Nos politiciens n’osent pas twitter….

Quand on remarque les smartphones dont sont munis nos hommes et femmes  politiques, on se dit qu’en plus de la fonction purement “téléphonique” de ces gadgets, ces petits bijoux de technologie doivent leur permettre de rester en contact permanent avec d’une part leur base électorale, leurs ouailles, d’autre part  avec les médias et enfin avec le monde dans sa généralité.

Ces instruments offrent tellement de possibilités d’accès aux différents réseaux  pour leur lancer des ponts et faciliter leur visibilité dans le champ politique et  se rapprocher de la population.

On les imagine en train de pianoter sur leur appareils ultra-sophistiqués  et forcément ultra-chers, pour envoyer des messages, des SMS et surtout des TWITTS…

Le twitt étant le réseau social qui permet le plus de réactivité est très utilisé par les politiciens du monde entier, parfois de façon très intelligente pour lancer telle ou telle information de l’endroit même où l’événement ou la décision sont intervenus, d’autres fois de manière plus compulsive comme le fait l’inénarrable Nadine Morano.

Même le président américain a un compte twitter suivi par plus de 44 millions de personnes.

Qu’en est-il de nos hommes et femmes politiques?

Il faut bien constater qu’ils ne sont pas du tout intéressés par ce très sympathique  réseau social.

Une rapide incursion nous permet de relever le nom des quelques rares hommes ou femmes politiques qui fraient avec twitter : le compte est vite réalisé! J’ai dû assurément en rater ou en oublier quelques uns, mais je vous livre là ceux que j’ai pu repérer.

Tout d’abord, il faut reconnaitre que les ministres PJDistes sont les plus présents, même si leur influence est pour ainsi dire  nulle  sur ce réseau : @LahbibCHOUBANI,  @RABBAHAZIZ, @BOULIFNajib,   @mustapha_khalfi et bien entendu @Benjirane_A

Mais ce réseau semble vraiment ne pas intéresser outre mesure le parti de la lanterne, car même ses responsables  sectoriels le boudent.

Ainsi @elmourabet – pourtant chargé  de la commission MRE au sein du PJD et président de “Réseau Maroc Développement” n’est intervenu que moins de 400 fois depuis 2009.

Le cas de @AïchaElabbassy, qui se définit sur son profil twitter comme “coordinatrice de communication, PJD” est encore plus symptomatique avec 6 messages en plus de 2 ans.

La même observation peut être retenue à propos de @saïdkhaïroun, président de la commission des finances du parlement.

ministre des Affaires Etrangères  @Elotmanisaad avec plus de 3.400 messages à ce jour, plus de 600 photos ou vidéos mises en lignes et le nombre honorable  de 5.600 abonnés.

Face à ce groupe de PJDistes, habitués par ailleurs à intervenir sur Facebook, on peut trouver quelques personnalités politiques qui s’aventurent sur twitter.

Quelques “harakistes” se signalent  à l’instar du ministre du tourisme @Lahcenhadad, qui enregistre déjà plus de 15.000 messages et 6.000 abonnés depuis 2010, donc bien avant sa nomination comme ministre.

Un autre ministre haraki balbutie très timidement sur twtitter : il s’agit de notre sémillant ministre de la jeunesse @OUZZINEMOHAMED

Par contre, la députée Loubna AMHAIR est très présente et très réactive sur son compte  @harakya et c’est à son honneur.

On note aussi la présence de quelques personnalités de gauche : @MhammmedGrine du PPS est un twitto actif avec bientôt 5.000 messages ,

D’autres comme @Tkabbage, le maire d’Agadir,  @Elyazghi_ali, le fils de son papa ou le jeune député @hassantariq74 ont ait de très rapides et très infructueuses tentatives pour s’éclipser définitement.

Malheureusement, on a observé que @Ahmed_R_Chami, qui fut un temps une vraie locomotive sur twitter s’est retiré depuis plus d’une année.

J’aurais pensé que les leaders du PAM qui se targuent de modernité auraient investi ce réseau social moderne, convivial et réactif : or on ne trouve qu’une vingtaine  messages sans intérêt chez @ElomariIlays , une poignée chez la chef du groupe Milouda  Hazeb h_hazeb , une cinquante chez la député Fadida Layadi @flayadi

Par contre @KhadijaRouissi est plus entreprenante, reflexe d’ancienne militante droit-de-lhommiste peut-être?

A noter que la pamiste @rsouhila – pourtant spécialiste des médias et patronne de presse protège jalousement ses 183 twitts qu’elle a mis en ligne depuis 2009.

Les jeunes du parti du tracteur semblent être chargés de mener la bataille sur twitter et ils y mettent toute énergie, parfois avec beaucoup de candeur enthousiaste comme @omaralaoui et parfois avec une certaine énergie à l’instar de @mehdibensaid

Un ministre affilié – si je ne m’abuse au RNI ou du moins en porte-t-il les couleurs pour l’occasion – est arrivé à drainer plus 16.800 abonnés avec l’émission de seulement quatre petites centaines de messages : il s’agit de @MyHafidElamy , ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique et ci-devant patron des patrons marocains! Ceci explique cela!

 

P.S. : j’ai tenu à faire cette liste maintenant, parce que je suis certain que plus les échéances électorales municipales et régionales approcheront plus nos hommes et femmes politiques – de tous bords – se souviendront de notre existence et nous verrons proliférer des comptes twitter destinés à nous amadouer!

 

 

22 thoughts on “Nos politiciens n’osent pas twitter….”

  1. @ hmida

    pour que l’on puisse parler de démocratie électronique il faudrait que TOUS les citoyens aient accès à TOUS les messages de TOUS les responsables et acteurs gouvernementaux et politiques.

    autrement il ne s’agit que de poudre aux yeux diffusée par les stratèges du marketing de toute cette clinquante cybergadgeterie.

    pour ma part il m’importe peu que tous ces politiciens twittent ou pas, ce que j’attends d’eux c’est qu’ils viennent toquer à ma porte en me priant de les recevoir afin qu’ils m’expliquent ce qu’ils veulent faire de mon pays.

  2. @ Salvadorali

    il n’est pas question de démocratie électronique mais d simple technique de communication moderne : nos politiciens ont négligé les techniques traditionnelles et passent à coté des techniques modernes.

    Le vrai problème est qu’ils n’ont pus rien à nous dire, pus rien à nous proposer!

  3. @ hmida

    sans doute, c’est pour cette très bonne raison (positivons! 😉 qu’il importe que les citoyens prennent le relais. prochainement par le biais des élections municipales.

    à ce sujet, j’ai constaté autour de moi dans diverses catégories disons sociales que le désarroi était aussi grand que la foi paradoxale d’une reprise en main toujours possible.

    d’abord les Marocains croient de plus en plus en la bienveillance hyperactive de leur roi, ce qui fait déjà un symbole concret de synergie nationale.

    ensuite et surtout ils croient que l’exception marocaine, qui nous vaut d’avoir été épargnés par la fièvre hémorragique du foireux printemps que tu sais, est encore capable de faire triompher le génie marocain qui est foncièrement celui de la modération.

    enfin et en ces temps de crise économique grandissante généralisée, ils sont de plus fervents à prôner les vertus des valeurs spirituelles et morales en refus du matérialisme totalitaire. par exemple j’entends de plus en plus parler d’initiatives de bienfaisance de la part de gens comblés de richesses matérielles avec toutefois le regret que toutes ces initiatives ne soient pas intégrées dans une dynamique organisée de solidarité nationale.

    mais peut-être que si nos hommes politiques se mettaient à nous expliquer courageusement que des temps de plus en plus difficiles sont devant nous et que notre seule chance de ne pas trop en souffrir est de se solidariser, en commençant par faire taire toutes les revendications égoîstes, je crois que ça pourra constituer le déclencheur nécessaire. il nous faudrait plein de churchill quant il n’y a avait plus rien d’autre à promettre que du sang de la sueur et des larmes.

    vu que tripoli, le caire, gaza, c’est pas si loin que ça.

    quoi qu’il en soit, je me fais un devoir de signaler ce billet à mes amis politiciens, partisans ou au gouvernement, qui sait ce qu’il pourra en résulter 😉

    et puisque tu twittes ardemment, je te serais reconnaissant de rappeler au sémillant ministre que tu évoques aussi sportivement que nous sommes déjà et depuis longtemps une grande nation.

  4. @ saladorali

    Je suis très septique sur les élans de e que tu appelles “les vertus des valeurs spirituelles et morales ” : la corruption est toujours là, la triche, le copinage, le piston, le trafic d’influence, l’irresponsabilité en un mot!

    Je crois que le marocain(e) est pragmatique et que malheureusement le système D prévaut !

  5. @ hmida

    je comprends ton scepticisme et son amplification par le fait que nous sommes près de 40 millions de citoyens marocains dont on va estimer au tiers la proportion d’individus de bonne volonté. ce qui laisse un gros paquet de réfractaires potentiels, c’est clair.

    pour ce qui est de l’attrait des valeurs spirituelles et morales, je crois au contraire qu’elles sont comme le miel pur par rapport au glucose : on se contente de glucose faute de miel. il suffit donc en quelque sorte de rendre le miel pur, gratuit 😉

    concrètement, l’évaluation de la soif de psiritualité et de moralité pourrait partir de la population qui accomplit les tarawih 😉 c’est le mois ou jamais de tirer les bénéfices de la veine spirituelle nationale ! hors de toute considération islamicopolitique, bien entendu.

  6. @ salvadorali

    Je crois que chaque bonne action inspirée par la religion – c’est à dire finalement par une Haute Autorité extérieure à la volonté de l’homme – est sujette à caution : est-elle dictée par la peur? est-elle dictée par l’aspiration à une récompense? est-elle dictée par la simple soumission?

    Soyons d’abord des simples citoyens responsables et comptables de nos actes!

  7. Peut-être qu’ils ne touittent pas parce qu’ils préfèrent passer du temps à réfléchir et à expliquer longuement leurs pensées et leurs projets ? Pourrait s’interroger un grand rêveur. d:-)

  8. Personnellement, ici ou ailleurs, cela me choque que de voir des hommes politiques utiliser twitter ou des établissements publics faire la promotion de facebook … cela me choque car il s’agit avant tout de sociétés privées (twitter, facebook, …) et qu’il est normalement défendu d’en faire la publicité à travers un fonction rémunérée par l’argent public.

    Encore une fois, les américains ont fini par bousiller certains principes qui autrefois semblaient être élémentaires … je suis peut être en retard d’une génération, mais ça reste ma conviction.

  9. @ hmida

    je te découvre d’une farouche laïcité mon cher, mais est-ce bien raisonnable en notre terre pétrie de religion de spiritualité et de maraboutisme 😉
    puis qu’as-tu contre la morale d’essence religieuse à priori ? parce que ton humanisme absolu n’est vraiment pas accessible au commun des créatures humaines qui ont besoin, et pas qu’elles -Pascal lui-même prêchait la “misère de l’Homme sans Dieu”- d’une divinité au-dessus de leurs têtes, pour ainsi dire.

    @ Cristophe

    ta grande duducherie est fort sympathique à condition qu’elle ne t’amène pas à des erreurs d’appréciation concernant le Maroc 😉

    en espérant que tu cesseras bientot d’être vexé et de m’en vouloir pour la contradiction que je t’apporte aussi vivement qu’il m’arrive de le faire.

    sans rancune donc de ma part, je te prie de me croire 🙂

    @ le Penseur

    il faudrait lancer une pétition via facebook et twitter afin que les fonctionnaires d’institutions étatiques ou gouvernementales cessent d’utiliser facebook comme outil officiel de fonctionnement…

  10. @Salvadorali

    pour boycotter facebook ou twitter, il faut déjà être sur facebook et twitter … je veux bien mais tu ne trouves pas que ça se mord la queue ton truc ?

  11. @ salvadorali

    Vu ce que certains ont fait de notre tradition musulmane (et juive) – je récuse tout autre qualification quand il s’agit de religion – je me réfugie dans ce tu appelles “laïcité farouche”. Ce n’est qu’une citoyenneté assumée!

    Au fait, es-tu obligé de parler de “duducherie” à propos de Cristophe : tu n’es ni censeur, ni juge, juste un visiteur qui n’a aucun droit sur les autres! Ton sans-gêne est parfois gênant et si tu ne t’en pas compte, c’est devient dérangeant!

  12. à mida

    “duducherie” fait référence au “grand duduche” un personnage fort sympathique créé par Cabu et qui comptait parmi mes BD préférées. il s’agissait donc à l’attention de l’ami cristophe d’une amicale taquinerie sur le thème de ce “grand rêveur” qu’il prétend être.

    quant à mes interpellations, ce que tu appeles mes provocations, elles ne sont motivées que par la passion de faire avancer rigoureusement et créativement les débats.

    d’où ma contrariété concernant certains visiteurs qui non seulement ne s’impliquent pas des masses mais de plus semblent se vexer dès qu’ils rencontrent une opposition de personnalité ou d’idées, au point de faire la sourde oreille à toutes les invitations à débattre.

  13. @hmida

    on parle de “beauferie”, ce n’est pas ça
    on parle de “duducherie”, ce n’est pas ça non plus
    à force, on se sait plus quoi choisir …

  14. @ le Penseur

    en l’espèce “beauferie” ne convient vraiment pas.

    pour être familier de son blog, je t’assure que l’ami Cristophe est d’une immense sensibilité et d’un raffinement certain.

    sauf que son libertarisme lui fait occulter certaines dimensions de la vie en société, notamment celles qui déterminent la spécificité marocaine.

  15. @Salvadorali

    c’était juste pour rester dans le répertoire des personnages de Cabu … tu sais bien que je n’aime pas être hors sujet.

  16. @Salvadorali

    est ce que tu as un compte twitter ou facebook?
    on peut éventuellement faire quelques échanges d’idées sur divers sujets surtout à propos des hommes politiques, j’ai entendu parler même que le roi du maroc en a et celui d’espagne aussi, actuellement en visite au maroc.

  17. @ami d’ottman

    “on peut éventuellement faire quelques échanges d’idées”

    si vous échangez vos idées, comment va-t-on faire pour vous distinguer ? notre hôte et moi.

    @Salvadorali

    réfléchis bien.

  18. @Le Penseur

    Ne te fais pas de souci, Salvadorali reconnait facilement la bonne graine de l’ivraie, il nous distinguera facilement

  19. @salvadorali : ce que tu imagines de moi me fait toujours sourire, et même rire parfois. Et je ne me rappelle même pas du débat dans lequel tu aurais voulu que j’entre. Et je ne parle pas de moi à la troisième personne…
    En fait j’ai été légèrement hors sujet dans mon premier commentaire, je pensais aux politiques en général, pas aux Marocains en particulier, j’aurai dû le préciser. Méat coule pas.

  20. @ ami d’ottman

    ni facebook ni twitter désolé.

    pour ce qui est de l’échange d’idées, il y a largement de quoi faire je crois dans les propos que je tiens ici en commentaire des sujets publiés par notre hôte.

    ou alors il y a le blog-notes de salvadorali où tu es évidemment le bienvenu à exposer tes avis et points de vue.

    quant aux hommes politiques marocains ils ne m’intéressent que dans la perspective de ce qu’ils auront à me dire et à me proposer lors des prochaines élections municipales.

    en te remerciant pour la convivialité, je te souhaite un excellent ramadan.

  21. @ Cristophe

    comme je l’ai précisé, je compte parmi les lecteurs de ton blog dans lequel tu te dévoiles suffisamment pour m’éviter un trop grand effort d’imagination. ton goût pour “certains regards” cinématographiques par exemple ou ton attendrissement devant un nid de tourterelles…

    le non-débat en question avait été déclenché par le fait que tu tenais pour référence crédible d’informations et d’analyses sur le Maroc des sources que pour ma part je serais heureux de voir se tarir.

    pour ce qui est des politiciens marocains, libre à toi d’en dire tout le mal que tu veux, je serai toujours plus sévère que toi à leur égard 😉 admets toutefois que si le Maroc est une monarchie autant théocratique que démocratique ça n’est certainement pas par la force des baïonnettes du Palais, et efforce-toi de concevoir les aboutissants de ce tenant-là…

Comments are closed.