métamorphosé la face de notre planète Terre.

    Tu as eu raison d’évoquer le débat “JLMélenchon – MLePen”, où la vivacité d’esprit engendre un spectacle attractif, et invite l’individu téléspectateur à se positionner et même à se remettre en question par rapport à ses propres convictions et contradictions.

    Je ne sais pas ce qu’en pense notre ami Ouenzar de cette discussion de salon, salon de coiffure.

  63. @ Le Penseur

    mon cher je n’approuve guère ta logique concurrentielle permets moi de te le dire au risque de déplacer le débat voire d’en arriver à dire des choses déplacées.

    d’abord pourquoi et en quoi serions nous concurrents, explique moi un peu ça stp. à la limite cons courants, wé. mais je dirais plutôt : concourants 😉 voyons tu sais bien que nous ne sommes que les sbires du sieur hmida, ses porte-plumes (le pluriel des mots composés, quelle plaie!) enfin tu vois de quoi je veux parler…

    d’ailleurs tu vois bien que nous ne faisons que se repasser entre nous les balles que le maître des lieux se plait à mettre en jeu donc franchement je ne vois pas où tu vas chercher de telles prétentions à l’individualité compétitive ? d’autant qu’il n’est pas encore scientifiquement prouvé que toi et moi ne sommes pas une seule et même personne en réalité…

    j’en profite pour souligner puisque tu y fais aussi subtilement allusion, mais je reconnais là ta pépèreversité foncière, que le mouvement du 23 décembre que j’avais lancé précisément le 23 décembre dernier en protestation au prix de meilleur commentateur que t’avait autocratiquement attribué hmida, n’avait nullement pour motivation une quelconque vanité lésée, genre pourquoi c’est lui qui l’a eu et pas moi donc je vais lui pourrir la vie, non non, rien à voir avec ça. c’est juste par justice, tu comprends ?

    mais à part ça tu penses bien que j’ai trouvé délicieuse ta digression hautement parabolique sur les épices 😉

  64. Malheureusement,les réponses à mon intervention ont été d’une médiocrité fracassante; ce qui démontre que nous sommes toujours en face de discussions vaines et inutiles.Améliorons un peu nos débats sans arriver à dire n’importe quoi, n’importe comment.Quelques intervenants soulèvent mon ire et j’en suis vraiment désolé.D’ailleurs, je ne ferais plus de commentaires tant que certains parmi vous ne respectent pas la démocratie.J’espère que je me suis fait comprendre.

  65. Il suffit de s’absenter une semaine de ce blog pour voir un post de hmida transformé en champs de bataille.
    @ le penseur et Salvadorali
    Qu’est ce que vous êtes de mauvaise foi tous les deux! Vous les défenseurs de la veuve et l’orphelin (enfin surtout de la jolie veuve…), le pauvre chaf n’a fait qu’exprimer “qu’il s’est bien fait comprendre”. Un peu d’indulgence pour le p’tit peuple de temps en temps, c’est pas tous les jours qu’on fabrique des super-posters primés aux Hmida awards…
    Du reste, y a une chose sur laquelle je suis absolument pas d’accord avec salvadorali: toute idée est recevable même (et surtout) si elle n’est pas respectable. D’abord, respectable est un terme très relatif d’un individu (ou peuple) à un autre: y a qu’à voir les français et les turcs a propos d’un certain génocide. Ensuite, c’est dans le débat d’idées que se développe l’esprit critique du citoyen, un pré-requis pour toute liberté de conscience.

    M’enfin je parlais comme ca, moi ptit peuplard…

  66. @ Chronic Crazy

    Je crois que si mon blog se transforme en champ de bataille c’est la discussion y est ouverte, sans tabou et sans restriction, sinon la loi, la déontologie et le respect des autres!

    Cette situation ne se retrouve pas partout malheureusement, même chez les plus ardents défenseurs de la liberté de penser et de s’exprimer qui croient détenir la vérité et qui refusent toute critique!

  67. C’est tout l’esprit de la politique pour servir et non se servir qui doit être revu.

    C’est aussi l’un des premiers signes de passage du statut de “sujets” au statut de “citoyens”.

  68. @ chronic crazy

    en tant que blogueur et que commentateur, tu as évidemment le droit de déplorer que ce blog se transforme en champ de bataille… or tu dénigres ce faisant les efforts méritoires de nos trolls de saison qui s’emploient vaillamment à répandre de l’électricité dans l’air. moi je dis qu’une telle ingénierie de la malveillance, bêtise et méchanceté mises au service d’un combat douteux, vaut bien que l’on s’en réjouisse au nom de l’absolu du génie humain, toutes choses égales par ailleurs.

    quant à cette histoire de chaf, j’ai relu les commentaires depuis le début, pas de trace d’une précédente intervention de ce chaf dont tu prends, je me demande bien pourquoi, la défense contre le Penseur et moi-même… sous prétexte que notre mauvaise foi élitiste nous couperait du petit peuple comme tu dis ?

    mais je persiste et signe sur le point de l’irrecevabilité. d’abord par déformation méthodologique de juriste procédurier 😉 même si je suis d’accord sur la relativité des valeurs de civilisations, qu’elles soient morales ou culturelles.

    tout de même, il demeure en règle générale une zone vouée à la réprobation, la licence morale ne vaut rien de bon aux sociétés humaines quelles qu’elles soient et qui dit totem dit tabou. concrètement ya pas à tortiller du c. pour ch. droit comme disait l’autre, les arméniens ont bien été massacrés par paquets de mille en Turquie au début du XXe siècle. et il faudrait trouver ça recevable ?

    évidemment je suis de mauvaise foi, vu que l’on peut discuter de tout mais hélas pas avec n’importe qui 😉 les petits branleurs de nichane qui s’étaient fait allumer suite à leur numéro vaseux sur les blagues les plus corsées du “petit peuple” marocain n’avaient pas le talent nécessaire pour faire passer leur humour irrecevable en douceur…

    liberté de conscience, en voila de la tarte à la crème ! et belle arnaque intellectuelle, goupillée par le premier terme censé mettre tout le monde au garde à vous pour commencer avant d’appliquer cette utopie à l’état de conscience de chaque individu… ton modèle n’intègre pas le paramètre du déterminisme du milieu, ton idéologie n’est pas assez écologique de mon point de vue.

    parlons plutôt d’états plus ou moins éveillés de conscience, ce qui renvoie à un idéal de référence, par exemple l’extase de l’amour divin chez les soufis, ce “nirvana” islamique qui éclairerait parait-il de sa lumière transcendante le chemin des apprentis…

    autrement dit : allaH i laqina m3a ma hsen menna 😉

  69. @Salvadorali

    A propos d’épices, tu connais l’histoire du mec à qui on demande “vous aimez manger épicé ?” et qui ayant compris (et pisser) répond “oui, mais pas en même temps quand même”. 🙂

    @Maître Chronic Crazy

    La morale de cette blague c’est que dans la vie, parfois il faut faire des choix. Je t’invite à la raconter à ton client Ouenzar alias Chaf pour qu’il choisisse un pseudo, un !

  70. @all
    Z’avez remarqué que notre bon prince Big Bro’ a daigné nous rendre visite. A partir de maintenant, vous serez des bloggueurs influents chers amis… Même si j’ai pas compris le sens de son commentaire…

    @ hmida
    Blague à part, tu as raison, c’est un signe d’ouverture et de tolérance, dont tu portes une bonne part de mérite. Parfois j’aimerai retranscrire cela en IRL.

    @Le Penseur
    Cher Procureur, merci de m’instituer avocat de la défense, ca fi plizir!! Puisque l’habit fait le moine, je me permettrais de continuer a défendre celui qui préfère l’avoir entre deux chaises. Mon client a le mérite d’avoir deux défauts: celui de l’utopisme et celui de la candeur. Deux choses qui dans la politique des mots ne font pas très bon ménage. Mais qui dans une société idéale, comme celle d’un Aldous Huxley aurait le pouvoir de vous éloigner des turpitudes de la vie. Souhaitons lui donc de perdre au moins l’une des deux rapidement…

    @salvadorali
    Mais que donc?!? Je ne déplore jamais, je constate, je m’amuse du fait: les trolls sont comme ce bout de liège dans un bon vin. Il vous le gâche mais ne vous empêche en rien de le boire!
    Pour en revenir aux arméniens, ce n’est pas tant la véracité historique que je discutais mais la manière de présenter un bout d’histoire selon la vision du vaincu/vainqueur. Légiférer pour éduquer, je trouve ça plutôt cavalier et assez “dictature bananière”. Mais la France n’est plus à ça près…
    Sur une note plus positive, c’est à dire ta rigidité écologique consistant à tirer la langue dès que le mot liberté est prononcé, permets moi de te rappeler que déterminisme ou pas, la liberté de conscience nait dans la variété absolue du choix. Or qui dit choix suppose l’absence d’à priori, c’est à dire de jugements préconçus.
    Quant à l’éveil de conscience, je ne peux le concevoir que comme étant encore plus abstrait et flou car il met de l’avant des concepts choisis avec soin et donc un référentiel que je peux tout aussi bien réfuter!

    “j’espère que je me suis fait comprendre!”, schizophrène anonyme.

  71. @ chronic crazy

    OK, la variété absolue du choix, je m’incline volontiers 😉 sauf que ma rigidité écologique que j’assume comme tu vois n’a rien contre le principe de liberté que d’ailleurs je suis très mal placé pour dénigrer, mais bon, je vais céder au confort de l’étiquetage et continuer de passer pour ce que je suis pas, ou alors fonctionnellement, ce qui cesserait de m’impliquer personnellement…

    en te faisant remarquer à mon tour qu’un vrai schizophrène aurait conclu : j’espère qu’il s’est bien fait comprendre 😉

    du coup ça nous ramène à notre big brother cybernational qui a l’air de quelqu’un msikin dont l’éveil de la consciecne citoyenne parasiterait douloureusement un atavisme écologique d’assujetti…

    pour ma part je préfère encore être sujet qu’objet mais il faut bien que bigbroz’ n’ait pas trop l’air d’être ce qu’il est; donc laissons-le donner des gages aux réformistes radicaux… ou alors il faudrait lui expliquer la symbolique haute de l’allégeance, qu’il ne meure pas idiot.

  72. @Chronic Crazy

    J’aimerais bien être naïf à mon tour et croire en la candeur de ton client multi-pseudos, je n’y arrive pas.

    Disons que la pratique du troll, accompagnée de l’analyse de ses retours et conséquences, nous a forcé Salvadorali et moi même, à distinguer dès les trois premiers mots d’un commentaire, le caractère dudit commentaire : ‘naïf’ ou ‘vicieux’.

    Et pour l’instant, nous n’en sommes qu’à une logique binaire : ‘naïf’ ou ‘vicieux’, ‘0’ ou ‘1’ … en attendant la ‘logique floue’.

    D’ailleurs à propos de logique binaire, le besoins en calculateurs n’a-t-il pas ouvert la voie aux cousins de nos voisins européens, bien après leur renaissance, à de grandes découvertes ayant métamorphosé la face de notre planète Terre.

  73. @ Le Penseur

    et toi tu connais celle du mec qui après avoir mangé très épicé dit à sa femme : – chérie, et si pour changer on faisait l’amour comme les chiens ? et à qui sa femme chérie répond : – pourquoi pas mon amour mais pas dans une rue où on nous connait…

    mais par respect pour le sujet du billet que nous sommes censés commenter, je dirais que l’agitation artificiellement entretenue dans notre pays depuis quelque temps relève surtout des troubles de l’entendement, à en juger par le peu de bon sens de ceux qui s’obstinent à jouer cette carte-là.

  74. Zemzami a une grima et c’est le roi qui lui a donné! Quel pays fascinant.

  75. @ abou abass

    Ce qu’il y a de fascinant c’est que le patron du parti du Renouveau et de la VERTU (oui monsieur, LA V …E…R…T..U) accepte un grima!

  76. @ abouabass

    zemzami a une grima et c’est le roi qui LA lui a donnéE.

    @ hmida

    d’après la presse ce matin, M. Rebbah aurait ouvert la boîte de Pandore. elle est bien aimable la presse marocaine de créditer ses lecteurs d’une telle familiarité avec la culture mythologique 😉

    sérieusement, je ne vois pas pourquoi la publication de cette liste (il fallait s’attendre parait-il à cette mesure éminemment populiste du PJD) devrait fatalement être perçue comme le déclenchement d’une mécanique malfaisante ? à moins que certains la souhaitent précisément ainsi ?

    personnellement je me fous de savoir si tel ou telle a été gratifié d’un agrément de transport ou pas. sachant que je trouve normal qu’un système politique gratifie ses fidèles, et dans le cadre de la tradition marocaine d’état providence, je vois encore moins où est foncièrement le mal à cela ?

    d’un autre point de vue, il s’agit désormais de mettre tous ces gentils bénéficiaires de grimate en face de leurs responsabilités de transporteurs par délégation-concession de service public. envers les citoyens-usagers-passagers en premier lieu.

    ce qui impliquerait par exemple pour Mme Naïma Samih, envers laquelle j’entretiens d’ailleurs une sincère admiration, d’aller chanter de temps en temps dans l’autocar dont elle est la légitime profiteuse 😉 histoire de remonter le moral des graisseurs et qui sait de responsabiliser davantage les chauffeurs. transporter une star comme dirait notre ami chronic crazy c’est pas comme charrier du populo… ou alors M. Zemzami officiant lui-même au guichet de se petite entreprise de transporter agrémenté et gratifiant en prime ses passagers de bénédictions pour la route.

  77. Zemzami, pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est celui qui halalise de coucher avec une femme morte. Et la grima, c’est le roi qui LA lui a donnéE.

  78. @ abouabass

    coucher avec une femme morte, quelle horreur ! mais faut comprendre aussi les fantasmes des gardiens de cimetières, c’est peut-être leur lobby qui a fait pression sur zemzami pour lui soutirer une fatwa ? quoique si on ne respecte plus rien, pourquoi pas tant qu’on y est autorise le mariage homosexuel ?

  79. Marriage gay au Maroc…nous n’en sommes meme pas a la depenalisation.

Comments are closed.