POURQUOI JE SUIS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX..

Je fréquente les réseaux sociaux depuis de longues, très longues années…J’ai commencé par les discussions sur les forums puis j’ai découvert le BLOG

blog

Cela a été une révélation : depuis novembre 2005, je tiens un blog, ce blog hppt.www.citoyenhmida.org que je bichonne d’année en année, de mois en mois, de semaine en semaine et il fut un temps où je l’alimentais pratiquement chaque jour!

Tout y passait! L’actualité bien sûr, mes coups de gueule, la politique intérieure ou étrangère, le sport, les livres, mes coups de cœur, l’enseignement, la presse, la justice, l’économie et les finances, et enfin et surtout tout ce qui me passe par la tête, selon mon humeur….

Mes billets ont tenté d’être toujours sincères mais peut-être pas objectifs>! Que suis-je et qui suis-je pour prétendre à l’objectivité? Je voulais juste dire ce que je voulais, à ma manière, sans être sous la pression de quiconque, sans chercher à plaire à personne et sans essayer de déplaire à personne!

Ni gourou, ni guide, ni meneur ni suiveur, j’ai tenu à être juste une voix libre au milieu d’un monde virtuel où la virtualité et surtout l’anonymat confinent à l’héroïsme de salon, avec une grosse dose de posture salonnarde et une tranche d’hypocrisie matinée d’engagement politique et social.

Puis j’ai découvert TWITTER…
twitter

C’est un monde beaucoup plus réactif et où il est nécessaire de bien cibler son sujet pour être crédible, de bien maîtriser la langue car la concision est nécessaire et surtout difficile, et surtout de s’ouvrir sur le monde beaucoup plus facilement que par l’entremise d’un blog.

Ainsi avec twitter, on peut toucher directement un éventail de personnes extrêmement large et être en contact direct avec d’autres dont on n’aurait pas révé lire en direct les messages.

Les américains l’ont vite compris et leurs présidents eux-même ont usé et usent de ce média de manière très importnte, mais peut-être pas de la manière la plus intelligente. On a vu ce qu’a réalisé Barak OBAMA grâce à Twitter et qu’en fait actuellement Donald TRUMP.

Au niveau national, on a pu juger de la grande utilité de TWITTER lors de certaines mobilisations, le DANIELGATE mais on a pu aussi noter des dérives malheureuses comme certaines campagnes menées contre tel ou tel personnage public!

TWITTER permet aussi de mesurer le degré d’ouverture, plutôt d’étroitesse, d’esprit de certains noms par ailleurs fort respectables : il suffit que vos commentaires ne plaisent pas pour que vous voyez bloqué. Ainsi des personnes, censés être des chantres de la liberté d’expression et les défenseurs de la diversité d’opinions, m’ont bloqué pour la simple raison que j’ai “osé” répondre à leurs twitts de façon directe, sans détour et surtout sans aucune complaisance!

Mais Twetter restera pour moi le média qui a permis deux opérations caritatives formidables initiées par une personne qui m’est très proche et que j’admire énormément pour ce qu’elle fait (sans le lui dire la plus part du temps) : les opérations #100DHpouraider et #100DHpourétudier!

Finalement, TWITTER demeure un réseau social où je me sens à l’aise.

Et depuis quelque mois, je fraie avec FACE BOOK que j’avais longtemps snobé – il n’y a pas d’autre terme – parce je croyais ce média un peu trop “djeune”, trop exhibitionniste, pas du tout en harmonie avec mon âge et ma manière de voir et de vivre les choses!

facebook_logo_2

Là j’ai pu rencontrer des personnes de mon âge, chose que je croyais impensable, des personnes partageant la même vision du monde que moi, un peu nostalgique forcément, un peu passéiste et surtout très sereine et très optimiste, malgré tout ce que le monde connait en ces temps difficiles.

J’au ainsi ainsi intégrer de groupes, m’y faire des interlocuteurs et y trouver ma place!

Ainsi continuerai-je donc à naviguer sur ces trois réseaux sociaux, en évitant de me tremper dans des polémiques tériles mais en engageant des discussions fructueuses et enrichissantes, en abordant librement et sans préjugés ni a priori ni tabous les sujets qui m’interpellent, en refusant toute mode ou toute dictature intellectuelle d’où qu’elle vienne, toute propagande quelque en soit l’origine.

Libre j’ai été sur mon blog, libre j’ai continué à l’être sur twitter, libre je le serai sur Face Book!