Le dernier rapport de la H.A.C.A. : la montagne accouche d’une souris!

La HAUTE AUTORITE DE LA COMMNUNICATION AUDIOVISUELLE vient de publier un rapport d’une soixantaine de pages sur “le temps d’intervention des personnalités politiques, professionnelles et syndicales, relatifs aux journaux d’information durant le 4ème trimestre, ainsi qu’aux programmes d’information durant le deuxième semestre de l’année 2014, au sein des médias audiovisuels publics et privés nationaux“.

En langage clair, cela veut dire que des agents de la HACA sont payés pour écouter attentivement TOUTES radios nationales, privées et publiques et pour regarder TOUTES les chaines de télévision nationales!

Ces valeureux fonctionnaires ont pour mission essentielle et fondamentale de relever à la seconde près le temps de parole accordé à telle ou telle personnalité politique, professionnelles ou syndicales par chacun de ces médias!

Comme dirait mon ami espagnol, vaya trabajo!

Quel travail !

Cela doit être terriblement dépressif de suivre la faune politico-professionnalo-syndicaliste nationale et d’en compter chaque mot, chaque déclaration, chaque sortie!

Quand on pense que Si Abdelillah Benjkirane, même sous sa double casquette de chef du gouvernement et chef de parti, n’arrive pas nous faire espérer en un avenir meilleur, qu’il nous fait plus sourire ou grincer des dents qu’autre chose, on peut plaindre ces fonctionnaires.

Quand on pense que Si Hamid Chabat, même sous sa triple casquette de chef de parti, de chef d’un grand syndicat et meneur en chef de l’opposition, est plus proche de l’invective et de la provocation que des déclarations politiques constructives que l’on est en droit d’attendre du chef de l’opposition, on peut plaindre ces fonctionnaires dévoués.

Quand on pense que les actuels responsables de l’U.S.F.P., alors que leurs ainées étaient jadis grands orateurs devant l’éternel, ne savent plus que souffler sur les braises de la division ou du populisme le plus malsain, on peut plaindre ces fonctionnaires consciencieux.

Quand on entend les divers responsables syndicaux réclamer les hausses de salaires des fonctionnaires dont ils savent pertinemment qu’elles sont irréalistes et qu’ils freinent des quatre fers pour bloquer la réforme des retraites dont ils savent pertinemment qu’elle est urgente et inévitable, on peut plaindre ces fonctionnaires vigilants.

Quand on entend les chefs de certains “particules” qui n’existent que sur le papier se battre comme des chiffonniers pour accéder à la tête de leur petit groupe d’adhérents, on peut admirer la patience de ces fonctionnaires attentifs.

Non, franchement, le citoyen marocain est en droit de s’interroger sur l’utilité de la perte d’autant d’énergie, en moyens humains et matériels, pour connaitre ce que tout le monde sait, c’est-à-dire que notre élite politico-professionnalo-syndicaliste n’a rien à nous dire.

Ce secret de polichinelle mérite-t-il que la H.A.C.A. sous la houlette d’une militante de longue date lui accorde autant d’importance!

La H.A.C.A. a je suppose d’autres attributions, plus fondamentales : les exerce-t-elle? Une visite du site de la H.A.C.A. ne donne pas l’impression d’une activité débordante!

23 thoughts on “Le dernier rapport de la H.A.C.A. : la montagne accouche d’une souris!”

  1. à la H.A.C.A tous les agendas sont bien remplis, de cases vides.
    ils sont tellement occupés que ceux qui arrivent en retard croisent ceux qui partent à l’avance … chez eux les horaires sont tellement importants qu’ils ont tous les yeux fixés sur la pendule 🙂

  2. @ hmida

    le décompte du temps de parole médiatique est le fruit statistique indigeste de la démocratie partisane et d’une approché égalitaire des discours politiques-idéologiques…

    merci en tous cas d’avoir répondu à ma question sur ce qu’il faut attendre de la HACA en matière de contrôle et de réglementation des médias en question, notamment pour ce qui est des animateurs foireux d’émission religieuses 😉 http://salvadorali.centerblog.net/583-esprit-de-l-islam-es-tu-l

  3. @ salvadorali

    La HACA manque cruellement à son devoir de régulateur du champ audiovisuel : elle est d’un laxisme presque condamnable quand il s’agit des émissions médicales ou diététiques qui font des ravages dans les foyers marocains qui n’ont pas les moyens de payer les services d’un médecin!

    Son inaction lors du bombardement publicitaire subi par les téléspectateurs après l’heure de la rupture du jeune durant le ramadan est aussi une grande lacune dans le fonctionnement de cette institution!

    J’avais déjà abordé ces sujets dans des billets antérieurs :

    http://www.citoyenhmida.org/radios-privees-et-sante-publique-la-haca-doit-trancher/

    http://www.citoyenhmida.org/vite-une-decision-un-reglement-une-circulaire-de-la-haca/

    Le manque de rigueur flagrant dans les émissions religieuses doit également faire l’objet du rappel à l’ordre de la HACA!

    J’aurais pensé que la nomination d’une ex-professeur, ex-inspectrice de l’enseignement, ex-militante des droits de l’homme et défenseure acharnée des droits de la femme aurait apporté plus de punch et de sérieux à la HACA. Il n’en a rien été !

  4. @ hmida

    une solution serait que tu lui consacres un billet suffisamment réprobateur et catégorique, à cette brave dame qui ne doit pas avoir les coudées très franches j’imagine.
    donc tu publies ce billet et ensuite tu laisses faire la diffusion virale sur les cyber réseaux sociaux jusqu’à ce qu’il aboutisse sur le bureau de la concernée.
    et à partir de là on est tous avec toi 😉

  5. PS
    ou alors c’est qu’y’haca la virer, me suggère un copain qui rêve de monter sa propre radio privée qui ne diffuserait surtout pas la soupe infâme que les radios privées ont la haute autorité de diffuser…

  6. @ salvadorali

    Je ne crois pas à ce mythe de “ne pas avoir les coudées franche” : un responsable quand il accepte un poste doit aller jusqu’au bout de sa misssion ou démissioner s’il sent qu’on met des batons dans les roues!

    Or, nos responsables n’aiment pas les vagues : ils préfèrent le confort des bureaux climatisées, des voitures de service, des logements qui vont avec, des missions à l’étranger et de tous les autres avantages qui vont avec le poste!

    La mission qui leur est confiée, ils s’en tapent le popotin, Lalla Mina comme les les autres!

    Et ce n’est surement pas un billet sur mon blog qui changera la donne

  7. encore un troll qui fait pschitt, je veux être remboursé !!!

    🙂

  8. @ le Penseur

    la station radio était privée, évidemment 🙂 et le taxi aussi, des moyens de protester contre autant de mépris…

  9. @ Hmida & Salvadorali

    Il ne faut pas inverser les choses.
    Les radios privées font écouter à leurs fidèles auditeurs ce que ces mêmes auditeurs ont envie d’entendre.
    C’est donc l’auditeur qui fait que la radio existe, et non l’animateur.

    S’il y a des corrections ou des évolutions à apporter, c’est au niveau des naïveté, des croyances et de l’ignorance ambiante qu’il faudrait agir.

    Des gens instruits et ayant des choses intéressantes à raconter, ce n’est pas ce qui manque, mais c’est leur concentration au niveau d’une couche sociale, où plutôt leur très faible répartition à travers l’ensemble du tissu social qui pose problème.

    Tant que les parents les plus aisées refuseront de faire partager à leurs enfants le même banc d’école que celui des familles les moins aisées, il y aura un Maroc de vitrine, plus ou moins présentable, et un Maroc de fond de boutique à cacher.

    Après, il ne faut pas s’étonner d’entendre des idioties à la radio.

  10. on trolle, ce n’est pas bien, on ne trolle pas, ce n’est pas bien non plus.
    il reste une troisième alternative, en même temps ne pas troller et ne pas ne pas troller … ne bougez pas j’essaie ça tout de suite

  11. @ le Penseur

    de toute évidence tu ne réalises pas que tu as pétrifié pour ne pas dire plombé le débat avec ton trollisme alternatif qui ne tient même pas ses promesses.

    d’ailleurs et pour revenir à notre bonne vieille pseudologie, j’ai été tenté de reformuler ton pseudo, en dépit du risque de contrarier notre hôté 🙂

    tu en serais devenu “le P.Trolleur” en hommages aux “pétroleur-se-s” de la Commune de Paris qui f. carrément le feu au c. des rentiers de la Révolution soi-disant française 😉

  12. @Salvadorali

    “tu as pétrifié pour ne pas dire plombé le débat avec ton trollisme”

    ça prouve qu’il ne volait pas très haut, le débat.

  13. @ le Penseur

    “pas très haut” ? je ne sais pas ce qu’il te faut !

    mais je conçois que tu n’aies rien trouvé à redire à : “le décompte du temps de parole médiatique est le fruit statistique indigeste de la démocratie partisane et d’une approche égalitaire des discours politiques-idéologiques…”

  14. @Salvadorali

    il faudrait d’abord que tu nous précises si la “démocratie partisane” est une bonne ou une mauvaise chose ; de même pour “l’approche égalitaire”, est-ce une bonne ou une mauvaise chose, pour le pays et ses habitants.

  15. @ le Penseur

    la démocratie partisane s’avère une très mauvaise chose.

    tout comme le décompte des temps de parole qui tend à établir que dans le fond tous les discours se valent.

    or les usfpistes par exemple devraient disposer de dix fois moins de temps que les autres vu ce qu’ils ont abusé de leur temps de parole depuis qu’ils sévissent ce niveau-là, vu surtout le degré de nuisance de leur parole idéologique et politique…

  16. @Salvadorali

    toujours dans le ligne directrice de ton raisonnement, voici deux nouvelles questions :
    la H.A.C.A est-elle autorisée à évaluer les discours pour sélectionner les uns et écarter les autres ? est-elle aussi autorisée à réduire le temps de parole selon le degré de nuisance idéologique ?

  17. @ le Penseur

    évidemment, non.

    mais à ce stade du débat, la bonne question me semble plutôt : comment faire pour saisir la HACA des vrais problèmes posés par la privatisation de l’audiovisuel et la mainmise sur ce secteur des agences de communication et des sociétés de production ?

    autrement, on peut toujours s’attendre à ce que les coupeurs de temps d’antenne en 4 de la HACA finissent par comptabiliser également le temps que les hommes politiques passent à s’injurier publiquement, afin qu’il en respectent les quotas 😉

  18. @ le Penseur

    blague à part, les fonctionnaires de la HACA pourraient commencer à faire sérieusement leur travail en réfléchissant aux question de fond sur l’éthique et la pratique publicitaires, par exemple en se penchant sur le document suivant publié par un ami blogueur

    http://lien-social.blogspot.fr/2011/12/pratiques-publicitaires-le-tabou-de.html

    qui rapporte les résultats d’une étude réalisée en Grande Bretagne par des entreprises anglaises et des médias spécialisés, articulée en trois axes :

    “1. démonter les 3 principaux arguments des pro-pub en s’appuyant sur des recherches récentes
    “2. Lancer un appel à la responsabilité des annonceurs et des agences
    “3. remettre en cause la tendance des publicitaires à promouvoir des valeurs « nobles »

  19. @Salvadorali

    tu m’invites à décortiquer ta phrase sur le décompte du temps de parole, je m’y applique, et shmpl’oumf, le débat glisse vers autre chose 🙂 et après on s’étonne que je me réfugie dans le trollisme.

Comments are closed.