Gouvernement Benkirane : un gouvernement de provinciaux universitaires.

Pour  une fois que nous avons un gouvernement normalement issu des urnes, il est intéressant de nous pencher sur les origines régionales des divers ministres et sur leur cursus.

La première remarque que l’on peut relever est la très grande diversité régionale de l’équipe gouvernementale.

Seules sept personnalités sont nées dans les villes qui alimentent traditionnellement les bureaux ministériels : 3 rbatis, 2 fassis et 2 casablancais.

Les villes moins importantes fournissent un quota de ministres assez important : Tanger, Kénitra et Beni-Mellal sont représentés par deux ministres chacune.

Marrakech et Salé n’ont qu’un seul représentant.

Le reste du contingent ministériel provient de pratiquement toutes les petites villes du pays : Bajaad avec 2 ministres, Berkane, Inezgane, Tafraout,Oulad Taima, Imouzer Marmoucha, Ksar El Kebir, Marigha, Midar, Sidi Benour, Ifrane, Midar, Sefrou et Oulmes (sauf erreur de ma part).

Pour ce qui est du cursus des membres  de ce gouvernement, il est assez réconfortant de noter que le niveau intellectuel de cette équipe est des plus honorables.

Avec des licenciés et des ingénieurs des grandes écoles nationales ou étrangères, avec des  docteurs d’état et  des diplômés d’instituts prestigieux, avec  des professeurs universitaires et des hommes d’affaires de grande envergure, avec  des médecins spécialistes et des doyens d’université, avec des juristes reconnus et des grands commis de l’état, le gouvernement Benkirane ne peut être critiqué sur ce plan.

On peut cependant regretter le manque d’expérience de la gestion des affaires publiques qui peut handicaper un certain nombre de ces ministres : mais le prix à payer à l’arrivée d’une nouvelle majorité! L’alternance n’est pas une sinécure!

Le problème sera de voir si cette trentaine de provinciaux bardés de diplômes et surement armés d’une sérieuse dose bonne volonté va pouvoir et savoir  affronter les défis du Maroc actuel!

A eux de nous montrer ce qu’ils sont capables de réaliser! La nouvelle constitution leur en offre l’occasion!

 

 

 

 

1 thought on “Gouvernement Benkirane : un gouvernement de provinciaux universitaires.”

  1. nouveau gouvernement :
    déjà 72 heures et aucun dérapage dial t’khounij !?

Comments are closed.