Un polar, même suisse, peut être très instructif …..

Lire un bon polar durant les vacances est un plaisir infini, surtout s’il est bien écrit, si l’intrique est bien nemée, si les personnages sont bien étudiés, si les situations sont crédibles tout en étant compliquées!

Mais en plus de tout cela, le polar vous apprend certaines choses sur certains sujets qui ne sont pas sensés être abordés dans ce genre de littérature – de seconde zone, selon certains esprits – le plaisir est démultiplié

Récemment, j’ai parlé ici même d’un roman de cet acabit : LES SIRENES NOIRES

Aujourd’hui, je vous présente le roman d’un très jeune auteur suisse, né en 1988 que je ne connais pas, Sébastien MEIER : il s’agit d’un polar, d’un thriller passionant mais qui baigne dans l’ambiance feutrée d’une Suisse qui contrôle le négoce international du pétrole, du cuivre, de l’or, du blé, du riz. Le tout se dans une discrétion entretenue et surtout sur un fond de prostitution de luxe, de drogue, de corruption!

LE NOM DU PÈRE“, publié en 2016, chez les éditions ZOE (Genève) nous fait entrer dans ce monde occulte d’une Suisse protestante, puritaine mais tellement hypocrite.

le nom du pere

Voua faire un résumé de ce roman serait sans intérêt car cela diluerait votre attention lors d’une éventuelle lecture : mais je peux vous assurer que le héros, ancien flic aux goûts sexuels particuliers, condamné à de la prison pour violences sur son épouse, fils d’un grand avocat de Lausanne, ami d’une procureure ambitieuse et utopiste en quête de vérité, vous entrainera dans un monde dont vous ne soupçonnez même pas l’existence dans une Suisse réputée si propre.

En tous cas, c’est une excellente lecture de vacances que je ne regrette pas!

5 thoughts on “Un polar, même suisse, peut être très instructif …..”

  1. Imaginons le même titre mais avec “marocain” à la place de “suisse”, “Un polar, même marocain, peut être très instructif”, écrit par un blogueur européen. On penserait qu’il est raciste.

  2. hmida

    excellente découverte….mais comment vous avez déniché ce roman?

    C’est vraiment très instructif et permettra de remettre les pendules à l’heure pour des suisses qui se croient éternellement supérieurs, beaux et parfaits…

  3. @MO

    “comment vous avez déniché ce roman?”

    si tu n’es pas allergique aux acariens, hmida pourra te donner l’adresse de son bouquiniste.

  4. @ MO

    Mes choix de lecture sont très fantaisistes : en l’occurrence, c’est le titre qui m’a interpellé. Je ne pensais pas du tout découvrir un roman de ce genre !

    @ Le Penseur

    S’agissant d’un roman paru il y a juste quelques mois, ce n’est pas chez mon bouquiniste que je l’ai découvert mais chez mon libraire.

  5. Avant 1975 on disait du Liban que c’était la Suisse du monde arabe. Dommage qu’il y eut la guerre, Amine Maalouf aurait pu lui aussi nous écrire un polar, suisse.

Comments are closed.