Incursion dans la blogoma arabophone : troisième étape.

J’ai presque failli à ma promesse d’aller à la découverte de la blogoma arabophone, à cause d’une part d’une actualité intense  et d’autres des circonstances personnelles qui m’ont laissé peu de temps libre.

Mais je retourne à ma découverte en me plongeant dans l’espace de AHMED, le défenseur acharné de l’utilisation de  la langue arabe dans les activités bloguiques, et ce à travers le site bien connu BLAFIRANCIA.

Personnellement, j’ai toujours considéré que la langue utilisée n’avait aucune importance et que seuls comptaient le message émis et surtout l’impact obtenu.

C’est ainsi que je me propose aujourd’hui de vous faire découvrir la production personnelle de AHMED dans son blog http://alach.blafrancia.com/

Ce blog, ouvert en 2007 a connu des fortunes diverses, puisque son propriétaire l’avait abandonné pendant quelques mois pour y revenir heureusement, avec une ardeur renouvelée.

Les sujets abordées sont variés et divers, comme le précise l’entête de l’espace : “Questionnements d’un marocain sur ce qui se passe au Maroc et à l’étranger”.

Le mode souvent utilisé par l’auteur relève de la satire et cela donne parfois des billets savoureux comme celui où Ahmed imagine une rencontre entre Sarkozy et Benkirane.

Je vous invite donc à une petite incursion, toute à fait aléatoire dans le blog ALACH en prenant au hasard quelques billets.

En décembre 2007, AHMED se posait la judicieuse question de savoir quand s’arrêterait la guerre froide entre le Maroc et l’Algérie, provoquant une série de commentaires très intéressants.

En décembre 2008 et après de longs mois de silence, le blogueur a repris  son clavier et nous emmène dans les hauteurs isolées et désolées de l’Atlas, en nous demandant d’aider nos frères de ces régions reculées.

Dans ce blog, on trouve aussi des lettres adressées à Abdelilah BENKIRANE du temps où il n’était encore que secrétaire général du P.J.D.

Ahmed avait écrit un billet où il énumérait les cinq éléments dont il redoutait la survenance à l’occasion des manifestations prévues lors des premières sorties publiques du dimanche 20 Février 2011.

Avec un hueur dévastateur, il nous fait le portrait du “fassi” bien né et bien encadré par sa famille dans un billet à l’intitulé vitriolé “3ammi al fassi wa khali el fihri”.

Le blog que je vous présente aujourd’hui mérite que l’on s’y attarde et que l’on feuillette à tête reposée ses différentes rubriques, qui vont des événements nationaux à l’économie, du printemps arabe à l’art, des problèmes syndicaux aux problèmes internationaux!

Bonne découverte!