SAMIRA la marocaine et ROCIO l’espagnole font triompher l’art et l’histoire!

Encore une fois, ANDALUSSYAT nous a gratifiés en ce début de décembre d’une très agréable soirée où la musique andalouse, AL ALA, a été bien sûr à l’honneur.

Et de belle manière !

L’Orchestre du Conservatoire de Tétouan, sous la direction de Mehdi CHAACHOO, le fils spirituel de feu Si Mohamed Larbi TEMSAMANI, a présenté quelques morceaux choisis dans le répertoire classique du genre.

Mais quel modernisme dans l’orchestration ! Un modernisme qui met en valeur chaque compétence individuelles et les place au service artistique du groupe.

Un modernisme qui n’entame en rien l’âme profonde de cette musique, venue d’ailleurs, un ailleurs qui fut nôtre et qui est devenue spécifiquement marocaine.

Mais le moment le plus intense de cette soirée fut la double prestation de deux cantatrices – elles sont plus que des chanteuses – la marocaine Karima KADIRI et l’espagnole Rocio MARQUES.

Elles nous ont replongés dans  la tradition andalouse des cultures multiples et croisées.

Pendant trois quarts d’heure, entre les voix de Karima et celle de Roccio, entre un guitariste espagnol virtuose et un luthiste marocain émérite, les élucubrations et les gesticulations  du Partido Popular espagnol m’ont parues bien petites, mesquines et surtout vaines !

1 thought on “SAMIRA la marocaine et ROCIO l’espagnole font triompher l’art et l’histoire!”

Comments are closed.