ISRAEL ENCORE UNE FOIS DÉFIE LE MONDE

On se moque de qui?

L’ONU exhorte l’état d’Israël à cesser la colonisation des territoires occupés!

Et le monde s’enthousiasme…

Victoire, crient les palestiniens !

Camouflet pour Israël, avancent d’autres!

Résolution historique, affirment certains!

Alors que le Conseil de Sécurité n’a rien fait d’autre que “exhorter” et si l’on se réfère à la plupart des dictionnaires dans le mot “exhorter”, on trouve la notion de “tenter de convaincre” !

Il n’est nullement fait état d’obligation impérative, juste une exhortation, basée sur le disocurs!

Et pourtant ISRAEL a très mal pris la chose et l’état hévbreu est tout de suite monté sur ses grands chevaux!

Avec convocation des ambassadeurs des pays qui ont voté cette “résolution”! Même l’ambassadeur des USA – allié traditionnel et inconditionnel d’Israël – a été prié de venir s’expliquer devant Natanyahou de l’abstention de son pays, comme un vulgaire fonctionnaire tenu de se justifier devant son supérieur hiérarchique!

Avec rappel de quelques ambassadeurs et avec des sanctions diplomatiques!

Et comble de l’effronterie en droit international, l’état d’Isra¨Pel déclare haut et fort qu’il rejette la décision du Conseil de sécurité et qu’il ne s’y conformerait pas!

On peut donc se demander à quoi sert l’O.N.U? On peut s’interroger à quoi sert le Conseil de Sécurité? On est en droit de se poser la question sur la suite éventuelle de ce nouveau défi lancé par Israël à la communauté internationale et à ses plus hautes instances!

Obama a-t-il voulu tirer une dernière salve avant de disparaître des radars de la politique américaine? Il n’ se serait pas pris autrement!

A-t-il voulu planter un clou empoissonné dans le pied de son successeur en le laissant revenir à la case départ avec les risques, fussent-ils minimes, que cela comporte?

En tous cas, cette résolution va rejoindre la pléthore de décisions de l’ONU – Assemblée Générale ou Conseil de Sécurité – que l’état d’Israël ignore superbement depuis des lustres sans qu’auncune sanction d’aucune soerte ne vienne sanctionner ce comportement de “enfant gâté”!