UN BANQUIER DEVENU PEINTRE ET ROMANCIER

>Mon ami Mohamed Rhoulami ne m’en voudra pas de parler de lui en public….Il est devenu un personnage public!
Banquier discret et efficace, compétent et et serviable, il s’est découvert, une fois à la retraite, des dons et même un talent certain pour le dessin et la peinture.

Le voilà donc peintre confirmé!

Cela ne lui a pas suffi : il s’est lancé dans l’écriture! Il vient tout récemment de publier chez The Print Shop un roman intitulé “IDYLLES – destins croisés”.

IDYLLE

Il s’agit d’un roman très marocain, où il est question de l’éternel et vain combat entre les deux civilisations qui sont les piliers du Maroc éternel.

Civilisation berbère, amazigh pour être dans l’air du temps et civilisation fassie, qui finissent par se plier à la volonté d’une jeunesse nouvelle qui obéit à l’amour entre deux êtres très différents et très semblables.

Mohamed RHOULAMI nous raconte très simplement et avec un regard très objectif cette histoire, qui aurait pu être dramatique, sinon tragique mais qui finit par un happy end.

Le récit nous replonge, me semble-t-il avec un brin de nostalgie, dans un certain Maroc un peu révolu, celui qui va de l’après-indépendance jusqu’aux années 70.

Le titre entier du roman “IDYLLE – Destins croisés” laisse espérer une suite à ce récit d’une idylle à laquelle manque ces croisements des destins promis par l’auteur. Nous attendons donc que Mohamed Rhoulami se remette à son clavier pour nous gratifier d’une suite à cette idylle.