Quand épluchures de patates et littérature font bon ménage !

Comment pouvais-je résister à un roman portant un titre aussi mystérieux : “LE CERCLE LITTÉRAIRE DES AMATEURS ÉPLUCHURES DE PATATES“.

Par ailleurs, je ne connaissais ni les auteurs, en fait deux américaines, Mary Ann SHAFFER et sa jeune nièce Annie BARROWS ni la maison d’édition “NIL

Et cerise sur le gâteau, la première de couverture du livre est d’un gout exquis que je vous laisse apprécier :

Je n’ai donc pas hésité un instant, j’ai commencé ma lecture pour découvrir un roman épistolaire, genre rare et difficile, ayant pour cadre l’Angleterre d’après la deuxième guerre mondiale et notamment l’île de Guernesey, à peine sortie de l’occupation allemande, avec les souffrances, les humiliations et les privations qu’a subies la population.

Et derrière tout cela, se tisse de manière très subtile, intelligente et humaine, très britannique par son humour, l’histoire d’une supercherie inventée par les habitant d’une petite commuté de l’île occupée pour tromper l’occupant allemand.

Cette histoire est dévoilée par le truchement d’un échange de lettres entre une journaliste londonienne chargée par son éditeur d’écrire une série d’articles sur la lecture et quelques habitants de Guernesey, tous aussi typiques et intéressants les uns que les autres!

De cet échange épistolaire, la vie de cette île anglaise, perdue au large des côtes françaises de la Manche, est dévoilée, avec ses grands moments et ses petites mesquineries!

Le roman se lit très aisément, car il est très écrit (en fait très bien traduit de l’anglais), bien construit, juste dans ses descriptions, dans le ton et le style choisi pour chaque lettre, haletant et attachant malgré quelques digressions sur la vie sentimentale du personnage principal.

Bref, “LE CERCLE LITTÉRAIRE DES AMATEURS ÉPLUCHURES DE PATATES” vous permettra de passer d’excellents moments pendant cet hiver rigoureux : et surtout vous serez conforté dans l’idée que la lecture peut s’avérer une activité fort utile en plus d’être enrichissante intellectuellement.

P.S. : j’ai parlé de ce livre à ma fille aînée, qui m’a fait découvrir beaucoup d’ouvrages que je n’aurais pas abordés de ma seule initiative! Elle en est absolument fan et le considère comme l’un des meilleurs romans qu’elle ait lu.

2 thoughts on “Quand épluchures de patates et littérature font bon ménage !”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image